L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Comment la soupe est servie au FN

Humeur | Textos Par | 03 juillet 2009


Front républicain, sursaut, nazisme, fascisme… On a ressorti tout l’arsenal lexical à Hénin. La presse fait grand bruit du front anti-républicain désormais seul face au FN. On parle aussi de deux manif anti fascistes aujourd’hui et demain. Même Dany Boon se fend d’un communiqué de presse appelant les Héninois à réagir. Une fois encore, on joue sur la peur de l’extrême-droite. Qui y croit encore ?

[singlepic id=221 w=400 h=300 float=right]Sûrement pas les 40% de vilains électeurs qui ont voté Briois-Le Pen dimanche dernier, sevrés de ce même refrain depuis des années. Pas besoin d’un gros effort de mémoire, suffit de se rappeler les municipales de 2008. Le même discours était alors tenu par des responsables aujourd’hui totalement décrédibilisés. Face au Front national toujours menaçant dans l’ex bassin minier, on n’a pas encore trouvé d’autre moyen pour le combattre que d’agiter les fantômes du fascisme. On peut remonter ainsi jusqu’à ce 21 avril 2002 et son cortège de déclarations rassurantes sur la nécessité urgente de faire de la politique autrement.

Sept ans plus tard, face au danger, on ressert la même recette. La seule qu’on connaisse et que l’on puisse mettre en œuvre dans l’urgence puisque de toute façon, pour les autres il fallait sans doute y songer avant. Stigmatiser et marginaliser un peu plus ce FN. Pour quel résultat au final ? Hénin montre combien il est dangereux de crier au loup indéfiniment. Combien les sursauts républicains ressemblent de plus en plus à des soubresauts. Et combien, cette stratégie contribue à livrer un peu plus la ville aux frontistes sans jamais ramener les électeurs égarés dans le droit chemin (comprendre à gauche).

Car après deux municipalités dénoncées pour leurs malversations (Darchicourt et Dalongeville), les Héninois aspirent à un changement radical. Légitime. Qui aujourd’hui peut incarner davantage le changement que Steeve Briois ? En la matière, les partis républicains lui ont servi la soupe en le diabolisant depuis tant d’années. Le diable se retrouve aujourd’hui en odeur de sainteté. Pas pour ces idées, non, juste parce qu’il semble différent. Le « sursaut républicain » agira peut-être encore dimanche, mais dès lundi, il faudra vraiment trouver autre chose.


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus