L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

La région, vivier d’animaux exotiques

Textos Par | 06 octobre 2009

Eh oui, on peut en trouver vraiment partout. Et même dans les endroits les plus incongrus. La semaine passée, un garagiste de l’Avesnois découvrait un serpent hautement vénéneux sous le capot d’une voiture (lire l’article). Toujours dans la région, lundi, un habitant de Sallaumines (près de Lens) est tombé sur un reptile alors qu’il chaussait ses pantoufles : au petit matin vers 8h (ça c’est pour vous mettre dans l’ambiance). Un bébé de 30 centimètres raconte la Voix du Nord. Non vénéneux, Dieu merci, mais ça, notre homme ne le savait peut-être pas avant l’arrivée des pompiers.

Naturellement, une fois de plus, personne ne sait comment ce fichu serpent a échoué dans les chaussons de ce brave homme. Mais en épluchant la presse, on se dit que ce genre de faits divers a tendance à devenir tristement banal. Un vieux serpent de mer, serait-on tenté de dire. On pourrait évoquer le bébé alligator (30 centimètres quand même) trouvé dans une cave de Maubeuge en septembre (lire cet autre article), les mygales se baladant dans un appartement lillois en mars (voir Le Post) et bien d’autres en se donnant la peine de chercher davantage (n’hésitez pas !). Décidément, c’est fou ce que notre région regorge d’animaux exotiques de tout poil. On pensait que la mode des NAC (nouveaux animaux de compagnie) s’était tarie avec celle du tuning (les deux sont d’ailleurs compatibles), mais apparemment, elle perdure. Et la région paraît être un vrai vivier. Faut dire que la Belgique n’est pas très loin et que la législation sur la vente de spécimens du genre n’est pas la même.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. Les végétaux peuvent être vénéneux,et certains animaux ont du venin,ils sont donc VENIMEUX.
    Celà ne change pas le fait que prélever des animaux dans leur milieu naturel pour sa propre satisfaction est un crime contre l’environnement.
    Même sous le prétexte autoproclamé de « sauver l »espèce ».Ces gestes perturbent le milieu d’origine en lui ôtant cert
    ains éléments indispensables à son équilibre et dérangent le nouveau domaine de l’arrivant, qui n’est pas fait pour l’accueillir et où son arrivée va bouleverser l’équilibre souvent fragile.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus