Humeur Par | 10H59 | 14 octobre 2009

Papa, pourquoi tu n’as pas fait de la politique?

Bernard Derosier, le président du Conseil général du Nord, doit se dire que cette audience tombe fichtrement mal. Alors que tout le monde a les yeux rivés sur Jean Sarkozy, le tribunal administratif de Lille examinait mardi une demande d’annulation du préfet concernant deux CDD au sein du Département (*). Et parmi les agents concernés, un certain Philippe… Derosier, fils du Président. Fâcheuse concordance de dates. Car d’ordinaire, c’est le genre d’audience à laquelle personne ne se serait peut-être intéressé.

Pas d’Epad dans les Hauts-de-Seine pour le jeune Derosier, mais quand même un poste au titre ronflant de Directeur des affaires juridiques. Là, on vous voit crier au favoritisme voire au népotisme. D’autant que pour occuper ce poste, il est nécessaire d’être fonctionnaire, ce qui n’est pas le cas de Monsieur Derosier junior. D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que la légalité de ce contrat de travail est contestée par le représentant de l’Etat : il y a deux ans, le CDI avait ainsi été transformé en CDD renouvelé l’an passé par un arrêté de Bernard Derosier (lire l’article de La Voix du Nord).

Sarkozy, Derosier, la proximité des deux affaires rend forcément l’amalgame tentant. Auraient-ils eu le poste sans leur papa respectif ? Qui peut savoir… Mais on aurait tort de se focaliser sur ces deux là. Quiconque se donnerait la peine de fouiller (ne serait-ce qu’à coups de Google), verrait combien ce lobbying familial est aujourd’hui répandu. Peu importe la couleur politique, on est sans doute père avant d’être un élu. Du sommet de la Région (devinez comment s’appelle la chargée de mission auprès du président de Région pour le Louvre-Lens ?), jusque dans les communes. On pourrait balancer quelques noms à valeur d’exemples et jeter en pâture ces fils et filles d’untel ou untel. Reste qu’en nous contentant de quelques noms, on friserait la discrimination : parce qu’on en oublierait forcément un paquet, et parce que si certains ne se sont peut-être donnés que la peine de naître, d’autres témoignent réellement des compétences requises. Et, après tout, on peut se dire que quiconque serait à leur place, agirait ainsi de la sorte. Malgré les plus beaux discours sur l’égalité des chances, un coup de piston au fiston, ça reste tout simplement humain. On n’a plus qu’à regretter de ne pas avoir la chance que papa ne fasse de la politique…

(*) Le jugement de cette affaire sera rendu dans une dizaine de jours.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là