L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Fesses, foot et Ribéry au Café des Sports

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 21 avril 2010

On le confesse, DailyNord aime traîner ses basques – et ses oreilles – au bistrot. Au Café des Sports. Un café comme plein d’autres, avec des potes de comptoir qui commentent l’actu à coups de bières… Et forcément, de quoi on a parlé mardi soir ? De l’ami nordiste Ribéry impliqué dans une vague affaire de proxénétisme. Avec mes potes Eric pro Ribéry, Fab l’anti foot, Fred plus réfléchi. Et moi qui observe. L’actu revisitée sur un coin de zinc en version bêta.

“Qu’on lui foute la paix !” C’est Eric qui a ouvert les hostilités, mardi soir. On s’est tous tournés vers lui. “De qui tu parles ?” “De Ribéry !” a-t-il lâché comme si nous étions des demeurés, tellement c’était une évidence. Et il a montré le canard sur le bar avec son appel de Une. Qu’il balance le sujet, ça ne nous a pas trop surpris. Les histoires de fesses, généralement il aime bien. Le foot aussi. Mais, les deux entremêlés, ça le dérange. Ça l’énerve même. Alors on n’a pas été étonnés qu’il prenne la défense du joueur du Bayern de Munich. Ribéry, c’est un peu son chouchou. “Il est au foot ce que Dany Boon est au cinéma”, nous rappelle-t-il régulièrement. Une icône régionale, une fierté ch’ti avec son nom déjà accolé à une tribune du stade boulonnais. 

Foot et faits div’

Ce qui le fait bondir de son tabouret, c’est pas l’affaire en elle même, mais plutôt son emballement médiatique. “Cette polémique stérile” qui éclabousse les Bleus à un mois et demi de la Coupe du Monde. Remonté de voir son exploitation avec des opportunistes sondages surgis un peu partout. Du genre : Ribéry doit-il quitter l’équipe de France ? Ribéry doit-il arrêter le foot ? Et pourquoi pas demander si Ribéry doit effectuer une semaine de pénitence pour expier ses péchés ?” On se marre. Coup d’oeil flingueur d’Eric : fausse alerte, l’heure n’est pas encore à la détente. “Le pompon” comme il dit, c’est ce papier de France soir avec ce titre hyper vendeur : “Les footballeurs ont de gros besoins sexuels”“Bah comme tout le monde”, risque Fab. Lui, le foot, Ribéry et tout le tintouin, ça le gonfle. On en fait toujours trop autour du ballon rond. “Y’a quand même plus important ? Non ? Rien que les avions cloués au sol ?” Vaine tentative de diversion, l’ami Eric ne relève même pas.

“Nan, sérieux, t’as vu ? D’après l’article, on a l’impression que les footeux passent leur temps à prendre leur pied !” Dans ces cas là, faut acquiescer. Surtout ne pas le contrarier et attendre qu’il se calme un peu avant d’espérer une conciliation. “Ils disent qu’il y a des centaines d’histoires comme ça dans le foot.” Fab le coupe : “C’est vrai qu’ils sont comme ça les footeux ?” Comme le sport n’a jamais été ma tasse de thé dans les rédactions, je leur confesse que oui, des confrères m’ont parfois lâché des confidences sur Untel ou Untel. Que régulièrement, un footeux vient alimenter la rubrique fait div’. Un Gervinho qui se fait pincer pour la troisième fois en conduisant sans permis ; un joueur lensois qui, en 2007, s’embrouille pour une histoire de chèque volé et insulte les agents de police venus calmer les esprits échauffés ; un ex Lensois, aussi, qui menace de planter un couteau à son coéquipier… Les frasques de joueurs transpirent parfois dans la presse nous rappelant qu’ils ne sont pas des super héros comme on aurait tendance à le croire. Et que forcément, comme ce sont des personnages publics, la moindre peccadille gagne en relief.

Mais pour ce qui est des histoires de coucheries, elles ne sortent jamais des rédactions.  “Et pourquoi on n’en entend pas parler ?” J’explique que la presse française considère que ça relève de la vie privée et juge indigne d’elle de se répandre sur ce genre d’affaires. A la différence des tabloïds anglais par exemple. Mais qu’on ne se leurre pas, cela existe chez nous comme ailleurs. Et on pourrait sans doute écrire un livre – et même plusieurs – à partir des histoires de cul du football français. A commencer par cette vieille légende de L. qui aurait couché avec la femme de P. avec un P. tellement pas content, que L. n’a pas joué un match de la Coupe du Monde 1982… “Mais, on s’en fout de leur vie privée!”, revient à la charge Eric. Pourvu que Ribéry lui claque deux trois dribbles et buts en juin prochain, lui, il est prêt à pardonner tous les égarements. 

Le petit gars de Boulogne-sur-Mer

“Franchement, ils n’ont pas autre chose à foutre les journalistes ?” Là forcément, je me sens un peu visé. D’autant que je ne sais pas trop quoi lui dire : près de 1 000 articles en français relevés à travers Google actu avant de venir… Foot et fesses, ça inspire la presse ; toute la presse, sans exception. Sentiment de se sentir un peu seul. “Dans le fond, tu crois pas que ça ne méritait guère plus de trois-quatre lignes dans la rubrique fait div’ ? L’enquête est en cours et on ne sait trop rien. Là, on a déjà condamné le type”, me relance Fab. Alors je leur dis que la polémique se dégonflera sans doute dans les semaines à venir, que le croustillant, par nature, s’érode très vite. Qu’il faut se souvenir par exemple de la main de Thierry Henry, quelques mois auparavant.

Et puis, à la fin, c’est bien beau de parler de l’emballement médiatique, mais y’a quand même des faits graves dans cette histoire avec une éventuelle mise en examen du joueur. Sourires des trois potes. “Tu vas voir que tout ça va se dégonfler, balance Eric. Si on met en taule tous ceux qui vont chez les p…., bonjour la surpopulation carcérale ! Le seul qui va gagner dedans, c’est le Real qui va pouvoir faire baisser les enchères…” Oui, mais il y a quand même une mineure dans le coup. “Attends, elle a 17 ans ! Tu crois que c’était marqué sur ce front? Le mec est hyper populaire, il est jeune, blindé de thunes, il peut se taper qui il veut ! Tu crois pas que si il avait su qu’elle était mineure, il serait allé voir ailleurs plutôt que se tirer une balle dans le pied ?” Que voulez-vous répondre au bon sens ?

C’est Fred qui vient à mon secours, délaissant sa réserve naturelle. Cette histoire, ça le fout mal à l’aise. Il l’aimait bien le petit gars de Boulogne-sur-Mer éjecté du centre de formation de Lille, passé par des chantiers de travaux publics avant de rebondir au plus haut niveau. “Il m’a déçu. Tu vois, Ribéry c’est un exemple pour les gosses. Il s’est battu pour en arriver là. Il est marié, il a des gamins, il revendique une foi religieuse, ça sous entend des valeurs…” C’est peut-être ça qu’il a du mal à lui pardonner : que Ribéry ne colle pas à l’image qu’il s’en faisait.  “Eh alors, rétorque Eric, c’est pas un saint, c’est un footeux. Au pape, on lui demande pas de taper dans le cuir ? Alors pourquoi on exige de Ribéry qu’il soit irréprochable ?” Et là dessus, il a remis une tournée...

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus