Lire cet article " />

DailyUne | Petite histoire Par | 00H20 | 04 janvier 2010

Mon curé est un blogueur

Le dimanche, pour Bruno Dubreucq, c’est messe. Les autres jours, c’est la vie de sa paroisse à Aire-sur-la-Lys dans l’Audomarois. Mais aussi un blog dans lequel le curé s’est décidé à donner sa vision du monde, son regard sur la société. Sans prosélytisme, avec juste l’envie de partager ses réflexions avec ceux qui sont sur le parvis de l’église. Et sans langue de bois. Il n’en fallait pas plus pour que DailyNord parte à la rencontre de ce blogueur des clochers.

« Là haut, Dieu ne comptera pas les baptêmes que j’ai fait. » Bruno Dubreucq esquisse un sourire. Il sait qu’il fait mouche avec cette phrase. Provocant l’homme d’église ? Pas pour l’interlocuteur du jour. Peut-être un peu trop pour d’autres avoue-t-il en continuant à se marrer. « Quelques fois, on m’a fait des petites misères… »

Bruno Dubreucq. Curé de la paroisse d’Aire-sur-la-Lys dans l’Audomarois depuis 11 ans. Un natif du Pas-de-Calais (Ardres), entré dans les ordres au début des années 80,  qui s’est mis à bloguer en 2007. « Avant, j’envoyais un petit journal, Patati Patata, chaque semaine par mail. Puis, je suis passé au blog. C’est dur de remplir un journal toutes les semaines ! » Mais pas difficile de nourrir un blog à lire sa prose sur le web. Cinq papiers par semaine, écrits après le petit-déjeuner, avant de vaquer à ses occupations quotidiennes.

Nicolas, Ségolène, Jean et les autres

« Ouais, c’est cool, mais si c’est pour nous parler de l’Evangile, on s’en fout de son blog », râle déjà le lecteur toujours prompt à critiquer tout ce qui porte une soutane. Pas de chance, c’est là l’intérêt du blog de notre curé contrairement à ceux d’autres de ses collègues qui s’expriment sur le web. S’il n’exclue pas des références à la religion, Bruno Dubreucq ne fait justement pas un blog porté sur Dieu et des extraits in extenso de la Bible. «  C’est le blog d’un homme, pas celui d’un curé, souligne-t-il. Je partage ma réflexion, j’ouvre mon coeur. » Quitte à voir un religieux là où on ne l’attend pas forcément. Là, il maugrée sur l’ex-possible promotion du fils Sarkozy à l’EPAD, là-bas il tacle Ségolène. « Ou Nicolas. Ceux qui sont sur la scène du monde. Ce que j’écris dans le blog, c’est ce que je ne vais pas dire pendant la messe. Parce que ce sont mes réflexions et elles n’ont rien à voir avec l’Eglise. » Dernières piques en date, il s’est insurgé contre la revente de cadeaux après Noël ou quelques réactions face à la neige. « Sans être moralisateur, ce n’est pas le but. Surtout pas. Au contraire, j’essaie d’ailleurs de toujours amener un côté positif à mes écrits. »

La politique municipale, c’est fini

Blog d’homme certes. Et blog plutôt bien fait. Mais faut pas se leurrer, bloguant à visage découvert, notre internaute des clochers est forcément associé à l’Eglise. Du coup, même s’il dit s’accorder une grande liberté de parole, il doit quand même faire attention à ce qu’il écrit. Ça lui est déjà arrivé d’ailleurs. Pendant les dernières municipales : « Le journal local a sorti une phrase du blog, l’a reproduit sans le contexte. Les gens pouvaient penser que j’étais pour telle personne.  Dès ce moment, j’ai décidé de ne plus rien écrire sur ces élections par exemple. »Et preuve qu’un prêtre a toujours de l’importance dans la vie communale, tous les candidats à ces mêmes élections lui ont envoyé un commentaire. “Ils espéraient que je les publie.” Bruno Dubreucq n’en a rien fait. Et ses cent cinquante lecteurs quotidiens s’en sont bien passés. D’ailleurs, son lectorat ? Pluriel. Des gens d’Aire-sur-la-Lys bien sûr (et pas forcément ceux qui vont à la messe le dimanche), mais aussi des internautes installés dans d’autres contrées hexagonales : “Des gens tombent parfois sur mon blog par hasard.   Oui, avec certains, on discute. Parfois, on me demande des conseils, je deviens un confident.” Le confessionnal par le web finalement.

“L’évêque ne m’en parle jamais”

Et sa hiérarchie alors ? Ravie de voir un de ses curés s’exercer plutôt joliment à la plume et tacler ce qui ne lui plaît pas dans l’Eglise et la société ? A entendre Bruno Dubreucq, elle le laisse tranquille :  « Déjà, je sépare bien les choses. Je ne fais pas de pub pour mon blog pendant la messe par exemple. Ce sont des choses bien distinctes Quant aux réactions… L’évêque ne m’en parle jamais. Il le lit, c’est sûr. Parfois, il doit penser « Ah, ça, c’est bien Bruno ! » En tout cas, c’est sûr que ça n’aidera pas pour une promotion épiscopale ! »

Cash, notre curé d’Aire-sur-la-Lys, on vous avait prévenu. Un homme intéressé par les gens qui sont « sur le parvis de l’église » qui a donc su prendre le virage du web malgré ses cinquante-six années au compteur. Et content d’essayer de faire changer l’image de la hiérarchie catholique  à travers ses écrits : « L’Eglise a parfois une image ringarde, moralisatrice. Ça permet d’aider à la changer. Les gens se disent peut-être : ouf, un homme d’église qui est branché ! » Pour vous en persuader, on vous conseille d’aller faire un tour sur ses écrits.

Le blog en question

Retrouvez les autres blogueurs du Nord :
Marc Vasseur, le blog militant
Le Chafouin, de l’analyse et du bon sens
Le blog Des livres pour changer de vie
Presse Tagada
Marc Prevost, régisseur du Petit théâtre de Mauroy
Bières et Chicons, l’agent touristique régional
Pascal Cobert, le poil à gratter lillois

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire