L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Pas de vacances pour les Français : une bonne nouvelle pour les Nordistes !

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 30 juin 2009


51% des Français ne partiront pas en vacances cet été nous avait révélé un sondage Ipsos et France Bleu en mars. Et 25% des partants privilégieraient la France nous confiaient même les sondeurs. Satanée crise ! Sauf que cette récession n’est finalement pas une si mauvaise nouvelle pour le Nord – Pas-de-Calais, vous révèle cette fois-ci DailyNord jamais avare en scoops. Vous ne nous croyez pas ? Il vous suffit de lire la suite.

La fréquentation de notre littoral va exploser

Les Français (et donc les Nordistes) ne partent pas en vacances ou privilégient les destinations de l’Hexagone ? Bonne nouvelle : dès qu’il fera bien chaud (en résumé, si le temps des derniers jours se maintient), ils iront se dorer la pilule sur notre littoral entre Bray-Dunes et Berck-sur-Mer. Une, deux journées, voir plus si affinités et cordons de la bourse en adéquation. Tout comme les Anglais, Belges ou Néerlandais qui ne rallieront pas la Côte d’Azur,  mais à la place, la Côte d’Opale. Les commerçants du littoral se frottent déjà les mains. On précise que le concept est aussi valable pour les grandes villes dignes d’intérêt (Lille, Arras par exemple) ou la campagne (l’Avesnois).

Et comme ça explose, Paris va de nouveau s’intéresser aux Ch’tis

Logique. Les médias nationaux, toujours en quête de sensations, vont de nouveau débarquer chez nous cette année. Et comme pour le film Bienvenue chez les Ch’tis, s’apercevoir que notre littoral ne se résume pas aux ports de Calais, Boulogne et Dunkerque. Un deuxième sacré coup de pub un an après le buzz Dany Boon qui va définitivement faire entrer le Nord – Pas-de-Calais dans les destinations à la mode et branchées (on vous le dit, bientôt Saint-Trop sera dépassé, Oye-Plage est sur les rangs).

Les flux d’argent vont rester entre Nordistes et seront redistribués entre Nordistes

Autre avantage de cette crise des vacances qui finalement a bien des côtés positifs, les flux d’argent. Question d’importance. Au moins, en ne partant pas dans le sud ou à l’étranger, l’argent des Ch’tis restera où il faut : chez les Ch’tis. D’autres, certes, mais en tout cas, à la rentrée, la région sera toujours aussi riche (voire même plus avec les étrangers, Picards, Parisiens et autres qui vont venir dépenser leur argent ici) et le commerce marchera à plein régime. Ne le niez pas, argument imparable.

Les zones commerciales vont faire des fêtes d’enfer

Une fois que vous aurez passé vos deux jours à la mer, fait coucou au poney du village voisin,  bavé devant les coureurs du Tour de France qui grimpent le col d’Aspin à 90kms/h comme on commanderait une pizza, faudra bien vous occuper car vous avez quand même pris des vacances bien méritées. Alors, qu’allez-vous faire ? Ben, les magasins. D’abord pour regarder, histoire de se donner bonne conscience. Ensuite, acheter comme c’est la nature humaine. Mention spéciale aux grandes enseignes de bricolage : comme les Nordistes n’iront pas en vacances, ils vont en profiter pour faire plein de menus travaux dans la maison ou le jardin.

Au moins, on n’aura pas l’impression d’être seul au monde du 1er au 15 août

Quiconque a déjà fait une première quinzaine d’août au boulot dans le centre de Lille connaît cette extrême sensation de solitude. Plus personne dans les rues. Plus personne au boulot. Aucun bouchon le matin, aucune difficulté à se garer (d’autant que c’est gratuit en août !). Tellement triste sous le soleil. Et là, dommage collatéral du non-départ en vacances et des destinations rapprochées, il y aura du monde dans les rues. De quoi mieux faire passer la pilule.

La saison de football ne redémarrera pas dans l’anonymat le plus complet

C’est le problème du football. Redémarrer en juillet et faire un mois d’août dans un relatif anonymat comme tout le monde préfère les plages de la Méditerranée à Nungesser ou à Bollaert. Eh bien, cette année, nos quatre clubs de Ligue 1 (ouais, on aime le rappeler, c’est quand même la grande classe) vont faire stades pleins pendant l’été. Enfin, on l’espère. Et puis, c’est une justification excellente : « Chérie, comme je n’ai pas pris de vacances cette année, je prends un abonnement au RC Lens/LOSC/ VAFC… » Imparable, Madame n’a plus qu’à se taire.

Des musées méconnus vont accéder à la gloire

Sans faire injure à ces lieux, certainement fabuleux, vous connaissez la Ferme-Ecomusée du Bommelaers Wall ? Le Musée Benoît de Puydt ? Le Musée Bruno Danvin ? Le Château de Bernicourt ?  Ne mentez pas. Un sur quatre, c’est déjà bien. Deux ou trois sur quatre, vous êtes déjà un érudit. Quatre sur quatre, hors catégorie. La crise des vacances sera une bonne nouvelle pour ces musées qui ne bénéficient pas de l’aura du Palais des Beaux-Arts de Lille. Et comme on est sympa, on vous a même mis les liens.

Les manifestations d’été vont faire le plein

Enfin celles qui ne sont pas trop chères, crise oblige. La preuve, le Main Square (qui débute jeudi) a remonté la pente d’une billetterie glissante depuis la baisse des prix en juin. D’autres festivals (Rock en Stock à Etaples par exemple) devraient également s’en tirer à bon compte, l’argent n’étant pas dépensé dans les vacances servant à se faire plaisir autrement. Quant aux manifestations gratuites ou vraiment pas chères (comme Les Nuits Secrètes à Aulnoye-Aymeries) , là, c’est succès assuré. D’autant que pour se déplacer, n’oubliez pas les TER Vert ou Mer à 1 euro.

La presse régionale va profiter du mouvement

La Voix du Nord, Nord Eclair, France 3, et même DailyNord, les journalistes régionaux sont bien contents finalement de cette satanée crise. Au moins, cette année, va y avoir plein de nouvelles choses à dire alors que franchement certains étés, trouver des sujets relève du parcours du combattant. Et cerise sur le gâteau, pour les journaux payants (ce qui n’est pas le cas de votre serviteur), comme les gens restent chez eux, ils continueront à acheter le journal.

On ne sera pas obligé de se raconter nos vacances à la rentrée

Septembre. L’heure de rentrer au boulot et de retrouver ces satanés collègues. Dont le lourdaud de service qui va nous narrer ses vacances super-éclatantes-de-la-mort dans la Marne ou à Ibiza. Cette année, comme il n’a pas d’argent, il n’a pas pris de vacances. Donc, on ne sera pas obligé de supporter ses prétendus exploits sexuels ou son atroce souffrance suite aux coups de soleils attrapés le jour où il s’est endormi sur la plage à l’heure du midi.


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES LÉGISLATIVES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES LÉGISLATIVES 2022 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus