L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Fermeture de la raffinerie dans le Dunkerquois : Total(e) embrouille

Textos Par | 26 janvier 2010

C’est l’affaire sociale du moment. Le géant Total aurait décidé de fermer sa raffinerie de Mardyck dans le Dunkerquois. Celle-là même qui emploie environ quatre cents personnes et fait travailler autant de sous-traitants, ne garderait qu’une trentaine, voire une cinquantaine de salariés dans la nouvelle configuration du site. Du coup, les salariés sont furax – on peut les comprendre – et les politiques, en pleine période électorale, s’excitent… Au point comme Christian Estrosi, ministre de l’Industrie, d’essayer d’enfumer tout le monde…

C’est à chaque fois le même schéma. Quand telle ou telle entreprise est dans la mouise (ou pas d’ailleurs) et que les salariés risquent de rester sur le carreau, les politiques s’en mêlent. On ne va pas leur jeter la pierre, c’est plutôt leur rôle, même si l’impact reste à mesurer. On se souvient d’ailleurs  il y a quelques semaines de la lettre d’Alain Bocquet, député communiste du Nord, à Gérard Mulliez. Celle-ci concernait Pimkie et invitait le plus célèbre des entrepreneurs nordistes à réfléchir par deux fois aux licenciements… Bref, les exemples sont légion. Dernières sorties politiques en date, celles sur Total, qui prévoit de fermer sa raffinerie de Mardyck. On a bien sûr le député-maire de Dunkerque, Michel Delebarre (PS) sur son blog, le député Bernard Roman (PS) à l’Assemblée nationale (retrouvez sa question sur son blog également), mais également le M. Industrie français, Christian Estrosi. Aujourd’hui, le ministre de l’Industrie a décidé d’“hausser le ton” face au groupe pétrolier : l’Etat doit “faire savoir au président de Total, à son conseil d’administration, que nous devons avoir une vision partagée sur le développement économique du site de Dunkerque” (L’Expansion). Tout un programme qu’on attend de voir mis en perspective. Et comme quoi, rien n’arrête nos politiques, le ministre s’est ensuite embrouillé en répondant à la question de Bernard Roman à l’Assemblée nationale : “Total nous a fait parvenir les informations suivantes : une étude serait en cours pour installer un terminal méthanier et une diversification de l’ensemble de ses activités“, a-t-il déclaré selon notre confrère de La Voix du Nord. Quotidien qui se gausse quelque peu, et il a bien raison, en reprécisant  les choses : ce fameux projet de terminal méthanier n’est pas un scoop. Il est à l’étude depuis 2007 sur le site du Clipon. Et c’est EDF qui porte le projet… C’est ce qu’on appelle encore une belle bourde…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture