L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Drôles de pèlerins au village de Pétain

DailyUne | Petite histoire Par | 23 avril 2010

C’est une date  gommée de tous les calendriers officiels. Et aussi une manifestation absente de tous les agendas locaux. 24 avril 2010, 154e anniversaire de la naissance du Maréchal Pétain à Cauchy-à-la-Tour (près de Bruay-La Buissière). Depuis plusieurs décennies, quelques dizaines de personnes, souvent âgées, s’y retrouvent en pèlerinage. Un rituel identique année après année, afin d’honorer la mémoire du Maréchal Pétain et de réclamer sa réhabilitation.

Cauchy-à-la-Tour. Ses quelque 3 000 âmes, ses verdoyantes collines d’Artois et… sa maison natale du Maréchal Pétain. Naturellement, il ne faudra pas espérer un quelconque fléchage pour vous y mener. L’homme demeure frappé d’indignité nationale. Ni plaque de rue, ni panneau, rien. Seul le blason de la commune où figure un bâton de maréchal, évoque subrepticement le passage de Philippe Pétain dans la commune (il n’y a habité que quelques années avant de partir en pension). Et si une plaque a bien été apposée sur la maison natale, rappelant que le Maréchal Pétain a vu le jour ici le 24 avril 1856, celle-ci demeure cachée depuis la rue. Rachetée au début des années 1990 par l’association de défense du Maréchal Pétain (ADMP), la bicoque a depuis été transformée en musée. Un musée confidentiel qui, depuis des décennies, connaît une affluence singulière dans la dernière décade d’avril.

Maréchal, les revoilà !

Venus d’un peu partout en France, dimanche, quelques dizaines d’admirateurs honoreront la mémoire du Maréchal. En toute discrétion, puisque toute manifestation ostentatoire pourrait être vécue comme une provocation au regard de ce que le seul nom de “Pétain” demeure stigmatisant. “Nous ne faisons aucun prosélytisme”, rassure Hubert Massol, président de l’ADMP. Année après année, ce pèlerinage ne connaît guère de bouleversements dans son programme. Vers 10h, le car venu de Paris débarque ses passagers, une messe est célébrée dans le corps de ferme cauchois, une gerbe est déposée au pied de la plaque, on entonne l’hymne officieux de Vichy, Maréchal, nous voilà ! avant de partager un repas. Un rituel immuable pour l’association née en 1951 -décès du Maréchal Pétain- militant pour la réhabilitation du héros de Verdun et le transfert de sa dépouille de l’île d’Yeu à l’ossuaire de Douaumont.

D’ailleurs, ce rituel est désormais si ancien que plus personne ne semble s’en offusquer. A commencer par Eugène Fontaine. Quatre vingt-quatre ans au compteur dont quarante passés à la tête de la commune. Autant dire que cette manifestation de la fin avril, le maire y est accoutumé de longue date. Tout comme les journalistes qui, régulièrement, l’appellent pour l’interroger sur le sujet. “Je répète ce que je dis toujours : c’est le héros de 14-18 et le traitre de 1940.” Tolérant la manifestation sur son sol, mais ne souhaitant pour rien au monde y participer. “Je n’ai pas le droit de cautionner cela.” Et de rappeler volontiers la poignée de main de Montoire entre Pétain et Hitler. Faut dire que notre homme est communiste et “fier de l’être”. Il dit cependant n’entretenir aucune animosité à l’encontre de l’ADMP, prenant soin de toujours laisser les anciens combattants exprimer leur affection pour le Maréchal. Et si “au départ, il y avait beaucoup de monde”, au fil du temps, il a aussi vu le flot de ces pèlerins se tarir. Guère plus de quelques dizaines de personnes aujourd’hui. D’ailleurs, de l’aveu même d’Hubert Massol, ils devraient être une cinquantaine, dimanche, à faire le voyage en dépit “des milliers d’adhérents” revendiqués par l’association.

Anciens combattants, vieux combat

Une érosion logique quand on songe que la moyenne d’âge de ces pèlerins oscille désormais de 60 à 80 ans. “Mais on a parfois des quadras qui viennent avec nous, ce ne sont pas que des vieux combattants qui radotent”, tempère aussitôt Hubert Massol, lui-même ancien combattant de la guerre d’Algérie. Et même que l’association séduirait des plus jeunes encore. “On s’aperçoit aussi dans les correspondances que des jeunes souhaitent aussi cette réhabilitation.” Une motivation portée par “une volonté de justice” et loin de tout engagement politique, toujours selon le président de l’ADMP. “Nous n’avons aucune aspiration politique.” Même pas d’éventuelles accointances avec l’extrême droite ? “Bien sûr, nous sommes plus à droite. Mais il existe aussi des gens de gauche non hostiles au Maréchal”, précise Hubert Massol, oubliant toutefois de préciser qu’il a été par le passé, conseiller municipal mégrétiste en région parisienne.

La manifestation a beau demeurer fort modeste, l’observateur étranger à la commune pourra s’en étonner. Quelles peuvent être les motivations de cette ADMP ? D’abord, on se dit que ces personnes célèbrent davantage le vainqueur de Verdun que le chef du régime de Vichy. Erreur. “On ne peut pas prendre un personnage et le découper en rondelles, témoigne Hubert Massol. On ne peut pas prendre De Gaulle et rejeter le De Gaulle de l’Algérie.” Il en va de même pour le natif de Cauchy-à-la-Tour. “On ne peut pas réhabiliter une moitie du Maréchal Pétain et laisser l’autre. Le Maréchal Pétain a lieu d’être commémoré pour son action tout au long de sa vie”. Tout au long de sa vie… Euh, et le régime de Vichy ? Et la collaboration ? “Une histoire manipulée”, dixit Hubert Massol “avec un Maréchal Pétain éliminé pour des raisons politiques”. Depuis soixante ans, l’association a fourbi ses arguments. “Je ne dis pas que le gouvernement de Pétain était idyllique, mais si l’Etat français n’avait pas été là, cela aurait été pire.” Pétain en bouclier ? Peut-être, mais comme “bouclier percé”, dans ce cas, pour reprendre le mot d’un historien…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

3 Commentaires

  1. Je souhaite vivement qu’il ne soit pas réhabilité car aider les allemands à envoyer des déportés juifs à la mort, çà serait complètement débile et renforcerait l’idée que l’état français de la dernière guerre mondiale était totalement complice de ce génocide.

  2. La Maréchal Philippe Pétain, vainqueur de Vardun 14-18, Chef de l’Etat Français de 40 à 45 est un immense Français pour toujours. !

  3. De Gaulle a dit à Tournoux : Le maréchal Pétain était un grand’homme que les Français ne méritaient pas !

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus