L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Il caille, c’est à cause des gousses d’ail !

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 17 décembre 2009

T’as vu ça, qu’est-ce qu’il neige aujourd’hui ! Les premiers flocons, nous on aime bien. D’autant plus cette année où ils ont le grand mérite d’avoir dévissé Johnny du sommet de l’actu. L’hiver sera-t-il rude ? Fêtera-t-on Noël sous la neige ? Sur Météo France, on va encore répondre à ces existentielles questions à coups d’anticyclones, de conflits de masses d’air, de basses pressions et tout le tintouin. Du vent. Si il caille aujourd’hui, c’est à cause des gousses d’ail. De la météorologie populaire qu’on appelle ça.

Sans regarder la météo du JT, on savait déjà depuis un bon bout de temps qu’on allait se les peler cet hiver. C’est mon grand oncle jardinier qui l’a prédit, bien avant Météosat. “Oignon bien habillé verra des fortes gelées”, dit l’adage. Plus l’ail ou l’oignon est difficile à peler, plus sa peau est épaisse, plus l’hiver sera rigoureux. Et des maximes du genre, il en a plein la besace, le tonton.“Quand l’aubépine est en fleurs, craint toujours quelques fraîcheurs.” Il les adore, il les cultive et nous les assènent comme des vérités qui ne se discutent pas. Qu’il neige, qu’il pleuve, qu’il vente, il a toujours une petite maxime à balancer.

Météo France perd de sa fiabilité au-delà de cinq jours, lui, il est capable de vous prédire un hiver rigoureux des mois à l’avance. La preuve, dès l’été, il avait déjà sa petite idée. “Tu vois mon gars, (qu’il me dit), quand le noyer perd ses feuilles en août, c’est signe d’un hiver rigoureux.” On l’écoute, on discute pas, faut pas le chagriner (il est âgé tonton). Rebelote à la Toussaint. Le voilà qui cueille une feuille d’hêtre, la dépose dans une assiette et l’observe religieusement. Explication: “si la feuille est humide et molle, l’hiver sera rude; si elle sèche et craquante, l’hiver sera doux”. Et encore le 11 novembre, on le voit ausculter les arbres :“S’il y a encore des feuilles le 11 novembre (saint-Martin), l’hiver sera long et froid” (ou “si la chute des feuilles est tardive, la froidure sera vive” pour ceux qui affectionnent les rimes). Avec une préférence accordée aux noyers, aux chênes, aux frênes et aux hêtres. Et si les noix sont nombreuses à l’automne, c’est bon, y’a plus qu’à sortir le cache-nez, le bonnet et les gants.

Il va neiger, c’est la pie qui l’a dit!

C’est bon Tonton, on a compris. L’hiver sera rigoureux. Mais tout ça ne nous dit pas quand il va neiger. Coup d’oeil en coin du Tonton qui nous fait dire qu’on aurait mieux fait de s’abstenir de la sortir celle-là. Car même à court terme, la météorologie populaire a de la ressource: “lorsque les pinsons et rouges-gorges s’approchent des habitations, c’est signe de neige“. Paraît que le mieux, c’est quand même la pie: ” Pie dans la ferme, neige à court terme” (variante: “Pie pas trop fière, neige derrière”). Trop fort le tonton. Non seulement, sans le savoir, il pratique la phytoscopie (les prévisions météo par l’observation des plantes), mais en plus, l’érudit verse aussi dans la zooscopie (la même chose mais avec les animaux). Les taupes qui se nichent profondément dans la terre, les insectes qui tissent d’épais cocons, les abeilles qui bâtissent des cloisons plus épaisses dans les ruches, les chevaux qui ont un pelage plus fourni dès l’automne… Autant de signes précurseurs d’un hiver rigoureux. Et aussi la flamme du foyer claire et vive, les sons lointains s’entendant bien, la lune rousse… Jamais à court de dictons. Comment sais-tu tout ça, Tonton?  De son père qui le tenait de son père qui le tenait de, etc. Ces adages sont le fruit des observations des paysans et marins transmis au fil des générations.

Reste à savoir si les aphorismes de Tonton sont fiables. On a cherché, a priori il y a du vrai et du moins vrai. Si les végétaux et les animaux ont une sensibilité plus grande aux cieux que nous autres bipèdes, leurs prévisions se vérifient surtout à très court terme. D’ailleurs, même les pelures d’ail et d’oignon ne prouvent stritement rien: une étude universitaire (donc sérieuse) sur cinq ans a montré que cela se vérifiait moins d’une fois sur deux (on a lu ça dans cet article très complet sur le sujet, si ça vous intéresse). Mais ça, faut pas le dire à Tonton. D’autant qu’il guette déjà le chant du merle: car lorsque le merle se met à siffler, l’hiver est terminé.

Post scriptum : au fidèle lecteur, on le confesse, cet article est bien une réminiscence d’un article paru cet été, L’été est chaud, c’est le haricot qui le dit. Promis, on ne vous le ressort pas au printemps.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture