Textos Par | 18H00 | 11 juin 2009

Hadopi censurée : Christian qui rit, Jack qui pleure

A droite, Christian Vanneste, député tourquennois. Dans le coin à gauche, Jack Lang, élu boulonnais. A moins que ce ne soit l’inverse. Car sur Hadopi, la loi Création et Internet censurée (sur la riposte graduée) mercredi par le Conseil constitutionnel, on a un peu de mal à s’y retrouver : entre Jack Lang, qui tient un discours de droite, et Christian Vanneste, un discours plutôt à gauche.

Intéressons-nous à Christian Vanneste d’abord (désolé, on parle souvent de lui, mais c’est l’un des blogueurs politiques nordistes les plus assidus et l’un des seuls à réagir sur Hadopi). L’élu connaît bien le sujet, il était le rapporteur de la Loi Dadvsi, l’ancêtre d’Hadopi, en 2006. Trois ans plus tard, le député nordiste change de bord : contre Hadopi, malgré l’avis de son camp. Alors, sur son blog, il se réjouit. Extraits de son billet sur le sujet :

“Christian Vanneste se réjouit que le Conseil constitutionnel ait mis fin à une disposition juridiquement très contestable : celle-ci lésait en effet ce que beaucoup considèrent aujourd’hui comme un droit d’accès, aussi important que ne l’était l’accès à l’eau et à l’électricité hier, et cela sans passer par une décision judiciaire. Il regrette néanmoins d’une part que la Ministre de la Culture et le rapporteur n’aient pas voulu entendre les critiques de certains élus de la majorité UMP et Nouveau Centre, et d’autre part que la loi Hadopi soit passée à côté de l’objectif essentiel qui était d’équilibrer les droits de ceux qui concourent à la création, avec l’élargissement de l’accès à la création par le plus large public et notamment par le public jeune.”

Du côté de Jack Lang, ex-ministre de la Culture, et carté au Parti socialiste, pas de réaction sur son blog (pas actualisé depuis février ceci dit en passant). Mais, dans un communiqué expédié aux rédactions (lire sur Le Nouvel Obs par exemple), le député boulonnais a qualifié d'”étrange” la décision du Conseil constitutionnel en recommandant au Gouvernement de proposer un texte donnant “compétence au juge judiciaire“. En persistant “à penser que l’ambition de ce texte est bonne et juste. Pourquoi cette discrimination négative à l’égard d’une loi destinée à protéger les droits des auteurs et des artistes ?“. 

Pour ceux qui sont déjà perdus sur Hadopi, on vous conseille de lire cet article du Point.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

Contacter la rédaction

Ça se passe par là