DailyUne | Rebrousse-poil Par | 19H20 | 30 juin 2010

Belle cacophonie autour du Main Square Festival

Main Square Festival à Arras, ça vous dit quelque chose ? Oui, forcément. Le plus gros festival pop-rock au nord de Paris, dont la renommée a explosé en l’espace de quelques années. Logique d’en parler. Surtout avec l’affiche de l’année (voir les groupes) ; surtout avec toutes ces petites polémiques transcendantes.

Et où on reparle du Main Square Festival. Vous savez, ce festival vieux d’à peine six ans, qui cette année (encore) s’offre une ribambelle de stars interplanétaires (Black Eyed Peas, -M-, Rammstein, Pink et j’en passe). Faut dire que du côté de l’organisation, on sait drôlement y faire question comm’. Après avoir distillé la programmation au compte-gouttes, après avoir laissé traîner le suspense pour la grosse tête d’affiche (lire notre article), voilà qu’on apprend que la patronne et créatrice du festival arrageois est tout bonnement virée. Ou évincée pour faire plus politiquement correct. Et ça à quelques jours du lancement (2, 3 et 4 juillet, on le rappelle).

Main Square en soldes

C’est pas la première fois que le Main Square nous sert une petite polémique de la sorte. En fait, on y serait même habitué, sans être mauvaise langue. Petit effort de mémoire. Juin 2009 : le Main Square balance des tickets à vil prix avec des ristournes allant jusque 40%. Parce que les ventes sont pas bonnes, parce que y’a cette fichue crise. Alors, on solde coûte que coûte. Et tant pis pour ceux qui avaient déjà acheté leurs tickets plein pot (notre article) et qui auront beau pleurer, mais n’obtiendront pas de geste commercial. Moralité, première polémique entre les fans se frottant énergiquement les mains de la bonne affaire et les autres pas trop heureux d’avoir été grugés en beauté.

Deuxième polémique, toujours pour cette riche édition 2009. Cette fois, des riverains de la Grand’Place se montraient peu enthousiastes de se voir “fichés” par Live Nation. Bah oui, y’a aussi des gens qui habitent sur la Grand’Place d’Arras. Ceux-ci et leurs invités devaient ainsi être consignés dans un registre. Avec, naturellement, interdiction formelle de filmer et photographier depuis leurs fenêtres et balcons. Au moins,  en déménageant à la Citadelle pour le cru 2010, le Main Square aura résolu le problème.

Appétit d’ogre

Troisième polémique dans la foulée. Cette fois, c’est le réseau RAOUL qui se fâche tout rouge ; un réseau rassemblant une grosse quinzaine d’associations et structures musicales. Motif du courroux de RAOUL ? Les coquettes subventions versées par la Région et le Département du Pas-de-Calais, quelque 200 000 euros. Et ça forcément, ça fait tâche, quant on songe que derrière le Main Square, on trouve Live Nation. Live Nation ? Grosso modo, le Wal Mart du concert à travers le monde : 20 000 dates en 2009, implanté dans 33 pays, 1 600 artistes et groupes dans ses petits papiers, 50 millions de billets vendus en 2008… La multinationale dans toute sa splendeur.

Et à moins d’être dans un conte, l’ogre finit toujours par bouffer le plus petit. En 2008, Live Nation avait ainsi pris la majorité des parts dans FLP (France Leduc Productions). Début juin, les premières rumeurs ont couru sur une éviction de France Leduc ; laquelle niait sur France 3 avoir été déboulonnée par son actionnaire majoritaire. Sans doute pour apaiser. En vain. La productrice est bel et bien sur la touche. Elle a saisi la justice en fin de semaine passée ; laquelle vient de trancher en nommant un administrateur judiciaire pour gérer le Main Square aux côtés de France Leduc pendant six mois maximum. Bref, une jolie cacophonie où on entend même plus parler de musique…

Un peu plus de DailyNord ?

8 Commentaires

  1. Lire l’édition de ce jeudi 1er juillet dans Nord-Eclair.

  2. Communiqué de presse conjoint de Live Nation et France Leduc

    Live Nation et France Leduc soldent leur différend et s’accordent sur les modalités de leur future collaboration

    L’organisateur international de concerts et de festivals, Live Nation, et la fondatrice du Main Square Festival d’Arras, France Leduc, ont annoncé ce jour qu’ils avaient trouvé un accord pour résoudre leur différend et que toutes les procédures en cours ou à venir étaient abandonnées afin de préserver leurs intérêts respectifs.

    Le Main Square Festival 2010 va se poursuivre sous le contrôle et la direction pleine et entière de Live Nation, dont le Président-directeur général, Alan Ridgeway, a à présent été confirmé par la DRAC en tant que détenteur effectif de la licence pour l’événement.

    Live Nation souhaite continuer à travailler avec France Leduc dans le futur aussi souvent que l’entreprise amènera des artistes internationaux et nationaux à se produire dans la région de Lille, et appelle de ses vœux cette future collaboration.

    Alan Ridgeway a déclaré : « Notre priorité est d’organiser de grands événements pour les fans. Nous ne voyons pas l’intérêt de poursuivre un désaccord stérile avec France Leduc, qui est une productrice de qualité et respectée dans la région de Lille. Partant de ce constat, nous sommes convenus de régler nos différends et de travailler ensemble à l’avenir, en gardant notamment la direction du Main Square Festival, qui est si important aux yeux des fans et de la ville d’Arras. »

    France Leduc a, quant à elle, déclaré : « Je me suis investie avec passion dans l’organisation de grands festivals afin de divertir les habitants de la région, et l’accord d’aujourd’hui me permet de continuer à le faire. La sécurité et le bon déroulement du Main Square Festival 2010 sont assurés, et je suis personnellement convaincue que l’événement est entre de bonnes mains. J’attends avec impatience les futures collaborations avec Live Nation dans la région. »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire