L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Reprise de la Ligue 1 : la saison imaginaire de DailyNord

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 06 août 2009

Ouf… c’est reparti. Faut dire qu’on commençait à s’ennuyer sévère avec Bobonne les samedis soirs et dimanches après-midis. Heureusement, le football et la Ligue 1 sont là pour nous sauver. Premier round ce week-end pour nos quatre clubs régionaux. Dernier round le 15 mai. Et entre temps, que va-t-il se passer ? En exclusivité mondiale et en avant-première, DailyNord vous résume les dix journées qui vont marquer la saison et le classement final.
[singlepic id=470 w=480 h=360 float=center]

Samedi 8 août, 1ere journée : Lens atomisé, Boulogne cavale

Enfin le jour J. Pour le coup, tout le monde est sur le pont. Surtout la presse qui a fait ses gros titres toute la semaine sur nos quatre clubs en Ligue 1, creux d’actu de début août oblige.  Au Stadium Nord de Villeneuve-d’Ascq (oui, le stade provisoire depuis 2004 pour ceux qui ont loupé quelques saisons), Lille reçoit Lorient. Standing ovation des supporters à leur ex-nouvel entraîneur, Rudi Garcia (pour ceux qu’ont pas suivi). Les Lillois sont déchaînés. Quatre buts enfilés à la pelle à Lorient, ça le fait. Pendant ce temps, Valenciennes accueille Nancy à Nungesser. 0-0, rien à raconter. Boulogne-sur-Mer, le petit Poucet, est en déplacement à Rennes. L’antichambre du FC Nantes (avec Guyot, Le Dizet, Da Rocha, Das Neves) détestant, c’est bien connu, les Rennais, réalise la sensation de cette journée : victoire 2-0. Et Lens pendant ce temps ? Ben, en Gironde, face au champion en titre, le RCL boit la tasse après l’expulsion pour coup de boule d’Eduardo, la nouvelle recrue. 5-0, triplé de Gourcuff. Gervais Martel quitte le stade déjà blême.

Samedi 12 septembre, 5e journée : un derby fou, fou, fou (1)…

Premier derby nordiste de la saison (attention, va y en avoir 12). Et ce sont Valenciennes et Boulogne-sur-Mer qui ouvrent le bal. L’USBCO, la bonne surprise de ce début de saison : quatrième du championnat tandis que Valenciennes peine à la seizième place. Du coup, les « Montanier, t’aurais dû rester»  fusent dans les tribunes de Nungesser par les supporters boulonnais qui se sont déplacés en masse. Le match démarre sur les chapeaux de roues. Valenciennes marque deux buts dans les dix premières minutes et Boulogne égalise à la quarante-cinquième. Bis repetitae en seconde période sauf que les Maritimes fusillent les Valenciennois d’un but de plus. Montanier est livide, mais pas plus que Gervais Martel, qui vient de voir Lens prendre trois buts face à Montpellier. Les Sangs et Or plongent à la dix-neuvième place. Le LOSC, lui, fait match nul contre Sochaux avec un gardien nommé Ludovic Butelle impérial, encensé par la presse et ses partenaires.

Samedi 19 septembre, 6e journée : un derby fou, fou, fou (2)…

On vous l’avait dit, va y avoir des derbies toute la saison. Du coup, une semaine après, c’est Lens et Lille qui s’y collent. Dans son stade, Lens remet les pendules à l’heure : 4-0, 3 buts directement imputables à Ludovic Butelle. Gervais reprend donc des couleurs. Pendant que Boulogne, toujours en verve, livre un match d’anthologie contre Bordeaux, le champion en titre. Bilan : 3-3. Déclaration du Président Laurent Blanc (l’entraîneur de Bordeaux) à la fin du match : « Cette équipe est la meilleure de France.»  Guyot rougit. Montanier, lui, aussi de rage.  Le FC Sochaux gagne 1-0 contre Valenciennes suite à un penalty litigieux. Suspendu de toute façon pour plusieurs mois, le président valenciennois Decourrière insulte de nouveau l’arbitre en l’appelant sur son portable. En commission de discipline, il reprend six mois de suspension. L’a plus qu’à suivre les matchs à la télé. Classement : Boulogne, 2e derrière Bordeaux, Lille, 7e, Lens, 15e, Valenciennes, 19e.

Mercredi 28 octobre, 11e journée : la banderole de la honte

On frôle l’arrêt du championnat. Nicolas Sarkozy, venu assister au match PSG-Lens, prend le micro et invective les supporters parisiens, coupables d’avoir ressorti la fameuse banderole (si souvenez-vous). Et menace de supprimer le championnat de France. Les Parisiens redeviennent sages, enfin dans les tribunes. Les hommes de Kombouaré mettent un cinglant 3-0 à Lens faisant dire à ce courageux anonyme après dans les vestiaires : « fallait s’y attendre. En Ligue 2, on jouait comme des pieds, on gagnait. En Ligue 1, on joue toujours comme des pieds, on perd.»  Lens plonge à la dernière place du classement et Wallemme est menacé pendant qu’on lit sur le visage de l’adjoint, Cuperly, un étrange sourire… Les autres résultats régionaux : Boulogne bat l’Olympique Lyonnais qui n’est de toute façon plus que l’ombre de lui-même (3-2) et s’accroche à sa deuxième place. Lille avec un Butelle toujours aussi en malchance  – et du coup incendié par la presse et les supporters – dérouille face à Saint-Etienne (3-1) et se retrouve 13e tandis que Valenciennes remonte vers les sommets (enfin la dixième place) en battant – c’est vrai que ce n’était pas très dur – Auxerre 1 à 0.

Samedi 7 novembre, 13e journée : un chiffre qui porte malheur

Catastrophe sur les terrains nordistes. Nos quatre clubs ont chuté. Boulogne l’invincible d’abord. 4-0 sur le terrain de Lorient. L’Equipe titre déjà sur la fin du règne maritime.  Le LOSC face à Bordeaux (1-0) et Valenciennes face à Montpellier (3-2) ne s’en sortent guère mieux. Quand à Lens, qui a viré Wallemme et promu Cuperly depuis une semaine, ce n’est guère mieux. Le FC Sochaux bat les Artésiens par deux buts à un. Du coup, Cuperly ne sourit plus. Gervais non plus, mais la dernière fois qu’on l’avait vu sourire, c’était en mai 2009 lors de la montée.  Bilan : Boulogne, 3e, Valenciennes, 10e, Lille, 12e, Lens, 20e.

Samedi 16 janvier, 20e journée : carton plein pendant que JPP revient

Premier match après la trêve, qui a vu le nouveau licenciement boomerang de Garcia finalement toujours en poste les négociations avec Le Guen étant restées au point mort, le retour du duo Leclercq-Papin sur le banc à Lens (les deux hommes auraient décidé de faire la paix), la signature pour Valenciennes d’un jeune prodige péruvien et le bain de mer traditionnel du 1er janvier des joueurs boulonnais. Une première de l’année savoureuse : l’USBCO atomise Auxerre (5-2) tout comme Lens face à Rennes (4-1). Lille s’offre le PSG – qui depuis la nouvelle affaire de la banderole joue maintenant sans supporters – par 2 buts à 1, même score que Valenciennes face à Toulouse.  Boulogne, 2e, Lens, toujours 20e mais plus très loin de Montpellier et de l’Olympique Lyonnais, Lille, 8e, Valenciennes, 9e.

Samedi 13 février, 24e journée : pfff, encore un derby

La presse régionale lance un grand jeu : « Trouvez-nous des idées de sujets pour les derbys, on a épuisé le stock »  Résultat, un Calaisien leur a filé le tuyau du petit-fils d’une Boulonnaise qui s’est marié avec une Valenciennoise, mais est supporter de Lens tout en travaillant à Lille. Revenons à nos moutons : LOSC-USBCO, donc, RAS si ce n’est le retour de Mickael Landreau dans les buts. Impérial, avec les anciens Canaris sur le terrain et le banc, on se croirait presque à la Beaujoire. 2-2 score final, Boulogne profite tout de même du faux pas de Bordeaux pour s’offrir la première place pendant que les hommes de Garcia se rapprochent de l’EuropaLeague (pour laquelle ils sont toujours en course cette année). Lens continue sa bonne série et sort de la zone rouge en battant Lyon (1-0). Valenciennes, dans un froid de canard (-20°), cueille à chaud les Niçois qui repartent avec trois buts dans leurs valises. Bonne journée pour le Nord.

Samedi 20 mars, 29e journée : Puel n’en sort pas

Sensation. Premiers pas pour Claude Puel sous ses nouvelles couleurs, Lens. Gervais a dû se séparer de Papin et Leclercq qui se sont bagarrés dans une discothèque. Pouvait pas faire autrement Gervais, question de valeurs minières, même si c’est dommage, Lens carburait plutôt bien depuis quelques matchs, les joueurs étant en autogestion comme leurs entraîneurs passaient leur temps à se pourrir la vie. Et là, Puel, donc, viré de Lyon (relégable), ne s’en sort pas mieux face à Sochaux (6-0). Lens replonge, tout comme Valenciennes et Montanier pour qui rien ne va plus avec cette défaite face à Montpellier (1-0). Lens se retrouve 18e, Valenciennes 15e.  Le LOSC continue ses prestations yo-yo (8e avec cette nouvelle défaite contre Bordeaux, 1-0), mais l’avocat de Seydoux a informé le président qu’il avait épuisé son stock de lettres de licenciements donc Garcia l’intouchable se marre même quand il perd. A Boulogne, on rigole franchement avec les mouettes. Nouvelle victoire face à Lorient (2-1), le club est en tête depuis plus d’un mois.

Samedi 17 avril, 33e journée : Boulogne marche sur l’eau

Et sur l’OM pourtant l’un de ses plus sérieux poursuivants. Didier Deschamps n’a rien pu y faire, les Maritimes du Nord sont en verve et empochent la mise 3-2 tandis que le soir même une statue de Guyot embrassant Le Dizet est érigée sur le port. Pour Lens, pas grand chose de neuf si ce n’est que Puel encaisse avec brio cette nouvelle défaite face à Nice (2-0) et cette dix-neuvième place qui lui colle à la peau. Indiscrétion révélée par L’Equipe : le coach aurait déclaré lors d’un déjeuner qu’il n’était là que pour quelques mois, le temps que Seydoux vire « ce bouffon »  de Garcia. Branle-bas de combat, Gervais demande une lettre de licenciement en rabe du côté de Boulogne et décide de s’asseoir sur le banc pour sauver ce qui peut encore l’être. A Lille, Garcia, qui se ride à force de sourire, bat Monaco (3-1) tandis que Valenciennes n’arrive pas à se départager avec Le Mans (0-0), le prodige péruvien vendangeant toutes ses occasions. Classement : Boulogne, 1er, Lille, 5e, Valenciennes, 14e, Lens, 19e.

Samedi 15 mai, 38e et dernière journée : Boulogne, Lille, Valenciennes, Lens, quarté dans l’ordre

Gervais, sang de rage depuis qu’il a compris que de toute façon, il retournait en Ligue 2 (ce fut officiel à la 35e journée), dit à ses hommes de laisser gagner Bordeaux (5-0, mais honnêtement, match arrangé ou pas, on n’a pas vu la différence) pour que Boulogne ne finisse pas premier. Ce qui est le cas, les Rennais battant les Maritimes (2-1). Les Boulonnais pleurent, mais, avec émotion, Frédéric Cuvillier, député local, annonce qu’il a contacté le Président de la République pour qu’on leur remette la Légion d’honneur du second. Rudi Garcia, lui, en profite pour choper le podium à l’OM en battant Lorient. Hurlant de joie, le technicien fait le tour du terrain en faisant tomber la chemise et en laissant découvrir un tee-shirt floqué « Il est où, et il est où, et il est où Thuilot !»  pendant que Seydoux appelle Claude Puel pour lui dire que, là, décidément, il ne va pas pouvoir licencier son entraîneur. A Valenciennes, Montanier et ses hommes se sauvent in extremis en battant Nancy 1-0.  Dans la foulée, l’entraîneur demande une année sabbatique qu’il annonce mettre à profit pour participer à un stage intitulé « Prendre les bonnes décisions de carrière au bon moment. »

Toute ressemblance avec des faits qui se produiront pendant la saison ne serait que pure coïncidence.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

3 Commentaires

  1. très drôle le coup de : je vais me payer les lensois et Gervais en particulier.
    Les lillois,dont je n’ai aucun doute, l’auteur supporte les couleurs sont-ils a prendre en exemple. Je ne vais pas reparler du stade (evoque il est vrai au debut d el’article) alors que Lens a le sien aux normes internationales depuis 25 ans. Du centre de formation que les lillois ont construit presque 10 ans apres celui de Lens. De leur entraineur qui est vire puis reintegre. De leur Directeur General qui est vire avec pertes et fracas. De leurs joueurs qui luttent pour partir (Obranial, Hazard, Rami…)….
    Bien sur que le racing connait des moments difficiles mais on verra bien si comme le souhaitent les lillois, le racing coule a nouveau. La vie des clubs est faite de cycles et n’oubliez pas que le Racing a 103 ans, le LOSC n’en n’a que 39 et combien de titres depuis???
    Vous vous doutez que votre caricature ne m’a pas fait sourire et je vous dis rdv au 15 mai et : rira bien qui rira le dernier!!!!

  2. Haha, l’article écrit par un Lillois… C’est marrant de voir comment on peut se déchainer sur un club :D, mais continuez, au moins on parle de nous :p.
    On en reparlera lors des derbys les petits dogs =)

  3. On se rassure. L’auteur de ces quelques lignes n’est ni Lillois, ni Lensois, ni Boulonnais, ni Valenciennois. En fait, il ne supporte aucune équipe régionale (ou d’ailleurs, ceci dit en passant). Le résultat de cette saison imaginaire comme son titre l’indique si bien, est le pur fruit de son… imagination. Désolé pour les Lensois, donc, on espère se tromper totalement et voir nos quatre clubs aux quatre premières places du classement en fin de saison. Ou du moins tout en haut du tableau. Mais pour le coup cela sembla carrément imaginaire…

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture