L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Redécouper le Nord – Pas-de-Calais ? Les bonnes idées de Facebook

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 03 novembre 2009

Redécoupage territorial, réforme des collectivités, on baigne dedans. Affaiblissement de certaines collectivités ? Disparition à terme ? Qui sait. En tout cas, ce sera toujours moins saignant que les propositions de redécoupage relevées sur Facebook. Des indépendantistes nordistes à l’éradication du Nord – Pas-de-Calais en passant par l’intégration de l’Auvergne, plusieurs groupes ne font guère dans la dentelle et redessinent les contours de notre région à coups de hache.

Pour l’indépendance du Nord – Pas-de-Calais

Bah oui, les Bretons, les Corses, les Basques, et pourquoi pas les Ch’tis? Ils sont plusieurs à vouloir faire de la région un état indépendant. Les plus radicaux ? Nord – Pas-de-Calais libre (72 membres). Description, je cite : “Groupuscule terroriste armé militant pour l’indépendance du Nord – Pas-de-Calais”. Fichtre. Second degré, on se rassure. Rien de bien méchant, la bière en guise d’arme de destruction massive et Au nord c’était les corons érigé en hymne national (à moins qu’il ne s’agisse aussi d’une arme de destruction).

Dans le même registre, on trouve le Front de la libération du Nord – Pas-de-Calais (et de la Wallonie). Non seulement, celui-ci réclame l’indépendance de la région, mais aussi la réunification avec la Wallonie. Gourmand. Mais les moyens d’actions sont sans doute à la hauteur des ambitions ? “Manifestation en patois, bombardements de cannettes (Tourtel pour ne pas gâcher), prise d’otage de l’Angleterre par le blocage du Tunnel, attentat au Maroilles…”

Moins radical, mais tout aussi farfelu, le groupe Nord – Pas-de-Calais indépendant (72 membres aussi et sans doute des doublons). Avec un sous bock en guise de drapeau national, Steenvoorde (du côté d’Hazebrouck) en capitale (enfin, ce n’est qu’une proposition pour le moment) mais déjà une vraie profession de foi : “Pour un pays fort de ses traditions et la bière remboursée par la sécu ! […] Pour l’interdiction des friteuses sans odeurs !”.

Dans le même goût, on a aussi aperçu la ligue pour l’indépendance du Nord – Pas-de-Calais (131 membres),  Indépendance du Nord – Pas-de-Calais (29 fans) ou ce groupe éponyme (23 membres).

Pour rattacher la Picardie au Nord – Pas-de-Calais (ou vice-versa)

Surfant sur l’émoi surgi des propositions du comité Balladur au printemps dernier, Facebook a vu naître plusieurs groupes sur le sujet. A commencer par celui-ci : Pour que la Picardie soit rattachée au Nord – Pas-de-Calais. Catégorie: “Intérêts communs – Entraide”. L’idée ne fait guère recette: huit membres. Motivation ? “Regroupons les régions qui ne servent à rien.”

Groupe moins farfelu, qui propose de rattacher la Thiérache au Nord – Pas-de-Calais (25 membres). Parce que selon l’administrateur du groupe, le rattachement de l’Aisne à la région Champagne-Ardennes (proposition du comité Balladur) est “une ineptie totale” : “si un rattachement doit être fait, il doit l’être avec la région Nord – Pas -de-Calais, dont l’identité culturelle est la plus proche de nous”.

Proposition inverse, pourquoi ne pas rattacher le Nord – Pas-de-Calais à la Picardie ? Rendons aux Picards ce qui appartient aux Picards estime que la Picardie s’est faite voler au cours des siècles. Arguments à l’appui: le Vieux-Lille et le Maroilles sont fabriqués dans l’Aisne, le ch’ti est en fait du Picard, on recense davantage de carillons dans l’Aisne que dans le Pas-de-Calais… Irréfutables. Et les arguments payent : 1 848 membres pour ce groupe.

Pour l’unification avec la Wallonie

Eh oui, certains de nos compatriotes aimeraient être belges. A l’instar du groupe Pour le rattachement du Nord – Pas-de-Calais à la Belgique. Bon, l’idée a encore du chemin à faire (5 membres), mais les motivations sont intéressantes : la bière moins chère dans les bars, des fêtes pour n’importe quoi et un championnat de foot dénommé Jupiler league. Dans le sens inverse, certains proposent d’accueillir la Wallonie en France comme le comité pour le rattachement de la Wallonie au Nord – Pas-de-Calais (4 membres, c’est pas gagné !).

Au même rayon: Pour que le Nord – Pas-de-Calais soit annexé à la Belgique et Pour que le Nord – Pas-de-Calais et la Belgique ne forment qu’un seul pays, deux membres chacun.

Pour rattacher la région au Zimbabwe ou que sais-je encore

Pour réunifier, pour rattacher, pour annexer, on peut naïvement penser qu’il est au moins nécessaire d’avoir une frontière commune. Eh bien non. Certains ne pas s’embarrassent avec ce genre de broutille géographique. Par exemple pour un rattachement Bretagne, Normandie, Nord – Pas-de-Calais, Wallonie (38 membres). En guise d’explication, simplement ce petit mot: “Imaginez…”. On a essayé, on a un peu de mal.

Groupe un peu plus prisé, celui qui propose de rattacher le Nord – Pas-de-Calais à la Pologne avec 273 membres. Bon, à la lecture des messages, on ne sait pas trop si c’est pour matérialiser les liens existants entre la région et la Pologne, ou si c’est juste pour ce débarrasser du Nord – Pas-de-Calais.

Toujours dans le même registre, l’unification de l’Auvergne et du Nord – Pas-de-Calais (34 membres). Là aussi, les motivations méritent un petit détour : développer le carnaval de Dunkerque en Auvergne, remplacer la statue de Vercingétorix par celle de Jean Bart, creuser un canal pour y faire venir les ferries et balancer des harengs depuis le Puy de Dôme. Une initiative dunkerquoise à l’évidence.

Pour la disparition pure et simple du Nord – Pas-de-Calais

Eh oui, certains groupes Facebook proposent de rayer carrément la région des cartes. En la donnant à la Belgique par exemple pour ce groupe ou en l’éliminant purement et simplement à l’instar de Rasons le Nord – Pas-de-Calais pour en faire un parking (515 membres, tout de même). Plus tendre avec nous, un groupe propose de vendre la région pour surmonter la crise. Parce qu’on ne comprend pas ce que les gens du Nord disent, parce qu’il ne fait pas beau, etc. Et à qui brader la région ? Aux Belges, bien sûr.

Signalons aussi cette initiative de deux sudistes un peu dépités d’avoir migré sous nos latitudes septentrionales où “le mois de novembre dure 12 mois” : Pour que la région Nord – Pas-de-Calais disparaisse de la carte (23 membres). Enfin, la disparition du Nord – Pas-de-Calais peut aussi être simplement sémantique. Faut reconnaître, que NPDC n’a rien de très sexy. D’où ce groupe pour le changement de nom du “Nord – Pas-de-Calais” en “Pays-Bas français”. Solide argumentation à l’appui. Et l’initiateur du groupe propose aussi “Flandre-Artois-Hainaut”, pour ceux qui n’aimeraient pas.

Nos précédents articles sur le sujet:

Quinze bonnes raisons d’annexer la Somme

Et si la Wallonie devenait française ?

Facebook: dix groupes nordistes qui ne feront pas avancer le monde



Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILY NORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture