L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Le FN à Hénin : la greffe a pris

DailyUne | Réflexions Par | 23 juin 2009

J-5 avant le premier tour des municipales à Hénin-Beaumont. Et forcément, tous les regards sont braqués vers ce Front national tout puissant. Sur le papier, la mairie paraît encore inaccessible (lire notre article à ce sujet), mais l’élection devrait asseoir davantage le FN dans la ville (27,92% réalisés aux dernières européennes). Le résultat d’un travail de fourmi qui a permis de banaliser le parti frontiste dans le paysage héninois.

Vendredi, jour de marché à Hénin. Steeve Briois a les dents du bonheur. Tout sourire, la tête de liste FN serre les pognes, tend la joue, s’arrête pratiquement à chaque étal pour bavarder. Personne pour rejeter la main ou le tract tendu. Le FN a déjà triomphé. En témoigne l’intérêt suscité ce vendredi chez la presse nationale pour cette ville moyenne (27 000 âmes) : tout le monde veut voir cette improbable greffe dans une terre solidement vissée à gauche. A une grosse semaine du premier tour, Steeve Briois n’est pas le seul à arpenter le marché. Les autres (neuf listes en lice) sont également présents. Certains candidats paraissent plus tendus,  [singlepic id=439 w=320 h=240 float=right]lui est comme un poisson dans l’eau. Le FN n’a pas la pression : gonflé par trois mois d’ « affaire Dalongeville », plus fort que jamais, il est quasi assuré de grossir son électorat face à une gauche morcelée en cinq listes. Rien à perdre.

Le FN fait son marché

Ailleurs, des candidats frontistes déambulant dans les allées d’un marché seraient peut-être regardés d’un mauvais oeil. Plus ici, où ils font partie du décor. On discute, on commente les derniers soubresauts de l’affaire Dalongeville. « Dernières révélations : des maisons de passe payées par la Municipalité », claironne Marine Le Pen (deuxième sur la liste). « Des partouzes organisées par la Mairie », quelques mètres plus loin. Et encore, « Le 28 (date du premier tour, ndlr), grand ménage ! » Des formules toutes trouvées qui font mouche sur leur passage. Le Front national joue sur du velours. Depuis trois mois, chaque semaine apporte sont lot de révélations croustillantes motivant un nouveau tract. Et forcément, ce FN, qui dénonce depuis quinze ans la gestion municipale, s’en donne à cœur joie. « Ils ont dit que si le FN passait, le marché serait supprimé », interpelle un commerçant. Steeve Briois rigole : « Ils en sont encore à ces conneries ? ».

Campagne permanente

Stigmatisé ailleurs, le FN paraît ici banalisé. Aucun logo sur le tract du jour. A Hénin, le parti de Jean-Marie Le Pen prend un autre visage. Celui de Steeve Briois (36 ans), enfant du pays, rejoint par Marine Le Pen (candidate aux législatives 2002 dans la circonscription voisine de Lens, puis dans celle d’Hénin en 2007). La référence aux thèmes familiers du FN, sécurité, immigration, etc., est aussi moins présente. On préfère jouer la carte locale. Et si l’animosité demeure sans doute sur le marché, c’est désormais elle qui se fait discrète. Tout juste quelques regards en biais. Et parfois un candidat adverse qui tend un tract « plus recommandable ». Marine Le Pen parle de « greffe réussie »; un cas d’école presque pour le FN. Quinze ans de campagne inlassable ont inscrit le FN dans le paysage. « Les gens n’ont plus peur de se dire FN, ils sont habitués à nous voir. On fait souvent les marchés, et pas seulement en campagne électorale », confie Bruno Bilde, quinzième position sur la liste. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Il fut un temps où les gens taisaient leurs affinités frontistes. Un temps où les campagnes de tractage du FN étaient assimilées à une provocation et finissaient parfois en altercation. Tout en marchant, Steeve Briois nous fait comprendre combien cette époque est révolue. Désormais, le FN avance tranquillement.

Nos autres sujets sur Hénin:

Hénin peut-elle devenir la nouvelle vitrine du FN ?

Hénin-Beaumont pour les nuls

Hénin-Beaumont, le feuilleton

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

2 Commentaires

  1. en espérant que les gens de cette commune voteront le front national car heureusement qu’ils étaient la car ;dalongeville et ses complices ont ruinés la commune;pour faire des maisons de passe mais quelle honte, et maintenant les ps et le moden et la gauche s’unissent , tous ses partis ne sont pas crédibles en voici la preuve….vas y STEEVE tu mérite de gagner et mes respects au fn

  2. j espere que cette fois ci ils auront compris les heninois ? alors STEEVE j espere que l on tien le bon bout merci

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture