L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Le combat d’un Ch’ti contre la précarité en Californie

Mouchard Par | 23 décembre 2009

À 61 ans, Michel Kordas est à la fois homme d’affaires et sans domicile fixe. Une situation atypique qui n’empêche pas ce Nordiste, plein de ressources de rester optimiste. Portrait de ce fils de mineur dégoté sur France – Amérique, le journal français des Etats-Unis.

Pas très loin de l’arrivée de la route 66, à San Bernardino, une vieille caravane blanche abrite un businessman talentueux. « Au moins, j’ai de la place pour un lit », constate le sexagénaire, optimiste. Exportateur de voitures et de vêtements américains avec 30 ans d’expérience, Michel Kordas connaît son affaire. Mais sa vie a connu des virages surprenants. Si ce croyant invoque en permanence la Providence, son destin ne ressemble en rien à un chemin tracé à l’avance. Tour à tour peintre, soldat, étudiant en théologie, imprimeur et enseignant, ce fils de mineur du Nord – Pas-de-Calais a connu une vie riche en rebondissements.

Du nord de la France au sud des États-Unis

À l’âge de 24 ans, le jeune Ch’ti, alors peintre décorateur, découvre l’Église adventiste. Une révélation pour cet athée qui se met alors en tête de s’exiler aux États-Unis, berceau de sa nouvelle religion. C’est dans le Wisconsin qu’il passe les vingt-huit années suivantes avec son épouse et ses enfants. Il mène alors une carrière florissante d’exportateur de jeans Levi’s et de chapeaux de cow-boys vers la France. À l’apogée de sa réussite, Johnny Hallyday fait même partie de ses clients. Mais l’environnement du Wisconsin commence à lui peser, et il décide d’aller faire un tour dans le Tennessee, histoire de vérifier si la chanson de Johnny dit vrai.

Lire la suite sur France Amérique, le journal français des Etats-Unis

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. bonjour

    cela fait plusieurs années que je cherchais à joindre Michel Kordas avec qui j’ai été en affaires de longues années, sans succès. je suis tombé sur votre article par hasard et je souhaite vous demander les coordonnées de Mr Kordas aux Etats Unis, mail ou téléphone, soit par vous même soit par l’auteur de l’article.
    d’avance je vous remercie pour votre collaboration et dans l’attente de vos nouvelles je vous souhaite une agréable semaine.
    A.West

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus