L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Google Enquête : Jack Lang, l’absent du Boulonnais ?

DailyUne | Réflexions Par | 26 mai 2010

Jack Lang était à Boulogne-sur-Mer ce samedi. Pour le tournage d’un documentaire sur sa personne. Miracle, car à première vue, le Ministre de la Culture ad vitam aeternam n’a pas l’air de passer beaucoup de temps dans la circonscription qui l’a élu député en 2002, puis en 2007. Mauvaise langue, DailyNord ? Google Enquête pour vous convaincre que le plus célèbre de nos députés ne goûte apparemment pas aux mondanités boulonnaises.

[singlepic id=1273 w=320 h=240 float=left]Twitter, le GPS ambulant. Un Tweet : « Je viens de croiser Jack Lang ». Date : 20 mai dans l’après-midi. On est super heureux pour ce Boulonnais qui a pu choper son député. Boulonnais ? Non, on plaisante. Notre Twittos est localisé à Paris (du moins, c’est ce qu’il y a marqué sur son profil).

Jack Lang. L’éternel Ministre de la culture. L’éternel sourire aux lèvres, histoire d’attirer trois quatre caméras par là. Mais pas n’importe lesquelles : notre socialiste, proche du peuple, aime les fastes du pouvoir. Surtout quand ça brille. Alors, profitant de son lustre d’antan, notre homme est une véritable machine à médias. Coup de Google Actu sur le dernier mois : 584 résultats. Bien sûr, c’est cinq fois moins que sa consoeur socialiste, Martine Aubry, mais pour un mec qui n’est pas étouffé par les responsabilités, ça fait déjà pas mal. Faut dire qu’il y met du sien. Dernière polémique en date, Roman Polanski. L’ex Ministre de la Culture a demandé sa libération via un quotidien suisse. On s’en doute, les petits Suisses n’ont pas apprécié qu’on s’ingère dans leurs affaires. Jack Lang a valsé. Mini-buzz médiatique comme quand Nagui s’était exprimé sur le bonhomme aux Victoires de la Musique l’hiver dernier : « Jack Lang m’a passé 25 coups de fil avant les Victoires pour que je parle de lui et qu’on le montre à l’antenne… Jack Lang m’a saoulé ! » Sale temps pour Jack.

La Voix du Nord supprimerait-elle toutes les photos de Jack ?

Naïf, DailyNord s’est demandé si l’homme n’aurait pas trouvé un peu refuge dans le lieu de son seul mandat électif : Boulogne-sur-Mer et la sixième circonscription où il est député depuis 2002 après avoir éclusé la région de Blois. Histoire aussi de nous amener au vrai sujet : de l’extérieur (on n’a pas la chance de vivre au bord de la mer), Jack Lang a l’air de passer plus de temps à Paris que dans la circonscription où  il est élu. Première vérification : La Voix du Nord sur les trente derniers jours. Entre les ponts de mai, et tout ce que vous voulez, notre député doit bien apparaître en photo une ou deux fois à quelques inaugurations.

Gagné, il était sur le littoral ce samedi : “Samedi, Jack Lang était à Boulogne.” Tellement surprenant qu’il faut le préciser apparemment. Faut dire qu’une équipe de télévision tournait un documentaire sur sa personne. Mieux vaut là montrer son action sur le terrain. Car pour le reste du mois, Jack Lang est étrangement absent :  quelques références bien sûr (dans les échos en général), mais aucune réelle mention de présence. Idem du côté de l’hebdo concurrent, La Semaine dans le Boulonnais. Par acquis de conscience, on a vérifié avec un autre député du département pour voir si c’était une politique des rédactions en chef de ne plus parler des députés : pas de pot, au pif, Odette Duriez, qui tient la onzième, est citée et visible plusieurs fois dans l’édition concernée par son mandat. Jack Lang, l’homme qui affectionne les caméras, aurait-il un problème avec les flashs du littoral ?

On remonte dans la recherche. Depuis le début de l’année, via le quotidien régional. Il a bien participé à une manif locale notre Jack à nous ? Bien sûr, soyons pas mauvaises langues. Présent aux voeux de l’intercommunalité des Trois Pays en février. A une autre séance de voeux d’une communauté de communes également. A un meeting boulonnais pour les Régionales. Présent pour dévoiler l’affiche du festival de la Côte d’Opale dont il délaisse d’ailleurs désormais la présidence, comme son poste de conseiller régional où il a brillé par son absence nous rappelle le blog des Régionales de l’ESJ. Et puis… Et puis c’est quasi tout en cinq mois. Ah bien sûr, on a aperçu Jack Lang à d’autres reprises dans la région : sur le plateau de télé de Weo par exemple en janvier, puis aussi à la Lille Art Fair en avril, la Foire d’art contemporain. Culture et caméras, le binôme qui lui va peut-être plus que les pêcheurs.

Il use de son influence sur les gros dossiers

Vous allez nous dire, ouais, mais député, c’est pas seulement être dans la circonscription, c’est être à Paris, profiter de son influence. Ok. On vous prend en mot. Et on reconnaît que l’ex-prodige de Mitterrand s’est battu dans le dossier Aquimer il y a peu (le pôle de compétitivité boulonnais était menacé de disparition). Tout comme il se bat pour la fac de médecine boulonnaise, faut être réglo, son entregent peut jouer. Et à l’Assemblée nationale, il les défend bien ses électeurs boulonnais ? Le hasard fait bien les choses, le site lesinfos.com vient de publier un classement de l’assiduité des députés. Notre Jack figure à la 553e place avec cinq petites interventions en 2010. En commissions, pas en séances. Impression confirmée par le bilan de nosdéputés.fr sur les 12 derniers mois : 13 semaines d’activité. Autant dire peanuts même s’il fait mieux que le champion régional F.-X.Villain. Et quand on cherche ses permanences dans le Pas-de-Calais, les seules références qui ressortent sont celles tenues (via la VDN toujours) par son assistant parlementaire, Romain Cornu. Alors qu’est-ce qu’il fout, le Jack ?

Cannes, Norvège, Allemagne, Paris, Metz…

Ben, suffit de taper son nom sur le web. Et là, le nom de Jack Lang s’égrène au fil des pages et des pages. Là en photos à Cannes par exemple (c’est d’ailleurs notre seul député qui a les honneurs de Pure People, un site… people). Là au vingt-cinquième anniversaire de l’inauguration de la Géode, là à l’inauguration du Centre Pompidou messin… Quand il n’est pas carrément à l’étranger, en envoyé du Président de la République : Corée du Nord, Cuba, on se souvient. Aussi Allemagne où on l’a envisagé un moment comme super-ministre franco-allemand. Ou encore Norvège pendant le nuage de cendres, nous révélait Maître Cobert il y a peu.

Bloqué si loin de sa circonscription, c’est dommage, et l’inauguration de la Fête à tonton de Wimereux, alors ? “Absent bien sûr” comme ironise La Voix du Nord dans l’un de ses échos concernant une exposition. Journal qui a d’ailleurs mis les pieds dans le plat il y a quelques mois avec le député en lui posant – gentiment – la question qui fâche. Réponse de l’intéressé : « Je ne veux pas me substituer aux élus locaux ni m’immiscer dans les affaires de Calais ou Boulogne. Je suis député du Pas-de-Calais et, au-delà, de la Nation, on a un peu tendance à l’oublier. Je m’occupe très activement des dossiers locaux, comme le suivi du pôle de compétitivité halieutique. Chacun son boulot et son style ! J’ai la possibilité d’accéder, plus facilement que d’autres, à certaines personnalités.» Certes. On laissera le mot de la fin de cette Google Enquête à la Désencyclopédie (à qui nous consacrions un papier il y a peu) : « Ennemi des méchants et alliés des gentils, Jack Lang combat pour des bonnes causes. Malheureusement pour lui, c’est un instable : il ne sait jamais où poser ses valises. Tantôt maire de Blois ou de Boulogne-sur-Mer, ça ne change en fait pas grand chose pour lui puisqu’il ne vit qu’à Paris, dans un quartier insalubre, le Marais. » C’est peut-être là qu’il faut le chercher.

Comme son nom l’indique, la Google Enquête n’use que le web comme source d’information…

Quelques-unes de ces sources :

Jack Lang à Boulogne-sur-Mer pour un documentaire ; Au Conseil Régional, Jack Lang a-t-il fait l’école buissonnière ? ; L’interview de Jack Lang par La Voix du Nord ; Le classement des infos.com ; Sa fiche sur le site nosdéputés.fr ; Pascal Cobert

Envie d’une autre Google Enquête. A lire ou à relire sur DailyNord :

Mais qui sont les femmes panthères ?

Crédit photo : MEDEF via Wikipedia

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Jack Lang représentant des habitants du Pas-de-Calais… Cherchez l’erreur.

    Vous êtes mauvaise langue, car il y a quelques années, des poubelles design en inox furent installées au Chemin Vert (quartier prolo où Djâck a sa permanence – pour le domicile on vous rassure c’est à Wimereux sur la digue), le signe d’une redynamisation spectaculaire et en profondeur de tout le tissu économique et social de sa circonscription grâce au député.

    Une fac de médecine à Boulogne, dites-vous… En fait, une salle de cours avec visioconférence retransmise depuis Lille, pour des élèves de première année. Voilà l’œuvre principale du vice-président du Conseil régional chargé de l’enseignement supérieur pendant six ans – rappelons que Lille a été repêchée in extremis pour le Plan Campus de Pécresse avec un dossier bidon et pour ainsi dire aucun appui des collectivités.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture