L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Gravelines, vous réparez quand ?

Textos Par | 02 septembre 2009


On a beau être une centrale nucléaire, on a régulièrement besoin de combustible tout neuf. Mais parfois l’opération ne se déroule pas comme prévu : début août à Gravelines, une barre de combustible est ainsi restée accrochée au couvercle du réacteur n°1 lors de son déchargement (pour faire très simple). Forcément, en matière de nucléaire, le moindre pépin s’avère extrêmement délicat (lire notre précédent article). Depuis l’incident, la centrale s’est fait discrète ; ce qui ne veut pas dire tout est rentré dans l’ordre : l’intervention n’a pas encore eu lieu et on ne sait quand elle est programmée au grand regret du réseau Sortir du nucléaire. (Article mis à jour)

[singlepic id=474 w=320 h=240 float=left]Sortir du nucléaire : 841 associations fédérées afin de réclamer l’arrêt du nucléaire en France. Le réseau réclame aujourd’hui la communication de la date d’intervention d’EDF. Je cite: « Il est absolument nécessaire que la date et l’heure de cette intervention soit rendues publiques afin que les riverains, en particulier ceux des agglomérations de Dunkerque et de Calais, puissent décider s’ils veulent rester ou non à proximité de la centrale lors de la tentative d’EDF, tentative dont personne ne sait comment elle se finira« . Reconnaissant que « l’hypothèse d’un accident avec relâchement de radioactivité n’est pas certaine », Sortir du nucléaire juge néanmoins cette hypothèse « très possible ». Rapport de l’officiel IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) à l’appui.

Le communiqué nous apprend également que l’incident n’est pas exactement identique à ceux recensés au Tricastin (2008) et à Nogent-sur-Marne (1999) où tout s’était déroulé sans anicroche. « La situation à Gravelines est encore plus grave : il s’agit d’une barre de combustible MOX (c’est à dire contenant du plutonium), ce qui démultiplie les difficultés et aggrave nettement les risques de réaction nucléaire incontrôlée ». Bon, on n’a pas trop compris au juste ce qu’était le MOX, mais on retiendra que c’est plus grave. Aucun risque vous me direz, vous avez récemment changé vos pastilles d’iode et vous ne sortez jamais sans les avoir en poche. Plus de 70 000 riverains dans un périmètre de 10 kilomètres autour de la centrale doivent ainsi renouveler leur stock avant la péremption et avant la fin de l’année (lire l’article de la Voix du Nord). Mais même là, Sortir du nucléaire a une parade : les fameuses pastilles « ne protègent que de l’iode radioactif mais pas des autres produits radioactifs dégagés par un accident nucléaire ». Entre des Pouvoirs publics apaisants et ce genre de communiqué guère rassurant (doux euphémisme), on ne sait plus trop quoi penser.

Mise à jour: l’intervention d’EDF pour récupérer cette barre de combustible a eu lieu cette semaine. Les opérations se sont bien déroulées et se sont achevées jeudi en début de soirée.

Lire le communiqué de Sortir du nucléaire


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus