L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

A Lille : je suis stagiaire et je gagne 10 000 euros par mois

DailyUne | Petite histoire Par | 26 janvier 2010

Dix mille euros par mois, qui dit mieux ? A ce tarif là, ce stagiaire plutôt verni sera vraisemblablement le mieux traité de France. Bien mieux payé que les patrons qui vont le recruter. Une offre bidon ? Non. Juste un coup de pub bien ficelé. Offrir un stage avec une mirobolante rémunération, c’est l’idée du site reve-prive.com proposant des concours en ligne. Une façon de faire parler de la jeune société lilloise tout en s’assurant de la collaboration d’un étudiant forcément très motivé. D’autant qu’à la clé, il y aura peut-être une embauche…

[singlepic id=598 w=320 h=240 float=left]Qui dit stage, sous-entend souvent traitement de misère. Les créateurs du site, Maxime Delgrange et Quentin Clarisse, en savent quelque chose. Etudiant en Master 2 de finances, Quentin se souvient ainsi de son stage payé à 30% du SMIC. Il ne se plaint pas, il en est même satisfait (“Il y avait des avantages comme les tickets restau”). Logique, pas le droit de se lamenter quand d’autres ont effectué leur stage pour des ronds de carotte. Alors maintenant qu’ils sont devenus patrons, pourquoi se montrer aussi généreux avec  un stagiaire dont ils pourraient s’attacher les services gratuitement ? “L’idée est de joindre l’utile à l’agréable.” L’agréable, ce sont les dix mille euros, évidemment. Et l’utile dans tout ça ? Le buzz que la société compte s’offrir. Les médias, friands de ces petites infos singulières, vont s’empresser de la faire circuler. A l’instar du buzz réalisé autour du meilleur job du monde voilà quelques mois.

Grand luxe

Un stagiaire à 10 000 euros, c’est forcément le grand luxe. Le luxe, justement. C’est le credo de cette société lancée en septembre par deux jeunes étudiants (lire notre précédent article). La jeune entreprise lilloise propose des concours et des lots à gagner. Pas n’importe quels lots, rien que du rêve. Jugez par vous même : Porsche Cayman, Audi R8, voyage à Tahiti ou à New York… Le principe ? Le candidat participe à hauteur de 5, 10, 20 30 euros (tout dépend du lot) à des concours fermés à 1 000, 2 000, 3 000 participants (là aussi tout dépend du lot). Pas de chance au jeu ? Qu’importe, ici, le hasard n’y est pour rien : le gagnant est celui qui répondra correctement et rapidement à une série de questions de culture générale. Les premiers concours ont démarré en octobre et reve-prive.com enregistre à ce jour près de 150 000 visites. Débuts prometteurs donc, mais la société doit encore faire parler d’elle. Alors plutôt que de se lancer dans une onéreuse campagne de communication, elle lance cette offre alléchante. “L’idée est d’accrocher un buzz de donner du dynamisme et de créer un flux.”

Il ne doit en rester qu’un

[singlepic id=978 w=320 h=240 float=right]Forcément, on se dit que nos deux jeunes entrepreneurs (23 et 24 ans) n’ont pas fini d’éplucher les milliers de CV qui vont inonder leur boite aux lettres. Même pas. L’offre de stage est présentée sous forme de concours : les postulants participent à hauteur de 5 euros et répondent à une série de questions. Des questions en rapport, naturellement, avec le marketing. “Ce sont des questions qui pourraient apparaître lors d’un entretien d’embauche.” Et le plus rapide à fournir correctement les bonnes réponses remportera cette offre de stage. A condition, naturellement qu’il colle au profil : être étudiant, suivre une formation marketing-communication, être âgé de 18 à 27 ans…  Quentin Clarisse jette un oeil à son ordi : ce mardi à 10h30, il enregistre déjà 5 156 participants. “Sans avoir réellement communiqué sur le sujet depuis décembre. Juste par bouche-à-oreille.” Fin du concours, le 12 mars prochain ou avant si on atteint les 10 000 participants. Forcément, à 10 000 euros, notre stagiaire a intérêt à être efficace. “Il faudra du résultat”, prévient Quentin. D’autant qu’à la clé, il y a peut-être un vrai boulot. Mais pas à 10 000 euros par mois, on vous prévient : (juste) 1 800 à 2 000 euros.

Notre précédent article:
• Si t’es (très) cultivé, t’auras une Porsche à 30 euros
Crédit dessin :© Ray Clid / Bakchich

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Juste un coup de pub bien ficelé… En effet, le Buzz Marketing est le meilleur moyen de faire connaitre un site web. Bonne chance. Je suis tenté de faire de même avec le site que j’administre sur les entrevues d’emploi : http://reussir-entretien-embauche.com

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture