L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Il insulte sa prof sur Facebook : renvoyé de l’école

Lu, vu, entendu Par | 31 mars 2010


Comme quoi il faut parfois se méfier des propos délivrés sur Facebook. On a l’impression qu’ils s’adressent à une communauté d’amis, alors que leur portée va parfois bien au-delà. La mésaventure est survenue de l’autre côté de la frontière, dans la région liégeoise. Un adolescent de 14 ans s’est peu trop lâché à l’encontre sa prof d’anglais sur Facebook. Allant même jusqu’à l’insulter. L’enseignante n’a pas apprécié et a déposé plainte pour propos diffamatoires et calomnieux. Du coup, l’élève a été renvoyé de son établissement et doit désormais se trouver une autre école pour achever son année scolaire. Avec une jolie casserole en prime. (Source : RTBF)


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus