L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Paris-Texas, les stars s’affichent en vitrine

DailyUne | Petite histoire Par | 12 octobre 2009

C’est le genre de lèche-vitrine qui ne lasse pas. Sur la devanture de la boutique Paris-Texas, dans les rues piétonnes de Lille, on voit s’étaler une galerie de portraits. Sportifs, politiques, chanteurs, acteurs, rien que des vedettes. Et toujours un même visage à leurs côtés. Celui de Nais, le patron de l’échoppe et chasseur de peoples à ses heures perdues. Il aime approcher les stars. Juste pour se faire tirer le portrait ? Non, plutôt pour partager un instant de vie et en conserver un souvenir au travers de ces clichés.

[slideshow id=35]Une vitrine de boutique streetwear qui attire aussi bien les ados que les quadras ou les quinquas. Singulier. « Et encore, vous devriez venir l’après-midi, vous verriez le monde qui s’arrête », lâche Nais, la cinquantaine. Soyons honnête, plus que les vêtements, on s’attarde d’abord sur les clichés de la devanture. Jacques Chirac, Henri Salvador, Michel Platini, Mathilde Seignier, Jean-Michel Aulas, Jean Tigana et d’autres encore dont les noms échappent parfois… « Tout n’est pas en vitrine », prévient le patron de Paris-Texas. La preuve : on peut en contempler autant à l’intérieur et encore plus dans les pochettes que notre homme conserve à portée de main. « A peu près une centaine » au total. Et autant de petites histoires.

Immortaliser une rencontre

Car « toutes les photos ont une légende”, explique volontiers Nais. “Je ne fais pas de photos volées, je rencontre une célébrité et je discute avec. On voit bien que les stars posent avec moi. Si elles refusent la photo, je ne la fais pas. » Chasseur de people, mais pas paparazzi. Question qui vient immédiatement à l’esprit : alors comment sont-ils dans la vraie vie de tous les jours ? Nais a ses chouchous. Une bonne rencontre peut-être ? « Jacques Chirac ! Pourtant, je vais vous avouer, je n’ai jamais voté pour lui. Je l’ai rencontré quatre fois. » En témoignent les photos. « Au minimum, c’est dix minutes à chaque rencontre. » Dix minutes ? Notre ex Président serait-il aussi bavard ? « Très bavard et plein d’humour. Il est comme dans les Guignols ! » Rayon bons souvenirs, Nais évoque aussi Mathilde Seignier (« J’’ai même bu un verre avec »), Jean-Pierre Papin (« Il est vraiment sympa »), et plein d’autres encore… Car toutes les photos exposées sont quasiment autant de bons souvenirs. Certaines avec une saveur particulière. Comme celles où il pose avec Henri Salvador (« C’était dix jours avant sa disparition“) ou avec Thierry Gilardi, pour les mêmes raisons. Mais il y a aussi des déceptions :  lui, le vendeur de streetwear, dit simplement avoir été déçu par la jeune génération, « les rappeurs ». Ces photos là, il ne les affiche pas. Il y a aussi des absents. Bah et Dany Boon? Notre cinéphile averti (« Je vais au cinéma quatre fois par semaine ») dit ne pas trop goûter à son humour ; du coup, l’Armentièrois n’a pas les honneurs de la vitrine.

[singlepic id=589 w=320 h=240 float=right]Comment devient-on chasseur de people ?

Naturellement, on se dit que notre homme doit entretenir de solides relations dans le monde du showbizz. « Dans le milieu artistique français, il est assez dur d’avoir une photo. Mais, j’ai la chance de connaître des amis qui travaillent dans la sécurité pour les stars. » Et question de savoir approcher les stars, Nais a aussi des astuces. Comme le fait de se pointer « au culot » dans des réceptions. Ce cinéphile est aussi coutumier des avant-premières, de Saint-Tropez, Deauville, du Festival de Cannes… “Il faut se renseigner, lire les magazines, fréquenter les bons endroits. Parce que si vous allez à Dunkerque, vous avez peu de chances de croiser une star.”

Approcher et discuter avec des personnalités, Nais le pratiquait déjà depuis un bon bout de temps. “J’ai rencontré de sacrés pointures : comme Kirk Douglas ou Burt Lancaster.” Aucune photo pour en témoigner, à l’époque, il ne songeait pas à se faire immortaliser aux côtés des vedettes croisées. Non, l’idée est venue plus tard, avec les années 2000. « Lorsque je racontais à des copains que j’avais rencontré untel ou untel, personne ne me croyait. » Et puis, il y a eu cette rencontre avec Loana,  en pleine furie du Loft Story. Et pour témoigner de cette rencontre auprès de sa fille, cette fois là, il a posé avec la lofteuse. Encore un bon souvenir. « A l’époque, je n’avais même pas d’appareil photo sur moi. » A présent, il ne s’en sépare plus. « Un petit appareil pour ne pas effrayer les gens. » Et garder un bon souvenir.

Pour voir la devanture de Nais ou tout simplement parler cinéma avec, rendez-vous à Paris-Texas, 15, rue de l’Hôpital militaire, à Lille.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

9 Commentaires

  1. très deçu car pour la premiere fois je suis aller samedi avec ma fille le patron était tres desagreable pas commerciale du tout et de plus a refuser cheques et carte bleue uniquement especes et pas de ticket de caisse !!!!!!! bizarre non

  2. Très deçu aussi, toujours déssagreable et si on achete rien il nous vire ! ou il nous fia sun regard méchant même plus envie d’y retourner..

  3. J’ai quasiment fait le tour du monde, et j’ai jamais eu droit à un accueil aussi désagréable dans une boutique.Le “patron” se permet des réflexions extrêmement déplaisante à voix haute ( et devant les autres clients,c’est inadmissible ! ) sur le physique des gens en particulier lorsqu’il ne trouve pas leurs taille (pour ce monsieur porter du 50 c’est être un obèse malade qui a besoin d’un anneau gastrique),les vêtements sont cher et il les qualifient de “Made in US” alors qu’ils viennent en fait du Pakistan.Je préfererais me couper une jambe que d’acheter des trucs à ce type,la honte du commerce Lillois.

  4. ouii il vraiment traai désagréable et en plus il se permai de juger les gent pfff

  5. bah moi je le trouve très sympa cette homme, un peu bavard c’est vrai, il ne voulait plus nous laisser partir, mais j’y retourne occasionnellement et c’est toujours avec le sourire qu’il m’accueille, après c’est vrai qu’il n’accepte que les espèces, mais n’ayant ni carte bleu et ni chéquier, ça ne me dérange pas plus que ça et il ne m’a jamais fait de remarque sur mon poids ou quoi que ce soit d’autre, c’est un gentil homme très souriant.

  6. Pour moi, je le trouve tres désagreable,surtout quand on regarde il commence a peter un plomb.. en plus c’est vetement c’est des marquage qui fait lui meme… et c’est une personne qui aime juger le physique des gens … si tu es en marque il va te laicher les bottes, mais si ta pas de marque, il te parle comme une ”merde ” .

  7. Je confirme également l’attitude désagréable de ce gérant. Au delà de l’aspect général du magasin et de l’amabilité du gérant, ce magasin vend des produit très douteux. Après vérification il s’agissait d’une contrefaçon… Vérifiez bien les coutures, les étiquettes et autres petits détails ! De plus il est impossible de payer par carte bleu ou par chèque… Étrange non ?

  8. Je confirme la vente de contrefaçon dans ce magasin, étant collectionneur Adidas. Faites très attention aux marques, il n’a aucun contrat chez Adidas et propose de temps en temps des paires de chaussures qui sortent de nul part, par exemple des modèles arrêtés depuis 3 années indisponible chez Adidas même, toujours existant en contrefaçons, par exemple un modèle Jeremy Scott (wings), ou d’ancienne Forum, très mal reproduites, ne pesant rien du tout par rapport à des authentiques.

  9. Bonjour,

    J’aime beaucoup cette boutique, le patron est juste un sacré personnage, moi j’aime me clasher avec lui car c’est un jeu, si vous ne le comprenez pas c’est dommage!!!! Il vend des sap Hip Hop, Bling bling, gangsta,… Enfin une mouvance de bonhomme. Chacun son caractère, mais je ne l’ai jamais trouvé irrespctueux, il test oui mais jamais dans l’irrrespect!!!!! Je conseil cette boutique pour les personnes qui veulent sortir d’un accueil aseptisé!!! BIG UP PARIS TEXAS

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture