L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Il n’y a plus d’Erythréens dans le camp de migrants de Norrent-Fontes

Mouchard Par | 23 février 2010

Les derniers Erythréens qui occupaient depuis deux ans le camp de Norrent-Fontes, dans le Pas-de-Calais (Bruay-la-Buissière) sont partis. C’est ce que nous apprend un communiqué de l’association Terre d’Errance, qui leur portait assistance comme nous l’avions évoqué dans notre reportage Norrent-Fontes, base arrière vers l’Angleterre.

Depuis quelques jours, les migrants d’origine erythréenne ont donc abandonné l’aire de repos de Saint-Hilaire-Cottes (sur l’A 26), où ils tentaient de grimper dans les camions, destination la Grande-Bretagne.  Ils étaient de moins en moins nombreux (une dizaine ces derniers temps) et, pour des raisons de sécurité, ils ont décidé de rejoindre un autre camp, celui de Steenvoorde (dans le Nord, en bordure de l’A 25), occupé par un groupe de même nationalité. Bonne nouvelle ? Pas forcément pour l’association Terre d’Errance qui s’occupait depuis deux ans d’aider le millier de migrants qui se sont arrêtés à Norrent-Fontes : “Le flux d’Érythréens s’est tari temporairement car l’Italie, avec le soutien de l’Europe, a signé des accords sanglants avec la Libye de Kadhafi, à hauteur de 5 milliards de dollars d’ici 25 ans. Par Frontex, l’agence européenne de surveillance des frontières, l’Europe remet, depuis mai 2009, les demandeurs d’asile arrivant par bateaux aux mains de leurs bourreaux libyens qui, bientôt, les renverront dans les geôles érythréennes. Les demandeurs d’asile n’arrivent donc plus sur le territoire européen, mais meurent à sa porte.” Mais une association qui se félicite d’un dialogue local intelligent avec la gendarmerie et les élus locaux. Et qui n’abandonne pas le combat. “L’action humanitaire de l’association se poursuit auprès des autres communautés de migrants présents dans la région. Plusieurs centaines de personnes sont encore bloquées à Calais, Dunkerque et dans les environs.” Et le camp reste d’ailleurs pour le moment en l’état, car comme le confie un membre de l’association : “la présence de l’aire d’autoroute à proximité laisse penser que la place ne restera pas libre longtemps…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus