L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Rideau sur la Ligue 1 : l’abécédaire de la saison

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 12 mai 2010

Et voilà (ou enfin, c’est selon). La Ligue 1 baisse le rideau ce week-end sur la saison 2009-2010. Boulogne-sur-Mer dans la charrette de la Ligue 2, VAFC et le RC Lens dans le ventre mou du classement et le LOSC a priori sur le podium (on saura ça samedi soir). En attendant, et pour se remémorer tous les bons moments de l’année, DailyNord vous a concocté un petit abécédaire. Plein de mauvais esprit évidemment et qui parle finalement très peu de ballon rond.

C… comme Chaises musicales ?

Le pataquès de la saison sans aucun doute. Même que c’était avant de jouer au ballon sur les prés, pendant l’intersaison lilloise. Juin 2009 : Rudi Garcia, l’entraîneur, pourtant auteur d’une bonne saison avec son groupe, est évincé par le directeur général du club, Xavier Thuilot. Les dirigeants cherchent un nouvel entraîneur. Pas de pot, personne ne veut venir se geler les miches au Stadium Nord. Du coup, Michel Seydoux, le président lillois, vire Thuilot. Et reprend Garcia. C’est beau comme du football…

D… comme c’est son Destin

Facile, mais on ne pouvait pas y échapper. Hazard, l’espoir belge du LOSC duquel on dit le plus grand bien depuis des années (même Zidane y est allé de son commentaire sur le petit génie). Ben, cette saison, c’était son destin, Eden Hazard a cartonné. Il a même été élu par ses pairs Meilleur espoir de Ligue 1 pour la deuxième année consécutive.

E… comme Emballement médiatique

Septembre. Titres tonitruants dans les journaux. Le RC Lens a réussi à faire interdire le géant anglais Chelsea de recrutement. Eu égard au fait qu’ils avaient enrôlé un jeune Lensois, Kakuta, il y a quelques années sans qu’ils en aient le droit. Tout le monde se félicite de cette victoire… sauf qu’évidemment, Chelsea a réussi à arranger le coup. Et peut acheter qui il veut. Sans titres tonitruants cette fois-ci. Y’a une morale dans le foot fric.

G… comme Gervais, j’en veux

Gervais Martel. L’emblématique président du RC Lens au centre de toutes les attentions et les rumeurs cette saison. On lui a prêté l’intention de vendre le club d’abord… Rien de confirmé. Ensuite, celle de participer aux fascinantes élections régionales sur la liste de la Majorité présidentielle/Nouveau centre. Pas vu. Enfin, celle de devenir avec Gérard Houllier, l’autre footeux enfant du pays, manager de l’équipe de France pour la Coupe du Monde. Pas vu non plus.

H… comme Hat-Trick ou le triplé à peine permis

Un hat-trick ? Le coup du chapeau ou un triplé dans un même match si vous préférez. Gervinho, lui, l’attaquant ivoirien du LOSC, aura réussi un autre triplé. Beaucoup plus remarquable : celui de se faire choper trois fois sans permis (ou avec un faux, mais bref, là n’est pas le débat) cette saison. Deux fois en 2009, une fois en 2010. Meilleur buteur.

M… comme Marketing à tout prix

Deux mini-buzz lensois cette saison. Pas grâce aux résultats (ça se saurait), mais d’abord grâce à l’initiative d’une boîte de pompes funèbres qui décide de lancer un cercueil évoquant les Sang et Or. La grande classe que n’apprécient que modérément les dirigeants du RC Lens. Faut dire qu’eux avaient un autre produit en tête, commercialisé quelques mois plus tard : la voiture électrique floquée Sang et Or.

O… comme Orateur hors catégorie

Champion toute catégorie des expressions à la con cette saison ? Francis Decourrière forcément. Le bouillonnant président du VAFC s’est vu réclamer 50 000 euros par Tony Chapron, arbitre qu’il avait insulté de « raclure de bidet » à la fin de la saison précédente. Demande rejetée par la justice. Pour fêter ça, Decourrière a traité ses confrères présidents du Big Four français (Marseille, Lyon, Bordeaux, PSG… demandez pas pourquoi le PSG, on ne sait pas) de « corneculs ». Un dictionnaire à lui tout seul cet homme.

P… comme les Pleureuses sont de sortie

Ah, ça a encore geint dans les vestiaires et sur les terrains cette année. Et le Nord avec quatre clubs en Ligue 1 a eu sa couche de plaintes de footballeurs, dirigeants, etc. De véritables Calimero. Guyot (UBSCO) qui se plaint que son équipe va jouer six matchs en 20 jours en décembre (qu’il se rassure ça n’arrivera plus en Ligue 2), Valenciennes qui explique sa défaite face à Nice par un article particulièrement objectif sur le site officiel (“Mais comme d’habitude à Nice, c’est le climat détestable au Stade du Ray qui va influencer l’arbitre et décider du sort de la rencontre“), l’USBCO (encore) qui se plaint que les Lillois les aient espionné dans les vestiaires… Bref, du bel esprit tout ce qu’il y a de fair play. Et encore, on a renoncé à tout compiler…

Q… comme Qui veut de moi ?

Dans la catégorie couac, on demande l’USBCO. Pas sur le plan sportif, même si Boulogne-sur-Mer rejoindra la Ligue 2. Mais plutôt sur le plan économique. Les joueurs du littoral débutent leur saison sans sponsor principal sur leur maillot. Du coup, ils s’affichent durant deux matches avec un “Qui ?”. Coup de pub et de poker gagnant : les Boulonnais attireront la marque de vêtements Dia 7. Sauvés par le Qui.

R… comme “Remboursé”

T’aimes pas le spectacle proposé ? En général, tu peux crier « remboursé » et t’en aller sans un sou en poche. Pas à Boulogne. Mal en point en championnat, les Maritimes se font éjecter par le Petit Poucet de la Coupe de France, j’ai nommé Quevilly. Trop honteux, le président Wattez promet le remboursement du match à tous les supporters. Ça, c’est la classe…

T… comme Tribunaux, je vous aime

Football = terrain de football mais aussi tribunaux. Grand spécialiste cette année, le LOSC donc.  Avec Gervinho donc (voir hat-trick, ci-dessus), qui devra s’expliquer prochainement, mais aussi avec l’Olympique lyonnais (car Lyon ne voulait pas payer quelques millions d’euros dûs pour un joueur acheté à Lille quelques années auparavant), mais aussi bien sûr avec Xavier Thuilot, l’évinceur évincé qui réclamait la coquette somme de 493 000 euros à son évinceur…

Z… comme Zidane ou la technique du coup de boule

Le geste technique de l’année. A la Zidane, sinon rien. L’auteur ? L’un des dirigeants de Boulogne-sur-Mer, le directeur sportif pour être plus précis. La victime ? Le directeur de la comm’ du PSG. Le lieu ? Les vestiaires du stade de la Libération. Les conséquences ? Une fracture du nez et un beau coup de projecteur qui se soldera par trois ans de suspension ferme et deux ans avec sursis pour le directeur sportif. N’est pas Dieu (Zidane) qui veut.

Photo de Une extraite de Wikipedia.
A lire ou relire sur DailyNord :
Mondial 2010 : les Nordistes resteront-ils encore à la maison ?
Probabilités de la Ligue 1 : explication de chiffres
– Lens, Lille, Boulogne, Valenciennes: et si on ne gardait qu’une seule équipe?– Reprise de la Ligue 1 : la saison imaginaire de DailyNord

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

3 Commentaires

  1. Il manque -entre autres- un élément de poids dans cet abécédaire. A la lettre G comme Grand Stade ou P comme PPP, partenariat public-privé. Inutile de (re)soulever les tenants et les aboutissants de ce dossier, il y a de quoi lire sur le net et dans la presse. Mais enfin, lancer un chantier en force, au mépris de règles multiples telles que l’appel d’offre, le financement pharaonique et casse-gueule (lire le papier de Marc Prevost : http://petittheatredemauroy.zeblog.com/432807-grand-stade-comme-un-endettement-cache/), le respect environnemental et urbain, sans compter l’obtention d’un permis de construire ferme et définitif…. Là, l’opium du peuple n’est pas dealé au coin de la rue mais par Tony Montana en personne. Et nous, petits Français, allons donner des leçons aux Grecs ? Hé bien, sur le plan des futurs impôts, les contribuables de la métropole peuvent se préparer à ce traitement sexuel hellénique (double jeu de mot à l’attention de Ch’Titine) qui font ces blagues de salles de gardes. J’espère d’ailleurs sincèrement que la France n’obtiendra pas l’euro 2016. Cela laissera peut-être la place à des investissements plus utiles pour la société. Et entre nous, ils ne manquent pas.

  2. @PasdeCalaisLibre : pour tout vous avouer, on a hésité à mettre le Grand Stade ou le PPP… Puis, on s’est dit qu’on en avait tellement parlé (et on continuera à en parler) que finalement ce n’était pas forcément nécessaire… Mais rassurez-vous, on suit le dossier !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus