L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Des amis plein les pâtes

DailyUne | Petite histoire Par | 28 mai 2010

Déjà dimanche soir. Vivement demain qu’on attaque une nouvelle semaine de boulot ! Incongru ? On voit que vous n’avez jamais été un trentenaire célibataire. A vous coltiner ces dominicales soirées cafardeuses en solo. Pour éviter le tête-à-tête avec le téléviseur, il existe désormais les Pastas Party : des repas pour célibataires autour d’un plat de pâtes. D’abord née à Paris il y a trois ans, la pastas party a débarqué à Lille voilà une grosse année. Un concept volontiers convivial et séduisant.

Enfin un repas où on n’aura pas cette désagréable sensation d’être carrément anormal. Où les gens-normaux-vivant-en-couple ne nous bassineront pas avec leurs rituelles questions. Du genre : “Bah alors les amours ?”. Ou, variante : “Comment ça se fait que t’es encore seul(e) ?” Et patati et patata. Enfin un repas, où on ne parlera ni couple, ni mariage, ni couches-culottes, ni terrain à bâtir, et j’en passe. Promis. Parce qu’autour de la table du restaurant -privatisé pour l’occasion-, il n’y a que des célibataires.

Pour ne pas faire banquette

Un repas pour célibataires ? Non merci, trop peu pour moi. 1. je ne connais personne. 2. timide comme je suis, je vais faire banquette. 3. pas envie de subir la conversation de mon voisin de table féru de tours Eiffel en allumettes. Pas fou, Pastas Party y a pensé. Comment remédier à ces craintes légitimes ? En soignant les plans de tables et en prenant en compte les situations familiales, les professions, les âges et le sexe, forcément. Et aussi, en glissant un référent parmi les 8 à 10 personnes convives de la table. Important, le référent. “Son rôle n’est pas d’être un animateur Club Med, mais de jouer les maître(sse)s de maison”, explique Héloïse Dion, responsable de Pastas Party. Quelqu’un qui va donc s’assurer que la conversation ne soit pas entrecoupée de blancs, que personne ne demeure trop sagement dans son coin. Bref, que tout le monde se sente à l’aise. “Il s’agit d’anciens participants ayant déjà connu l’angoisse de la première fois. On ne voulait pas de ces moments glauques où la personne se réfugie dans une clope ou dans son portable.”

[singlepic id=1279 w=320 h=240 float=left]Lille adore les pâtes

Lancée voilà trois ans sur Paris, les Pastas party ont vite gagné la province : quatorze villes aujourd’hui couvertes, 22 000 inscrits sur le site internet. “On ouvre désormais une ville par mois”, poursuit Héloïse Dion. Et dire que cette ancienne journaliste (célibataire à l’époque) a commencé chez elle, en organisant des repas dominicaux avec des amis célibataires puis des amis des amis. Parce que les agences matrimoniales lui semblaient désuètes, parce que “chatter huit heures avec un inconnu n’est pas naturel”. Ces repas devaient répondre à un besoin puisque Héloïse Dion a créé sa société en juin 2007. A Lille, elle reconnaît cependant des débuts poussifs. L’explication est toute bête : pas besoin de ces repas, chez les gens du Nord, on peut très bien sortir seul et finir la soirée entouré de plein d’ami(e)s. Mais l’initiative a finalement pris : 70 à 100 personnes à chaque rendez-vous nordiste. Tous célibataires ou divorcés, et affichant la trentaine en moyenne (on dit bien en moyenne). D’ailleurs, les Pastas Party lilloises semblent si bien marcher qu’Héloïse Dion envisage d’augmenter leur fréquence : toutes les deux semaines et non plus trois.

Un fil à la patte

Ok, très bien ces pastas, ça évite de se coltiner Zone interdite à la télé. Mais est-ce que des couples se nouent au sortir de ces pastas party ? Parce que la finalité d’une soirée célibataires, c’est quand même de rencontrer quelqu’un. “On estime qu’il y a à peu près 10% de couples qui se forment” , dixit la fondatrice de Pastas Party qui tempère cependant d’éventuelles ardeurs naissantes à la lecture de cet article : “Deux personnes qui s’embrassent après un plat de pâtes, ça n’arrive jamais.” Pour ça, il existe le net et ses sites de rencontre rapides. Les pâtes en moins. D’ailleurs, Héloïse dit bien ne pas jouer les  entremetteuses, préférant -quitte à faire une petite entorse au français- le terme de “faciliteuse de rencontres”. La Pastas Party donne ainsi l’opportunité de se recréer un réseau d’amis, quand tous les autres vous ont lâchés. Parce qu’ils se sont mariés, parce qu’ils ont maintenant des bébés, parce qu’ils ont une maison sur le feu. Et à en croire Héloïse Dion, la quasi-totalité des participants échange leurs numéros, leurs mails pour se revoir ensuite. “Un véritable réseau s’organise derrière avec des soirées post-party. Je vois passer des apéros, des sorties sur Facebook. Mais là, ce n’est plus de mon ressort.”

Pastas party, 35 euros, (de l’apéro au dessert), dans un restaurant différent à chaque fois. Prochaines dates à Lille : le 30 mai, le 20 juin, le 11 juillet, le 1er août. Renseignements et inscriptions sur le site Pastasparty.com.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. C’est marrant de revoir ici ce sujet qui tourne à la télé depuis quelques semaines… alors que c’est juste une variation de plus sur le thème du speed dating. On voit que la patronne a gardé des contacts avec son ancien métier. M’étonnerait pas que Envoyé Spécial nous en fasse un sujet prochainement, tiens.
    Sur le fond c’est une excellent idée, mais dans ce qu’on a pu voir à la télé de cette entreprise, c’était frappant de constater à quel point les clients étaient tous stéréotypés, look propret de cadre lisse et forcément sympathique, il y avait quelque chose d’assez triste dans ce spectacle.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus