Textos Par | 23H46 | 17 avril 2010

Eruption islandaise : top 3 des conséquences nordistes

A moins de vivre sur Mars, vous n’avez pas pu manquer l’info. Depuis maintenant plusieurs jours, l’Europe du ciel est bloquée par les effluves du volcan islandais. Les aéroports sont fermés et Lille-Lesquin se retrouve bien sûr dans la charrette. Réouverture programmée normalement ce lundi dès 8h. En attendant, comme les journalistes de DailyNord sont aussi bloqués à terre, ils vous ont dégotté trois des conséquences nordistes de ce grand bazar. De la bonne nouvelle au très futile…

SeaFrance, en proie à de graves difficultés, s’offre un bol d’air

SeaFrance n’a pas la pêche. C’est le moins que l’on puisse dire. Cette semaine, la presse annonçait que la compagnie de ferries allait se placer sous la tutelle du tribunal de commerce de Paris, l’entreprise étant sur le point d’arriver à la limite de sa trésorerie (voir la dépêche AFP). Les cendres islandaises auront au moins remis un peu de baume au coeur aux salariés et dirigeants. La Voix du Nord a en effet annoncé que depuis l’éruption, SeaFrance a enregistré 1 800 réservations supplémentaires de passagers avec véhicules, pour atteindre 6 200 ce samedi. Avec ceux qui n’avaient pas réservé, le chiffre devait même atteindre les 7 000 sans compter les 1 000 à 1 500 passagers piétons (une dernière activité qui avait été stoppée il y a quelques mois, vu son déficit). “Un afflux qui tombe à point nommé“, note même le site internet du quotidien…

Les footballeurs obligés de prendre le bus

Sur le podium des conséquences de l’éruption, on demande les footballeurs. Oui, vous savez, ceux qui participent aux joutes de Ligue 1. Les non-footeux seront ravis d’apprendre que les as du ballon rond n’ont pas bénéficié de passe-droits en cette période noire de l’aviation.  Principaux protagonistes de cette affaire concernant notre région, les joueurs de Lens et de Marseille. Au grand dam de leur président et de leur préparateur physique (parce que c’est pas bon pour les jambes), les footballeurs du RC Lens ont dû prendre le bus jusqu’à Auxerre où les attendait un avion pour Nice. Avion qui avait amené les Marseillais jusqu’à Auxerre. Qui ont ensuite pris le bus depuis Auxerre pour rejoindre le littoral nordiste où les attendait le match contre Boulogne-sur-Mer, comme le raconte Nord Eclair

Ces politiques qui ne peuvent pas rentrer à la maison

On vous conseille tout particulièrement la lecture du dernier billet du blogueur Pascal Cobert qui s’amuse de l’un des effets de l’éruption, superbement ignoré par les médias. Ces people nordistes bloqués loin de leurs terres, ce qui à l’entendre, pourrait faire vaciller la démocratie. Si Martine Aubry a réussi à rentrer d’Inde (*),  c’est un autre socialiste “nordiste” qui est dans la panade, selon le blogueur apparemment bien informé. Un député du littoral… Jack Lang bien évidemment. Bloqué en Norvège. ” Comment va-t-on survivre sans lui ?“, s’amuse Pascal Cobert. Et sans le premier vice-président du Conseil Général du Nord, Patrick Kanner, lui a priori coincé sur le continent américain… Dramatique en effet, cher Maître…

(*) Nord Eclair, dans son édition dominicale, annonce que Martine Aubry n’a pas pu prendre son avion ce samedi soir et est donc, de ce fait, bloquée en Inde… On était dans l’obligation de vous apporter cette précision…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là