L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Les oppositions municipales passent à l’attaque 2.0

DailyUne | Réflexions Par | 04 janvier 2010

Ils s’appellent Croix Autrement, le Ch’ti Béthunois ou encore le Club 109. Point commun de ces blogs : ils dézinguent à tout va la majorité municipale en place à Croix (métropole lilloise), Béthune ou Camiers (Etaples). Et qu’on soit ou non d’accord avec eux, ils sont les symboles d’une tendance qui se développe à vitesse grand V depuis les dernières Municipales : désormais, les opposants aux édiles en place dégainent sur le Net. Avant de prendre la mairie aux prochaines élections si affinités ?

Souvenez-vous il y a encore à peine 10 ans. Au début des années 2000 tiens vu qu’on en a beaucoup parlé il y a quelques jours. A l’époque, pas d’Iphone, pas de Twitter, pas de Facebook, les blogs en étaient à leurs prémices. D’ailleurs, Internet, c’était souvent le vieux modem à papa. Quand papa en avait un. A cette époque, pas si lointaine, la vie de l’opposant municipal se résumait : 1. à des interventions pendant le Conseil municipal ; 2. à la tribune accordée au groupe d’opposition dans la feuille de chou municipale ; 3. à l’onéreuse impression de tracts puis la distribution sur les marchés hebdomadaires ; 4. à des interventions dans la presse locale quand celle-ci daignait s’intéresser à lui.

« Notre action au jour le jour »

Magie d’Internet, pendant la dernière partie de la décennie et les élections locales de 2008 en particulier, la politique municipale s’est trouvée une nouvelle arène.  Suffit de faire un tour sur le net aux quatre coins de la région. Car à côté des sites officiels des mairies qui racontent évidemment que tout va bien, des « citoyens » ont décidé de nous informer de la “vraie réalité” municipale. En fait, derrière ces blogueurs, on trouve, à visages plus ou moins découverts, les oppositions locales. Croix par exemple. Un blog lancé officiellement il y a quelques semaines après le désormais célèbre « je-fais-sauter-les-PV-de-mes-voisins » du conseiller à la sécurité de la commune (retrouvez notre Texto). « On a envie d’expliquer qui l’on est, ce que l’on fait, confirme Jean-François Léman, conseiller municipal d’opposition. Notre action au jour le jour. Car on a des choses à dire sur tout. » On veut bien le croire. En vrac, Croix Autrement évoque les PV bien sûr, mais aussi le chocolat chaud pas à la hauteur du CCAS, les derniers conseils municipaux, l’ambiance parmi le personnel de la cuisine centrale, etc. Tout ce qu’on retrouve dans la presse locale a priori ? « Non, se défend Jean-François Leman. Souvent, notre parole dans les journaux est réductrice. D’où l’intérêt de nous exprimer dans un blog. »

Le Ch’ti Béthunois devant les tribunaux

La presse locale. Presse quotidienne régionale ou hebdomadaire. L’un des arguments qui revient le plus souvent chez les opposants municipaux pour expliquer leur désir d’investir le web. Pour le Club 109,  à Camiers-Sainte-Cécile-Saint-Gabriel (du côté d’Etaples),  c’est l’occasion depuis 2008 « de donner à l’heure ce que la presse met des mois à découvrir ou à annoncer », mais c’est le Ch’ti Béthunois (à Béthune faut-il le préciser, un blog créé en 2008 également) qui va plus loin : « Le blog est pour nous le seul moyen d’expression. La presse locale est complètement verrouillée et va à sens unique. » Dans les dents, même si tout cela est forcément très subjectif.

Restons à Béthune, puisqu’on y est si bien. L’ex-ville du fameux Jacques Mellick, ancien maire, ancien ministre, etc. D’ailleurs, le Ch’ti Béthunois est l’émanation de son groupe politique même si notre interlocuteur souhaite garder l’anonymat. Mais pas sa plume dans l’encrier. Suffit de parcourir quelques pages pour s’en persuader : « Le journaliste » s’en donne à coeur joie et use allègrement du ton satirique. Avec des tacles à tous les étages et parfois très en dessous de la ceinture : fêtes municipales sans âme, salons hors de prix pour public absent, projets en attente, centre-ville qui se meurt… Un ton tellement satirique d’ailleurs que le Ch’ti Béthunois a dû pousser la porte du tribunal il y a peu. Motif : un adjoint avait peu goûté aux allusions de son opposition sur le blog. Notre interlocuteur téléphonique n’est lui « pas concerné par cette affaire. Mais quand on est un homme public, on doit s’attendre à être visé. » On verra si ça suffira lors du délibéré le 14 janvier (retrouvez le récit de cette affaire sur La Voix du Nord).

« Dénoncer les incohérences »

Ch’ti Béthunois, Club 109, ou Croix Autrement, les nouveaux quotidiens d’information de leurs communes alors ? La subjectivité et le parti pris en plus, mais après tout,  c’est la même chose dans le canard municipal. En tout cas, tous estiment qu’il est de leur devoir de dénoncer les incohérences municipales. Le Club 109 par exemple, né après que le maire actuel ait décidé de débaptiser une salle municipale du nom de son prédécesseur : « Notre objectif est de dénoncer les incohérences et l’incompétence de la municipalité actuelle et informer nos concitoyens. Grâce à nos conseils donnés sur notre blog, nous avons servi à faire découvrir des oublis, des erreurs et de la méconnaissance à la municipalité pour le bien être de nos impôts. Le lendemain de la parution d’un de nos articles, la mairie intervient de suite pour corriger le problème cité. Nous avons même entendu dire que les personnes du service technique regardent notre blog pour connaître le travail qu’ils ont à effectuer le lendemain. » Un peu présomptueux peut-être d’autant que les audiences de ces blogs ne sont pas mirobolantes. Sans pourtant être ridicules si on les met à l’échelle des communes concernées :  pour le Club 109, c’est 90 visites par jour avec des pointes à 150 (pour 2 700 habitants), le Ch’ti Béthunois est à près de 200 (28 000 habitants) pendant que Croix Autrement plafonnait encore à une vingtaine il y a quinze jours, un petit mois après son lancement officiel (pour 20 000 habitants). Et si chacun insiste sur le fait d’avoir un bon écho auprès de la population, difficile de savoir s’ils touchent réellement les lecteurs lambda en dehors de leurs propres partisans ou opposants. Opposants (donc majorité en place pour ceux qui suivent…) qui, selon le Club 109 ou Croix Autrement par exemple, gardent la plupart du temps le silence sur les écrits des blogs. “Pas de son, pas d’image », plaisante Jean-François Leman.

Les prochaines échéances électorales en ligne de mire

On ne va pas tourner autour du pot plus longtemps : ces blogueurs ne vont pas nous faire croire qu’ils veulent s’exprimer sur leur commune, juste comme ça, par charité internaute ? Si le Club 109 n’en a pas dit plus et souhaite se démarquer de la politique politicienne pour mettre en avant la défense des citoyens, les intentions de Croix Autrement sont très claires : « Notre site est aussi un Mémoire, résume Jean-François Léman. Très peu de gens gardent les archives de tout ce qu’il peut se passer dans la commune. Nous, on s’en servira. Oui, ce sera un outil pour préparer les prochaines Municipales. » Idem du côté du Ch’ti Béthunois qui, comme à son habitude, va même beaucoup plus loin : « Oui, ça nous sert pour les prochaines échéances. Mais nous avons l’espoir de ne même pas attendre la date prévue. Si la municipalité actuelle pouvait exploser en plein vol avant… » … le Ch’ti Béthunois pourrait alors retourner faire campagne directement dans la rue. Avec une longueur d’avance grâce au web 2.0 ?

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Cette Info est tres pertinente et tres interessante.
    C’est la magie du web qui va changer la politique en France.
    Notre gros probleme c’est le manque de transparence face a des jeux de connivences occultes et “transversales” entre les elus de droite et de gauche.
    Merci dailynord.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus