L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Mon enfant fait la une des magazines

DailyUne | Réalités Par | 24 janvier 2010

Vous avez toujours rêvé d’un enfant modèle ? Celui qui ne râle pas, ne pleure pas, ne réclame jamais rien. Cherchez pas, ça n’existe pas (ou sinon, donnez-nous la recette). A défaut, il y a d’autres enfants modèles. Ceux qui exposent leurs jolies bobines pour les marques de vêtements, puériculture ou autres. Nous en avons rencontré quelques-uns (avec leurs parents) lors d’une séance photos dans l’agence de mannequins Perfect Model. Reportage.

[singlepic id=959 w=320 h=240 float=right]14h, rue Nationale à deux pas de la Grand’Place de Lille. Dans l’agence de mannequinat Perfect Model (que nous vous avions présentée il y a quelques mois), une mère de famille franchit la porte d’entrée. Dans ses bras, bien emmitouflé par ce froid de canard, Sacha, 6 mois et demi,  dort à poings fermés. « Il s’est endormi dans la voiture », confie Brigitte, la maman, une Douaisienne. Emilie François, bookeuse de Perfect Model, se penche sur l’enfant : « Bonjour Sacha ». Le petit bout émerge petit à petit. Pas effrayé pour un sou, il connaît déjà l’endroit. « Ce ne sont pas les premières photos, précise Emilie. On va attendre encore quelques minutes qu’il se réveille. » Les quelques minutes passent, direction le studio pour les photos. Fond blanc de rigueur. Des coussins au milieu. Sacha se pose, sa mère à côté. Emilie sort l’appareil photo. Flash, flash, flash. Une série d’une dizaine de minutes. Sacha se marre, Sacha boude un peu, Sacha est intrigué par l’autre monsieur (le journaliste) qui prend des photos discrètement histoire de ne pas se faire repérer, Sacha tombe à la renverse sur les coussins, Sacha se re-marre.

2 000 candidatures en six mois

Enfant modèle. Sacha  fait partie de cette catégorie de gamins qui passent quelques mercredis par an à poser dans les studios photo. « Il a déjà fait une séance pour Phildar, explique Brigitte (Sacha ne parlant pas encore, [singlepic id=958 w=320 h=240 float=left]DailyNord n’a pas tenté l’interview). Le catalogue va bientôt sortir. » Hâte de voir sa bobine dans le magazine ? « Bien sûr ! » Et un destin de modèle pour Sacha qui n’était pas tout tracé : « Je n’y avais pas pensé. En fait, je me promenais avec ma soeur à Lille et j’ai vu une publicité pour Perfect Model. Je me suis inscrite sur le site et j’ai été recontactée. Mais je n’attendais rien de particulier. » Sauf que ça a marché. Le Sacha, qui regarde désormais le flash avec un drôle d’air, fait maintenant partie du fichier de Perfect Model. « Et il est facile, explique Emilie François. Parfois, les prises de vues sont plus compliquées… »

Parents, on vous sent fébriles derrière votre écran. Tiens, tiens, une bonne idée, mon gamin, il est mignon, on le verra dans les magazines et en plus y’a moyen se faire des ronds en faisant travailler fiston. Lisez quand même un peu la suite ça peut servir. Parce que pendant que Sacha nous fait une micro-colère de cinq secondes chrono avant de sourire de nouveau, Emilie détaille un peu les choses : « Nous avons énormément de candidatures. 2 000 depuis juin, je crois. Mais on ne présélectionne à peu près que 10% des demandes. » Car si la condition pour que votre gamin apparaisse devant l’objectif est qu’il soit beau (ce qui n’est pas le cas de tous nos rejetons, soyons honnêtes), il lui faut une autre qualité : « être à l’aise devant l’appareil photo et avoir envie de le faire. Si des enfants traînent les pieds ou sont poussés par les parents, on ne les prend pas. Derrière, nos clients ont des exigences. On se doit de leur envoyer des enfants qui aiment faire ça. » Et l’argent alors, nerf de la guerre ? Ne rêvez pas, on ne fait pas fortune. En moyenne 90 euros la séance photos. Et pas question de se payer une nouvelle voiture: la majorité des euros est bloquée jusqu’aux 18 ans de l’enfant modèle. Qui fera ce qu’il veut de son pactole. Tant pis pour la dernière Alfa.

Malaury, 6 ans et quart, sourire Kinder et modèle en vogue

Sacha repart. De nouveau tout sourire. Il reviendra d’ici quelques semaines renouveler ses photos. « Ça change à cet âge », ajoute Emilie. Et pas sûr d’ailleurs qu’il continue toute sa vie. Justement parce que les enfants [singlepic id=956 w=320 h=240 float=right]évoluent. En attendant, c’est Malaury qui arrive. « 6 ans et demi » nous déclare-t-elle toute timide. Plutôt 6 ans et quart, mais on ne lui en tiendra pas rigueur. De nouveau direction le studio. Là, comme Malaury est une grande fille, pas de coussins, elle pose debout. Face à l’objectif, de trois quarts, même ses cheveux bouclés ont le droit à toutes les attentions. Et Emilie qui l’encourage tout en la complimentant sur ses chaussures à paillettes. Ça marche, Malaury a déjà tous les défauts d’une femme.

Dehors, les parents et le petit frère attendent le retour de la petite. Eux aussi n’ont jamais poussé Malaury devant les objectifs. « On nous disait depuis qu’elle est née : elle est mignonne, elle est mignonne. Un jour, il y avait un concours Kinder du plus beau sourire. On l’a inscrite. Comme ça. » Et comme ça, la jolie Malaury a fait craquer le jury. Du coup, maintenant, on la retrouve chez Phildar. Mais aussi chez Vert Baudet, Kiabi, sur les sites ou le magazine papier. Et ça lui plaît de jouer la starlette ? « Oui, j’aime bien » confie-t-elle pas très loquace quand même. « Vraiment, on ne souhaite pas la forcer, assurent ses parents, vivant à Wattrelos. C’est bien, ça lui donne confiance en elle. Parce que vous voyez, elle est timide. Mais dès qu’elle ne veut plus, on arrête. » Le principe d’un mannequinat enfantin, comme conclut Emilie François, la bookeuse : «  Dès que ça devient une contrainte, c’est fini. Les enfants qui viennent ici sont contents de le faire. C’est une activité comme le poney ou la gym. » Ouais, sauf que quand tu fais du poney, difficile de faire la une de Kiabi. Remarque que pour une prochaine campagne de pub…

Pour proposer la bobine de votre enfant, c’est directement sur le site de Perfect Model.

Crédits photos : prises de vues générales dans le studio (DailyNord), gros plan Sacha (Perfect Model), Malaury allongée (pub pour Phildar).

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Bonjour,madame, monsieur,
    J’aimerai essayer de faire des photos de mes deux filetage de 3 et 4ans.
    J’aimerai savoir Komeme on fai pour kel fon des photos ?
    Merci de me répondre ô plu vite.
    En revoir madame,monsieur.

  2. Je trouve sa chouette si cela plait au enfant 🙂 ma fille de 4 ans adore poser je vais y penser 🙂 qui sais je suis sûre quel adorerait a voir …

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus