L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

C.Vanneste : l’interview du député le plus “bankable” du Nord – Pas-de-Calais

DailyUne | Réflexions Par | 27 octobre 2009

On aime ou on n’aime pas, mais il faut reconnaître que Christian Vanneste est certainement le député le plus en vue du Nord – Pas-de-Calais. Ses prises de position controversées (sur l’homosexualité par exemple) ou à l’encontre de sa majorité (Hadopi, l’ouverture à gauche) en ont fait le bon client des médias nationaux. Et de DailyNord qui n’hésite pas à relever les petites phrases de l’UMP tourquennois. Du coup, on a pris notre carnet de notes pour aller interviewer le député. Politique nationale, régionale, internet, polémiques, Christian Vanneste répond à nos questions.

“Je suis le gardien du temple”

DailyNord : Vous êtes un des députés les plus « bankables » du Nord – Pas-de-Calais. On vous voit partout (plateaux télé, radios, internet, presse écrite, etc.). Vous êtes vraiment le bon client : à quoi est dû ce succès médiatique ?

Christian Vanneste : Est-ce que j’ai un succès médiatique ? Ce serait peut-être excessif de dire cela. C’est vrai que j’ai un côté électron libre qui intéresse les médias. En fait, même si j’estime être cohérent dans mes idées, c’est peut-être parce qu’il n’est pas facile de deviner ce que je vais penser de tel ou tel sujet.  C’est sûr qu’à la différence de certains, je ne remporterais pas le concours de la langue de bois !

[singlepic id=661 w=320 h=240 float=right]DailyNord : Si justement les médias s’intéressent à vous, c’est que vous n’allez pas forcément dans le sens de votre majorité. Pourquoi ?

Christian Vanneste : Attention, je ne vais pas systématiquement contre la majorité présidentielle, loin de là. Je suis plus le gardien du temple. Moi, je veux que l’on garde la ligne UMP, celle pour laquelle nous avons été élus, sur le travail et la sécurité. Quand nous nous en éloignons, je le rappelle. Je suis conservateur et fier de l’être. Nicolas Sarkozy doit incarner cette ligne.

DailyNord : Cette ligne a été malmenée ces dernières semaines. Hier, (l’entretien a été réalisé vendredi), Jean Sarkozy a renoncé à l’EPAD. Encore un couac pour la majorité ?

Christian Vanneste : C’est drôle, finalement, les gens sont plus sensibles à l’affaire Jean Sarkozy qu’aux propos de Frédéric Mitterrand. Peut-être parce que c’est plus proche de leur quotidien : ils ont des enfants qui, avec bac +5, ne trouvent pas de boulot… Je peux le comprendre et c’est là où c’est problématique… Oui, il y a une erreur sur l’affaire Jean Sarkozy.

“Si Mitterrand démissionnait, je me sentirais mieux”

DailyNord : Frédéric Mitterrand justement, vous n’avez pas été tendre avec lui ?

Christian Vanneste :  Concernant Frédéric Mitterrand, il y a une incohérence de Nicolas Sarkozy.  Car lorsqu’il était ministre de l’Intérieur, il luttait de manière active contre la prostitution. Et fortement. Aujourd’hui, il a un ministre qui revendique avoir profité de la prostitution en Thaïlande. Contre une poignée de pièces. De plus, quand M. Mitterrand se permet de juger les Etats-Unis sur l’affaire Polanski, il n’est pas dans son rôle, il n’a aucune légitimité pour ça.

DailyNord : Comment sont accueillies vos positions au sein de la majorité ? Quels sont vos rapports avec les ministres ?

Christian Vanneste : Ça aurait plutôt tendance à s’améliorer. Après, c’est toujours accueilli diversement. Certains me disent, tu as raison de le faire, d’autres non. Après, je suis clair : par exemple, la Réforme constitutionnelle, j’étais contre. J’ai voté pour. Pour que la majorité passe car ça se jouait à deux voix. En fait, je suis un opposant intérieur, mais je reste franc avec mon camp. Quant à mes rapports avec les ministres, ils sont bons avec un grand nombre. C’est sûr, avec le ministre de la Culture, c’est plutôt détestable en ce moment… Il y a un problème ! Mais je m’entends très bien avec le ministre de la Justice, celui de l’Intérieur…

DailyNord : Mitterrand, vous ne l’aimez vraiment pas, vous préféreriez qu’il démissionne ?

Christian Vanneste : S’il démissionnait,  je me sentirais mieux. Mais c’est pareil avec Besson. C’est quelqu’un de louvoyant, habile, il mène sa barque. Mais a-t-il des idées ? A contrario, j’ai de bons rapports avec Bockel…

DailyNord : Vous êtes donc contre l’ouverture présidentielle, que vous avez fustigée dans l’un de vos derniers billets. Ça vous dérange tant que ça de voir des hommes de gauche dans les ministères ?

Christian Vanneste : Oui, ça me dérange de voir des hommes de gauche au gouvernement. Pour plusieurs raisons. Ils défendent des idées de gauche d’abord, il suffit de voir le revirement de Besson sur les tests ADN. On dit qu’on va chercher des gens intelligents à gauche, il n’y en a pas à droite ? Ce qui ne veut pas dire qu’on ne peut pas s’entendre. Mais on en arrive à ma troisième raison : attention au ressac : ça se voit d’ailleurs dans la région, où des maires de droite de la métropole copinent avec Aubry. Pour moi, l’électeur doit avoir une alternative claire. S’il n’est pas content de la politique menée, il modifie son choix.

“Je suis un peu dangereux !”

Question de Yves (*) : A quand Christian Vanneste ministre ? Et à quel portefeuille ?

Christian Vanneste : Je ne crois pas que ce soit à l’ordre du jour. Je suis un peu dangereux ! Qu’est-ce que j’aimerais comme ministère ? Le plus : la Culture. Ça vient de mon activité politique. J’ai été adjoint à la culture à Tourcoing, vice-président au Conseil régional sur le même thème. J’ai présidé le CRRAV (centre régional des ressources audiovisuelles), ce ne serait pas un contre-emploi. L’Intérieur aussi  m’intéresserait. D’ailleurs, c’est assez antinomique dans notre société : que quelqu’un puisse aimer la culture et la sécurité. Moi, si.

DailyNord : Il y a quelques mois, au moment du remaniement, DailyNord vous avait nommé à la Famille. Non, ça ne vous intéresse pas ?

Christian Vanneste : Je ne pense pas que ça passerait. J’ai une conception de la famille trop catholique, trop traditionnelle. Je ne suis pas favorable au divorce, ma cible serait un peu trop étroite.  Ce serait une provocation maladroite.  Ça me permet d’ailleurs de revenir sur le PACS dont on entend que des hymnes à la gloire depuis quelques jours.  C’est un mode d’union qui a été voté pour les homosexuels, et finalement, ce sont les hétérosexuels qui en profitent le plus. J’estime que le PACS affaiblit la famille. Oui, j’ai vraiment une vision trop traditionaliste de la famille pour ce poste…

DailyNord : Avez-vous déjà été approché pour un ministère ?

Christian Vanneste : Non, jamais.

Dans le Nord, “il faut une droite plus populaire”

Question de Captain Had oc : On vous voit partout, c’est vrai. Est-ce que c’est parce que vous n’avez que ce seul mandat de député, et donc vous avez plus de temps que vos confrères ? Par ailleurs, comme vous êtes l’un des rares parlementaires à n’avoir qu’un seul mandat, je me demande bien si c’est par choix ? Quelle est donc votre position sur le cumul des mandats ?

Christian Vanneste : Oui, j’ai plus de temps que mes confrères et plus de possibilités, certainement. Maintenant, devenir député-maire de Tourcoing m’aurait intéressé car j’estime qu’une fonction sert pour l’autre. Ça ne s’est pas fait, donc je me suis débarrassé de mandats inutiles pour la ville afin d’essayer d’être un bon député. Et laisser la place aux jeunes pour prendre des responsabilités. Je pense aussi qu’être trop longtemps dans l’opposition n’est pas bon…

DailyNord : A quelques mois des Régionales, que pensez-vous de la situation politique nordiste, où la droite a toujours du mal à s’installer ?

Christian Vanneste : Il y a peu de chances que la Région passe à droite. C’est ici un régime socialiste avec tous les travers, comme l’assistanat. C’est dommage, car avec sa place dans l’Europe, le Nord – Pas-de-Calais pourrait être beaucoup plus dynamique. En fait, pour gagner ici, il faudrait une droite plus populaire qui parle aux problèmes des gens : l’emploi, la sécurité…

“Je lis plus internet que la presse papier”

DailyNord : Anti Hadopi, pro vidéosurveillance ? N’est-ce pas contradictoire ?

Christian Vanneste : Non. Je suis anti Hadopi parce que c’est inefficace et on s’introduit chez vous. La vidéosurveillance, c’est une caméra sur la voie publique. Ce n’est pas une chose illégale que de se balader dans la rue. La vidéo-protection, c’est pour éviter de se faire agresser. Pas pour vous surveiller.

[singlepic id=662 w=320 h=240 float=left]Question de Max 59 : Si j’ai bien suivi, vous avez été rapporteur pour Davsi et vous vous êtes élevé vivement contre Hadopi… Pourquoi ce revirement ? Vous vous seriez mis, comme nous tous, à télécharger films et musiques ? Du moins, avez-vous déjà essayé ?

Christian Vanneste : Quand j’étais rapporteur Davsi, j’ai compris dans l’une des dernières audiences que c’était voué à l’échec, avec un rapport qui disait que c’était absurde d’encadrer le net de cette façon. Ma réflexion a évolué, j’ai eu une prise de conscience. D’autant que maintenant, vous avez des outils comme Deezer que j’utilise d’ailleurs. La loi est déjà dépassée. En fait pour moi, Hadopi était la loi qui correspond aux souhaits de Pascal Nègre et des grandes maisons de disques. Vous savez, ces lois internet cherchent à saisir l’horizon… Essayez… Non, je ne télécharge pas.

DailyNord : Vous avez été élu parmi les politiques blogueurs les plus assidus du Nord – Pas-de-Calais par DailyNord. Est-ce vous derrière le clavier ? Un blog est-il indispensable aujourd’hui pour un politique ?

Christian Vanneste : Ce n’est pas moi qui tape. Mais je dicte les textes, ils sont de moi, de A à Z. A part les communications plus classiques. Oui, c’est indispensable d’avoir un blog aujourd’hui pour un politique, c’est une forme de démocratie. On peut participer, débattre, je suis un internaute enthousiaste. Bien qu’il y ait des dangers je ne le nie pas : les sites pédophiles, les sites roses, là, il y a un vrai problème pour les gosses qui tombent dessus. Comme pour les contrefaçons ou les médicaments.

DailyNord : Etes-vous un internaute acharné ? Quels sont vos centres d’intérêts sur le net ?

Christian Vanneste : Oui, j’y suis constamment. J’ai besoin de m’informer. Je lis notamment Mediapart, Rue 89, Agoravox. Désormais, je lis plus internet que la presse papier.  Et l’internet mobile c’est formidable : hier, je revenais de Cracovie en avion, j’ai appris que Jean Sarkozy renonçait à l’EPAD sur mon portable.

“Je me revendique comme provocateur”

Question de Juliette : Etes-vous homophobe ? On présume que notre lectrice fait référence à la polémique d’il y a quelques années. Votre nom demeure associé à cette histoire dans l’esprit de beaucoup : maintenez-vous les propos tenus à ce moment-là ?

Christian Vanneste : Je ne vais pas refaire tout l’historique de cette affaire. Non, je ne suis pas homophobe. D’abord, ce mot étymologiquement ne veut rien dire. Ensuite, je ne suis pas favorable à la reconnaissance juridique de l’homosexualité, c’est tout. Je n’ai rien contre les homosexuels et ceux que je côtoie le comprennent bien d’ailleurs. En fait, le mot homophobe est devenu un mot stimulus comme racisme pour tuer le débat. Je suis opposé au politique correct, au terrorisme intellectuel. Je n’accepte pas le mariage homosexuel. Et pour finir, d’ailleurs, pourquoi entrer les gens dans des cases comme ça ? Le terme homosexuel met dans des cases des mêmes personnes qui n’ont rien à voir.

DailyNord : N’en jouez-vous pas parfois ? On pense à un titre d’un de vos récents posts « Christian Vanneste est gai ». Christian Vanneste est-il provocateur ?

Christian Vanneste : Oui, c’est provoc’, c’est de l’humour, mais il n’y a rien de méchant. Je me revendique comme provocateur.

Question de JJ  : Monsieur le député j’ai lu dans la presse que vous vouliez interdire le port du déguisement au carnaval de Dunkerque ? C’est une blague ?

Christian Vanneste : C’était un article d’une connerie…  Je souhaite juste interdire la burqa, que l’Islam ne prône pas d’ailleurs. Le voile, ça ne me dérange pas d’ailleurs. Enfin, cet article était très très bête. Evidemment qu’il y a une exception pour les carnavals. J’étais stupéfait, je n’ai d’ailleurs pas souhaité réagir…

DailyNord : Quand on reçoit une balle par lettre ou quand sa permanence est attaquée, on pense à quoi ?

Christian Vanneste : Ça me fait penser que ces gens ne sont pas dignes de la démocratie, de notre démocratie. C’est consternant. Non, ça ne me fait pas peur, d’ailleurs, des lettres, j’en ai reçu deux, j’avais balancé la première directement à la poubelle. Des courriers d’injures, j’en reçois parfois. Pendant la campagne sur l’homophobie, c’était abominable d’ailleurs…

DailyNord : Comme nombre de vos collègues, vous avez été enseignant. Mais votre spécialité est la philosophie : ça aide en politique ?

Christian Vanneste : Oui, ça aide. Ça aide dans la  cohérence. D’autant plus que je n’ai pas une conception carriériste de la politique.

Photos : Christian Vanneste en interview et le député devant la Maison Blanche aux Etats-Unis (photos du cabinet de Christian Vanneste).
(*) Les lecteurs étaient conviés à nous envoyer leurs questions.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

4 Commentaires

  1. Monsieur Vanneste est pour le mariage de l’EMPLOI et la SECURITE. Bravo !

    F.F.T.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus