L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Ren-Cards, la carte de visite pour ne pas se prendre un râteau en direct

DailyUne | Petite histoire Par | 09 novembre 2009

Les timides romantiques de l’amour peuvent être rassurés. Désormais, un site de rencontres d’un nouveau genre leur permet de déclarer leur amour à visage à moitié couvert sans occulter le charme de la rencontre… Ren-Cards, ça s’appelle (admirez le jeu de mot). Et selon l’un de ses créateurs, un banquier du Valenciennois, ça marche.

[singlepic id=703 w=480 h=360 float=center]

Les timides ont forcément une casserole de ce type dans leur passé. La voisine (ou le voisin) de palier, la copine (ou le copain) de classe, l’inconnue (ou l’inconnu) croisée  dans la rue, que l’on n’a jamais abordée par peur de l’humiliation suprême : le râteau et le rouge qui montent aux joues. Et les regrets des années plus tard. Pour David Lemoine, directeur d’une agence bancaire dans le Valenciennois, c’était la voisine de palier. Quand il était étudiant : « Je ne suis jamais allé lui parler, ni même lui glisser un mot sous la porte ».

La carte de visite affiche votre profil

Tant pis pour le cœur,  tant mieux pour les affaires. Parce que ça a donné une idée à notre trentenaire, accompagné dans le projet par son frère, Julien : créer un site de rencontres d’un nouveau genre. « Le concept de Ren-Cards est simple : vous vous inscrivez gratuitement sur notre site. Vous mettez votre photo, quelques infos sur vous, le principe étant de ne pas y passer deux heures comme sur certains sites. Ensuite, vous accédez à la rubrique Imprimez vos Ren-Cards. » En gros, des cartes de visites sans coordonnées ni photo, mais juste un code. Un code ? Oui, une série de caractères, ce qui va vous servir par la suite et qui fait l’originalité du concept de David Lemoine, unique selon lui : « Ensuite, quand vous vous baladez dans la rue ou rencontrez quelqu’un, vous pouvez lui donner votre carte. Et avec le code, il pourra consulter votre profil sur Ren-Cards. »

Simple comme un coup de foudre. Mais un peu bancal quand même note le journaliste toujours prêt à briser quelques cœurs. Car il faut quand même oser la donner, cette satanée carte. Et s’exposer, devenir tout rouge, transpirer, bafouiller… David Lemoine a réponse à tout : « Bien sûr, vous pouvez avoir de la timidité en donnant cette carte. Mais c’est beaucoup plus simple qu’un discours maladroit. » Et vous pouvez toujours emprunter des chemins de traverse : glisser discrètement la Ren-Cards dans le sac à main de la demoiselle convoitée ou sur le pare-brise de la voiture du damoiseau qui vous a tapé dans l’oeil. Ou encore dans une boîte aux lettres. « Vous laissez libre-cours à votre imagination... »

Objectif : ne plus avoir de regrets

Avantage de ce système selon l’entrepreneur : plus besoin de mettre votre profil à disposition de millions d’internautes aux intentions peu recommandables. Car sur Ren-Cards, votre joli minois n’est accessible que par le code. Dont vous avez choisi l’heureux bénéficiaire qui décidera ensuite de vous contacter ou non. Toujours gratuitement, ce qui fait une sacrée différence avec les Meetic et consorts. Et a priori, ça marche. 2 000 profils créés depuis le lancement de la société en janvier 2009. Et un concept qui intéresse : David Lemoine s’est notamment retrouvé sur Direct 8 (retrouvez l’émission par là) et a été contacté par Reservoir Prod, la société de Delarue, juste avant la fin de Ça se discute.

Bon, tout ça, c’est bien beau, mais est-ce que ça permet de faire de réelles rencontres ? « Oui, répond notre joli coeur. On a reçu des mails : une demoiselle qui nous remerciait car ça a marché en laissant la Ren-Cards sur le pare-brise. J’ai aussi une amie qui l’a donnée au supermarché. » Et lui, dont le coeur est toujours à prendre, a-t-il pu en profiter ? Evidemment. Avec trois retours pour le moment, mais sans réels lendemains.  «  Mais au moins, je n’ai plus de regrets. »

Le site Ren-Cards

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus