L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Un samedi à Bruay : Porte Nord, paradis discount (1/2)

DailyUne | Réalités Par | 08 mars 2010

C’est une zone commerciale comme il en existe tant d’autres en France. Des grandes surfaces, des chaînes de restauration, des ronds-points. Sauf qu’ici, il y a peut-être un peu plus de concentration de magasins discount. Ici, c’est à Porte Nord, aux confins de Bruay-la-Buissière, au milieu des terrils. Ici, le samedi, c’est embouteillages jusqu’aux caisses des magasins. Ici, c’est 5 euros par ci, 15 euros par là. Reportage au coeur de l’une des sorties du week-end dans le Bruaysis…

[singlepic id=1041 w=320 h=240 float=right] Porte Nord, un samedi après-midi, ça commence toujours comme ça. Enfin, pour ceux qui ne connaissent pas les raccourcis. Un bouchon au détour d’un virage quelques centaines de mètres avant l’entrée de la zone. A peine 14h30, les clients sont déjà là. Plaques minéralogiques : 62 pour la majorité. Quelques 59, mais ils ne font pas trop les malins. Un quart d’heure de bouchons plus loin, nous y voilà enfin. Un rond-point nous l’annonce fièrement : ici, nous sommes désormais au Parc de la Porte Nord. Des magasins de tous les côtés, c’est parti pour quelques heures de shopping.

Douche, radio FM intégrée : 479 euros

Première étape : Brico Dépôt, le pro du bricolage low-cost. Besoin de comparer quelques prix pour des travaux à venir. Brico Dépôt, ça existe un peu partout dans la région. Mais paraît que celui de Bruay vaut le détour. En effet, il a l’air fourni. Et dans les allées, ça déambule. Des couples en général. Peu d’enfants et les rares qui sont là solidement attrapés par la main. « Tiens, ça c’est pas cher, dit ce jeune homme à sa demoiselle. Et les voilà qui tâtent la marchandise. Séduits ? Pas séduits ? Ils embarquent le matos et laissent de côté une douche en super promo. 479 euros radio FM intégrée s’il vous plaît. Modèle Diane. Pour 52,95 euros de plus, tu pourras repartir avec le Karcher 12 litres. Rapport ? Aucun. Si ce n’est que partout, les panneaux affichent leurs promos. « Fin de référencement : l’affaire du jour. »

A L’Incroyable, un jeu pour les poivrots du samedi soir

Pas trop bricoleurs quand même, on ressort. Quelques dizaines de mètres plus loin, après Chantemur et Mondial Moquette, c’est L’Incroyable qui nous attire. Faut dire qu’on nous avait quelque peu guidé avouons-le. « Si tu [singlepic id=1043 w=320 h=240 float=left]viens à Porte Nord, faut faire L’Incroyable et Lory, nous avait expliqué une habituée des lieux. C’est indispensable. » Les conseils-ordres d’une femme ne se discutant pas, on a donc poussé la porte de L’Incroyable. Deux affiches à l’entrée auraient pu nous refroidir d’office (deux rappels de jouets). Image vite effacée. L’Incroyable joue sur l’incroyable. Des prix Incroyable annoncés sur chaque produit, genre 8,50 euros la Marylin en toile imprimée 60×60. Ou des mugs à prix cassés. Ou encore des lampes. Voire le cadre à 50 centimes d’euros. L’attirail complet pour relooker la maison, de la chambre du fan de catch au bar de papa. Preuve avec ce drôle de jeu,  entre deux assiettes à dessert : une roulette, comme dans les casinos, avec des verres autour. Le principe ? Pas besoin d’avoir fait l’ENA. Tu remplis les verres avec des boissons différentes. Tu tournes la roulette avec la bille. Si ça tombe sur ton numéro de verre, tu bois. 5,5 euros, au bout de quatre tours, t’es par terre. Existe en version bingo pour 8 euros et quelques. Hésitation… On se dit que ça plairait bien à une connaissance ce truc. Un mec jamais le dernier pour boire un coup de trop. On embarque le jeu. A la caisse, on hésite encore. Personne n’a ça sous le bras. Le rouge aux joues, on paie. La caissière ? Rien à faire. Naturel pour elle de passer de tels produits apparemment. L’heure de sortir non sans écouter ce que dit cette dame à sa fille : « Ils font de belles choses ici. Mais bon, on peut pas être toujours en train de changer la déco de sa maison… » Certes.

Des remises sur les remises

Une bonne heure qu’on est à Porte Nord, dans cette partie de la zone symbolisée par son fabuleux rond-point puisard d’aspiration. On regarde à gauche. On regarde à droite. On regarde derrière. « Confection gratuite ». « Pose gratuite ». « Prix bas toute l’année ». Tout autour, les panneaux se succèdent. Aussi alléchants les uns que les autres. A Porte Nord, apparemment, on doit se battre pour attirer le chaland dans sa boutique. Comme chez Lerouge, un petit magasin d’électroménager, niché entre le Roi du Matelas et Rogaray. D’entrée, on annonce la couleur. Au dessus des machines à laver, fours, téléviseurs de grandes marques, déjà à prix cassés, plusieurs pancartes avec le même message : « Vous avez le droit à une remise sur nos produits. Demandez à nos vendeurs. » Une remise sur une remise ? Oui, comme nous le confirme un vendeur justement, nous voyant déjà prêts à fuir : [singlepic id=1042 w=320 h=240 float=right]« N’hésitez pas. Vous ne trouvez pas ce que vous voulez ici ? Amenez-nous la référence on le commande. » « Et je le paie moins cher qu’ailleurs bien sûr ? » « Bien sûr, ici, on se rapproche plus des prix internet que des prix magasins. »

Direction Lory sur la colline

Bol d’air entre un magasin de motos et une armurerie avant de reprendre la voiture. C’est pas le tout, mais faut aller faire un tour à Lory. Car si tu viens à Bruay-la-Buissière, tu ne peux pas manquer Lory, nous avait dit la pro de la zone. Encore mieux que L’Incroyable. Une boutique née dans le centre-ville dans les années 80 et depuis une dizaine d’années à Porte Nord. Pour y accéder, quelques petits bouchons qui nous permettent de passer devant Le Temple de la Fleur, « n°1 sur la fleur coupée » et « le fleuriste qui fait la différence » avec ses colonnes gréco-romaines. On tourne à droite. Un gosse surgit d’on ne sait où, une bagnole pile, le gosse fonce  vers Chauss’Prix, le Top des prix bas. Encore à droite. Petite route qui serpente. Un magasin de jouets à droite. Puis, en haut d’une mini-colline, nous y voilà. «  Arrivage permanent. » Parking plein, du coup, on se gare sur les trottoirs alentours, quitte à perturber les innombrables  poussettes. L’heure donc d’entrer dans « LE » magasin de la zone. A l’entrée justement, comme dans une fête foraine,  un marchand de chichis. « Tu voudras des chichis après ? », demande un père à son gosse.  « Oui ! » « Quand on sortira, d’accord ?» Ok.

Lire la deuxième partie de ce reportage.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

6 Commentaires

  1. Le pire c’est qu’on continue de nous faire croire que c’est en consommant et donc en achetant qu’on préservera l’emploi.

    Sauf que je serais curieux de connaître la provenance de la plupart des produits des enseignes citées par votre article.

    Made in China ?

  2. Plus besoin d’y aller (sauf pour dépenser à fond) car en lisant ce reportage, on est vraiment dans l’ambiance, on s’y croirait.

  3. Il a pas l’air mal ce jeu genre roulette de casino pour les poivrots !

  4. @Papimougeot : on avoue qu’on n’a pas trop regardé la qualité des produits et leur provenance. Mais à première vue, il y a de tout : des marques connues (comme dans le magasin d’électroménager), mais aussi d’autres beaucoup plus obscures…

  5. Bonjour,

    Pourquoi ne pas dire “La Porte Nord” au lieu de simplement “Porte Nord” ? Ca me paraitrait plus correct.

    Ben oui … Comme l’indique le panneau à l’entrée de la zone c’est le “Parc de la Porte Nord”

    😉

  6. Le sens du détail et vous avez raison : on devrait dire La Porte Nord. Mais le journaliste a entendu à plusieurs reprises Porte Nord sans l’article, donc a décidé de l’appeler comme cela…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus