L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Apéros géants sans modération

Textos Par | 07 avril 2010

Les apéros géants, la dernière mode née sur Facebook. Encouragées par les exemples nantais et rennais, les invitations sur le net se multiplient. Aux quatre coins de la France, y compris sous nos latitudes arrosées avec quelques timides initiatives. Le principe est simple : un jour, une heure, un lieu, chacun vient avec ses munitions. Des initiatives spontanées qui inquiètent les pouvoirs publics parce qu’elles échappent à tout contrôle, à commencer par leurs organisateurs. Si on peut toutefois parler d’organisation…

Quatre mille personnes à Rennes. Avec un mot d’ordre, on ne peut plus simple : faire mieux que l’apéro de Nantes en novembre 2009 avec (déjà !) 3 000 convives. Partie de Bretagne, la mode est lancée. Cherbourg, Paris, Morlaix, Dax, Le Creusot… la liste des villes invitant à un apéro géant s’allonge de jour en jour. Logique. Question organisation et logistique, on peut difficilement faire plus light. Suffit de créer une page ou un groupe facebook, d’avoir un paquet d’amis pour démarrer sa promotion et de laisser faire les choses ensuite.

Et en fouinant du côté de Facebook, on trouve déjà pas mal de dates : Vannes (le 10 avril, plus de 2 200 fans), Montpellier (le 12 mai, déjà plus de 5 500 fans), Brest (ce vendredi, avec 6 400 fans), etc. Ce dernier exemple brestois est plutôt révélateur, l’initiative est le fruit d’une lycéenne de 19 ans (lire l’article de Ouest France). Le mot d’ordre ? Toujours le même : faire la fête en plein air, battre un record, faire plus fort que les autres villes. Vous me direz, le nombre de fans sur facebook ne présage en rien du nombre de participants. Exact. Dans la flopée des apéros sauvages surgissant un peu partout, certains s’avèrent des flops : exemple, la ville d’Auray (Bretagne), où en dépit de 500 inscrits sur Facebook, l’apéro n’a pas eu lieu. Ou même Nantes, avec 8 000 fans et (seulement) 3 000 présents.

Lille, Calais, Dunkerque en lice

Côté pouvoirs publics, on ne voit pas forcément la chose d’un bon oeil. Légitime, les municipalités sont quelque peu échaudées par les exemples nantais (une cinquantaine de comas éthyliques) et rennais (une douzaine). Du coup certains édiles tentent de prendre les devants afin de ne pas se retrouver dépassés. A coups d’arrêtés municipaux, par exemple, interdisant la vente et consommation d’alcool le jour dit. Voir carrément en annulant la manifestation comme à Arcachon, où l’initiateur a été convoqué par la police. A ce chapitre, Amiens où un apéro géant était également programmé voilà peu, fournit un exemple intéressant : les autorités ont rencontré le groupe d’étudiants organisateurs, et leur ont si bien expliqué les risques encourus qu’ils ont préféré jeté l’éponge (lire l’article du Courrier Picard).

C’est bien beau tout ça, mais dans notre région ? Oui, dans ce Nord – Pas-de-Calais qui a tellement soif de fête et où n’importe quel apéro est forcément géant. On voit naturellement poindre quelques initiatives, timides à ce jour, et sans vraiment une date précise. Direction le site apéro géant, nouveau né qui tente de surfer sur cette mode en recensant les apéros géants de France et de Navarre. Une cinquantaine de villes en France, trois dans la région : Dunkerque, Lille, Calais avec quelque dizaines de participants à ce jour (une centaine pour Lille). Mais comme ce genre d’initiative échappe à tout contrôle, on trouve aussi des idées similaires sur Facebook : ce groupe plaidant pour un apéro géant à Lille en août (une cinquantaine d’inscrits), un autre tout juste créé (2 amis en ce mercredi après-midi !) invitant à un apéro le 20 mai, et encore un autre tout neuf qui attend d’atteindre les  5000 fans avant de communiquer une date et un lieu… Et sans doute beaucoup d’autres qui se créeront dans les jours à venir. Au risque que chacun finisse par se noyer à travers tous ces apéros géants.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

4 Commentaires

  1. a force de fermer les bars, les clubs et de tout interdir, il fallait bien que ca degenere.

  2. Bah, à Lille, on a le plus grand apéro géant du monde entier et de la planète. Le plus vieux aussi. Il s’appelle la braderie de Lille

  3. Voila la date du prochain 24 avril dès 18H30 grand place

  4. Les histoires d’apéros géant qui auraient mal tourné pourraient être comparés à la descente des Champs Elysée par l”équipe de france quand elle a gagné la coupe du monde, il y a certainement eu ce jour là des débordements, des voitures cassées, des bagarres, des abus d’alcool, des personnes hospitalisées… A-t-ont demandé à l’équipe de france de payer les dégats ou dans assumer la responsabilité, à-t-ont demandé aux organisateur du mondial de payer ou d’assumer toutes ces derives ou mieux-t-ont interdit le mondial de foot pour eviter d’autres debordements. Il faudrait que l’état, mais aussi la presse arrête de monter ces histoires plus haut que ce qu’elle devraient être. Bref, il faut avoir une attitude responsable. Bien entendu, cela n’empêche pas les accidents, les débordements, … Mais au moins, on essaye de faire en sorte de minimiser les risques. D’ailleurs, les organisateurs des rave party l’ont (pour la plupart) maintenant bien compris : cela s’organise avec les autorités et pas en se cachant des autorités. Que ces apéros se fassent, pourquoi pas. Je n’ai jamais dit qu’ils devaient être interdit. C’est sympa d’organiser une fête comme ça, c’est un moyen de faire des rencontres et de s’amuser.Mais de l’autre côté, pensez à ce qu’il peut arriver si ça dégénère. Alors que les organisateurs prennent leurs responsabilités : qu’ils les déclarent aux préfectures et collaborent, de A à Z, avec les autorités, pour qu’il y ait le moins de casse possible. Même si c’est isolé, il aura fallu quand même un mort pour que des organisateurs commencent a réagir…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus