L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Mondial 2010 : les Nordistes resteront-ils encore à la maison ?

DailyUne | Réflexions Par | 06 mai 2010

La France du football retient son souffle. Mardi 11 mai, Raymond Domenech annoncera sa liste des Bleus pour l’Afrique du Sud et le Mondial de foot. Un événement planétaire qui est, rappelons-le, la seule compétition que Madame daigne regarder. Peut-être plus pour Gourcuff que pour le ballon, mais bref, qui c’est qu’il va emmener le Raymond à la Coupe du Monde ? Henry, Lloris, Toulalan, etc. Et un joueur évoluant dans un club nordiste (RC Lens, LOSC ou VAFC par exemple) peut-être ? Parce que sur les dernières décennies, difficile de trouver des Ch’tis chez les Bleus. Démonstration.

Coupe du Monde 2006. Jour de finale. Celle où Zidane met un coup de boule à Materazzi pour le commun des mortels. Celle aussi où Alou Diarra entre en jeu à la place de Vieira, blessé en cours de match. Pas plus d’importance que cela ? Sauf que c’est quasi un événement. Un Nordiste dans une grande compétition (Coupe du Monde ou Euro) de football, le fait est plutôt rare. Alors, pendant une finale de Coupe du Monde…

Un seul Nordiste dans une phase finale depuis… 1986

Vous ne nous croyez pas ? Jugez-en plutôt. Période post-Bosman (c’est ainsi que l’on définit la période après 95 chez les footeux, celle où le fric et les transferts sont vraiment devenus rois). On commence en 96 avec l’Euro. Pas un Nordiste. Coupe du Monde 98 : Lens champion de France, Tony Vairelles, l’homme à la nuque longue, fait une bonne saison. Pas sélectionné et le public de Bollaert scandera même son nom pendant le huitième de finales contre le Paraguay. Euro 2000 : pas de Nordiste. Coupe du Monde 2002 : pas mieux. Euro 2004, Euro 2008 : toujours pas de Nordistes. En fait, hors Coupe du Monde 2006, il faut remonter à 1986 pour trouver d’autres Nordistes en phase finale (voir encadré). Pire, en se fiant au tableau du site internet SelectionA (rassurez-vous, on a recoupé nos sources avec L’Equipe), le bilan, en incluant même les matchs amicaux, est dérisoire. Dix-neuf sélections au total pour nos joueurs nordistes depuis 1996.

Toutes sous le maillot lensois : Alou Diarra, Tony Vairelles, Pierre Laigle, Daniel Moreira, Frédéric Dehu. Dérisoire quand on calcule que depuis 98, Lens se situe plutôt dans la moitié supérieure du championnat de Ligue 1 (en moyenne). Comme le LOSC depuis sa montée en Ligue 1 au début du millénaire. Sauf qu’à Lille, on n’a pas eu d’internationaux français durant cette période (en fait, depuis 1980…). Et Abidal ? Et Landreau ? Et Rami ? Abidal n’a honoré sa première sélection qu’en arrivant à Lyon à l’instar d’autres nordistes qui ont gagné quelques galons en partant voir ailleurs (Bruno Cheyrou de Lille à Liverpool, Steve Savidan de Valenciennes à Caen, étrangement, etc.). Landreau, ne lui en déplaise, n’a pas été appelé depuis qu’il joue à Lille… Quant à Rami, s’il a été appelé dernièrement, il n’a pas encore joué avec l’équipe A des Bleus…

1934 et 1954, années nordistes

En fait, dans les grandes compétitions (Euro et Coupe du Monde), on peut distinguer deux périodes pour nos Nordistes.  Les années 30-50 d’abord.  Dans les années 30, quand les clubs nordistes s’appelaient l’Olympique Lillois, le SC Fives, le Racing Club de Roubaix ou l’Excelsior AC Roubaix, les Ch’tis étaient représentés (1 joueur à la CM 1930, 6 en 34, 4 en 38). Autre époque comme les années 50, à la fin du règne hexagonal du désormais LOSC :  on retrouve quatre Lillois en 54 à la Coupe du Monde (César Ruminski, Guillaume Bieganski, André Strappe et Jean Vincent) pour un petit Lensois, Louis Xercès (ah, c’est pour ça qu’il y a une tribune à son nom à Bollaert !). En 1958, pour le Mondial suivant, pas de jaloux, un Lillois (Yvon Douis), un Valenciennois (Bernard Chiarelli) et un Lensois (Maryan Winieski avec 33 sélections, record pour le club).

C’est après que ça se gâte. En 1966, seuls deux Valenciennois avaient participé au Mondial, eu égard au classement de Valenciennes cette année-là (troisième) : Joseph Bonnel et Jean-Claude Piumi… Le grand désert avant 78 et le baroudeur Didier Six, alors à Lens, puis 1986, la dernière phase finale de Coupe du Monde avant 98, avec cette fois une doublette de Sang et Or,  Philippe Vercruysse et Daniel Xuereb, alors que Lens avait fini cinquième du championnat.

Si t’es Ch’ti, passe ton chemin

A croire que les sélectionneurs successifs à la tête de l’équipe de France n’affectionnent guère les Ch’tis. Oui, bien sûr, vous allez nous sortir les noms de Papin, Ribéry.  Ou même Kopa (oui, là ça date vraiment!) purs produits nordistes, mais évoluant bien loin de nos latitudes septentrionales au moment de leurs sélections. Bizarrement, la plupart du temps lorsqu’un footballeur nordiste échoue en équipe de France, c’est qu’il a alors quitté la région. Nos clubs seraient-ils victimes d’une éhontée ségrégation ? Non, bien sûr. L’explication est ailleurs. Nos clubs régionaux n’ont sans doute pas (encore) l’expérience de grands clubs européens. Et le sélectionneur va logiquement préférer quelqu’un qui évolue à Milan, au Bayern, plutôt qu’à Lille ou à Lens. Quelqu’un qui côtoie la pression régulièrement.L’expérience des grands clubs européens (auxquels Lille ou Lens n’appartiennent pas, désolé) prévaut largement.

Rami et Landreau peut-être…

Oui, mais peut-être qu’en 2010, tout ça va changer… Peut-être que la liste des 23 fera une petite place au RCL, VAFC, LOSC et USBCO… Autant vous le dire, même si la liste des 23 n’a pas encore été dévoilée, il reste peu de places à prendre. Alors qui sont ces potentiellement sélectionnables ? Un nom qui revient. Adil Rami, défenseur central du LOSC. Probable depuis qu’il a été appelé sans jouer, début mars, en match amical contre l’Espagne. Il pourrait profiter de la blessure de William Gallas. Mouais, sauf que les chances du Lillois se sont un amenuisées ces derniers jours, avec les déclarations du joueur d’Arsenal affirmant qu’il serait prêt pour juin.

Deuxième potentiellement sélectionnable, encore un Lillois : Landreau. En troisième gardien de l’équipe de France derrière Hugo Lloris et Steve Mandanda. Le portier lillois serait ainsi de retour parmi les Bleus (13 sélections en équipe première, 43 chez les espoirs). Mouais, mais en troisième gardien, donc peu de chance qu’il joue un match. Troisième potentielle recrue nordiste pour l’équipe de France : Rio Mavuba. Encore un Lillois, désolé. Mais ses chances paraissent ténues à la vérité… A moins, bien sûr, d’une blessure dans le milieu défensif. Le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres. Bref, les chances de voir un représentant de club nordiste dans la liste des 23 paraissent plutôt minces.  En même temps, si Domenech ne retient aucun Nordiste, on ne pourra pas lui en vouloir : à chaque fois que la France a gagné (1984, 1998, 2000), y’avait pas de Ch’tis dans l’équipe.

Quel joueur nordiste a le plus de chances d'être sélectionné en Coupe du Monde ?

Voir les résultats du vote

Loading ... Loading ...

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. J’en ai touché un p’tit mot à Raymond (Domenech). Pour compenser cette lacune, en 2010, nous n’aurons que des nordistes : Kopa et Papin en pointe, Didier Six ailier gauche, Ribéry (ailier gauche aussi, ça va désarçonner l’adversaire, ça!). Daniel Xuereb en attaque etc

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus