L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

La Belgique déjà mise en bière au Café des Sports

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 07 mai 2010

La Belgique est sans gouvernement ? Tout le monde s’en fout ou presque. Comme de tout ce qui se passe en Belgique tant que ça n’atteint pas la France (pas de chance, la Belgique n’a pas de volcan islandais). Même du côté du Café des Sports, pourtant à deux pas de la frontière, la situation belge, on n’en a rien à battre. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé d’aiguiller la conversation du côté du zinc, avec Eric, Fab et Fred.

Pas bavards les copains avant-hier. Faut dire que dehors, c’était gris, et comme ça fait des jours que ça dure, le moral en prend un coup. Alors, moi, comme ça, parce que je n’aime pas les blancs, j’ai balancé une phrase anodine. « Et la situation en Belgique, vous en pensez quoi ? ». Eric avale sa bière de travers et se marre : « Tiens, l’intello de la bande, il nous parle de la Belgique maintenant ! » Moi : « Ben, ce sont nos voisins quand même ? » Oui, car notre Café des Sports, à vol d’oiseau, il est à une poignée de bornes de la frontière.

Un parti indépendantiste en tête des suffrages du côté flamand

Fab réfléchit. Fait mine. « Mais au fait, qu’est-ce qu’il se passe en Belgique ? On en a parlé il y a quelques jours, mais je t’avoue que ça m’est un peu passé au dessus de la tête. » « Moi, carrément, reprend Eric. Mais vas-y, explique toujours, je te couperais si ça me saoule.»  Allez, je me lance. Alors, je leur explique qu’il y a deux jeudis, le premier Ministre Leterme a remis sa démission au Roi, Albert II ? Du coup, la Belgique se retrouve sans gouvernement alors qu’elle prendra le 1er juillet la tête de l’Union Européenne. « Et alors ? » « Ben, et alors, il devrait y avoir de nouvelles élections. En juin. Et comme il y a un séparatisme montant, c’est toujours tendu les élections là-bas. J’ai même lu un truc dans Le Figaro qui dit que pour la première fois, un parti indépendantiste serait en tête dans les intentions de vote en Flandre. ” « Et alors, s’impatiente toujours Eric. Quel rapport avec nous, ils ne vont pas devenir français à ce que je sache… » « Tu ne crois pas si bien dire : régulièrement, on parle d’un rattachement de la Wallonie à la France. Avec même un parti, le Rassemblement Wallonie-France. Et même qu’on en avait parlé dans DailyNord, si tu t’intéressais un peu à ce que je fais… »

Bière, clopes et Eva Karera

Fab acquiesce. « Ouais, c’est inquiétant. Mais tu sais, ce qui est encore plus inquiétant ? C’est qu’au fond, pourtant, j’habite à deux pas de la frontière, et je m’en fous. Comme au final, je ne sais pas grand-chose de la Belgique. » Fred : « Arrête, on connaît le pays, faut pas exagérer. » Moi, trop heureux que mon sujet ait détendu l’atmosphère : « Alors, si je vous dit Belgique, vous pensez quoi ? »  « Bière » à l’unisson. Fallait s’y attendre. Moules, frites (faut bien accompagner la bière). « Et Eva Karera ! » s’écrie Eric. Nous trois : « c’est qui ? » Lui qui rougit à peine : « Ben… une actrice X ». Je reprends la main, parce que ça part en live : « Citez-moi d’autres Belges célèbres ? » Hésitations. Allez, je les aide : « Poel » « voorde ! Et Brel ! » Et Cécile de France et Annie Cordy, et Virginie Efira. Plus difficile : nombre de communautés ? « Deux, les Wallons et les Flamands, tu nous prends pour des cons ? » « Ouais, il y en a une troisième les Germanophones. » Eric, qui coupe : « Tu sais ce qui m’intéresse, c’est le prix des clopes. Ça, ça me parle. » Ouais, comme le nom de leur championnat de foot, la Jupiler League, je pense, perfide, mais sans lui dire (quand il a bu, il est plus nerveux)…

Comment dit-on “bonjour” du côté flamand ?

Ça m’intrigue quand même. Comment ne peut-on pas s’intéresser à nos voisins ? Ni même être capable de soutenir un minimum de conversation par exemple en Flandre. Un habitant du sud de la France sait bien parler un peu espagnol. De l’Est, Allemand. Mais « bonjour » du côté flamand, ça se dit comment ? Autour du zinc, évidemment, tout le monde sait le dire en quatre ou cinq langues, mais en néerlandais (l’une des langues officielles belge), personne ne connaît. Je leur lâche « Goedendag» avant que Fred ne se défende : « Ça, c’est encore la faute aux médias. Vous préférez parler des seins de Zahia que nous expliquer clairement la Belgique. » Je m’emporte : « Ah, non, tu peux pas dire ça. Il y en a eu des papiers depuis le début de la crise. Faut pas exagérer ! » Fred : « Oui, les jours qui ont suivi. Et maintenant ? Et surtout avant ? Est-ce qu’on en parle de la Belgique dans les médias français ? Non. »

Rien à redire, d’accord, à part pour l’Europe, la Belgique c’est la portion congrue. Un fait-divers bien vendeur de temps en temps, une crise politique par là, un peu de coopération transfrontalière entre le Nord-Pas-de-Calais et la Belgique dans les canards locaux pour faire plaisir aux institutions, puis c’est quasiment tout à part quand TF1 met les cartes à l’envers (retrouvez notre Lu, Vu, Entendu). Et v’là Fab qui pianote sur son portable :  « Regarde, Nord Eclair France. Ah, si un peu de Belge : deux entrepreneurs interpellés à Welvegem dans un bar à hôtesses. Normal, ils étaient Lillois. » Et une rubrique C’est du Belge quand même. Dont la dernière occurrence remonte au 31 mars, même si le quotidien a bien sûr évoqué la crise entre temps. Et Fab de zapper sur Nord Eclair belge pour voir si la frontière marche dans les deux sens : on y parle des intempéries sur la Côté d’Azur, du bébé tué par un chien à Lucé.  « Tu comprends ? », reprend Fred. « Ouais, je fais, dépité. En même temps, si on vous parle de Belgique, à part pour payer moins d’impôts ou trouver une place pour vos gosses en écoles de vétérinaires, vous vous en foutez. Comment voulez-vous qu’on fasse ? » Sur ce, Eric, qui commençait vraiment à s’impatienter, a remis une tournée. « A la santé des Belges », qu’il s’est écrié. Et on s’est remis à regarder le ciel gris du mois de mai.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. z’ont un niveau limité vos copains ! Que dire après ces riches échanges entre vous, dont on n’a rien à battre ?
    Comment réagir de manière “constructive” sans passer pour un ‘intellectuel’ emmerdeur ? Le pire, est qu’ils sont très représentatifs du niveau général des “gens du Nord” sur la question !
    Moi je n’ai pas de réponse ! Autant tenter d’expliquer la physique nucléaire à quelqu’un qui ne maîtrise que les quatre opérations !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture