L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Vendre à la boutique, acheter en ligne

Dossier Par | 05 mai 2009

Leboncoin, Priceminister, Amazon, Ebay et j’en passe… Le net est devenu un vaste marché aux puces virtuel et permanent. Le glas des dépôts-ventes et autres boutiques d’occases ? Pas sûr. A Roubaix et à Lille, Cashweb, lancée en 2008, propose un concept original. A mi chemin entre la boutique d’occasion telle qu’on la connaît et le site internet : vendre son objet en magasin, l’acheter en ligne.

Faut croire qu’on ne réalise pas que des bonnes affaires sur le net. Un coup d’oeil à travers les forums nous en a rapidement convaincus. Entre celui qui a payé, mais n’a jamais rien reçu; celui qui a bien reçu l’objet, mais tellement différent de la description, etc. Autant de déceptions qui expliquent l’avènement de Cashweb. Lancée au début 2008, la société roubaisienne annonce un concept différent. « Unique » même, à en croire Benoît de Ruyter, son responsable communication et développement. Entre le site marchand et la traditionnelle boutique d’occases. Rien à voir non plus avec les dépôts-ventes Ebay apparus outre Atlantique avant de se propager à l’Hexagone. « Nous avons les avantages sans avoir les inconvénients des sites d’enchères. » Ici, le client vient vendre son objet en boutique et l’achète essentiellement en ligne. « Près de 70% de nos ventes sont réalisées sur internet. Nos points de vente ont une surface de 30 à 40 m2 : notre principale vitrine est notre site internet. »

Cashweb dispose de son propre site marchand, mais aussi d’une boutique sur Ebay ou sur Priceminister. Question de logique. « Nous utilisons la notoriété d’Ebay pour rediriger les clients sur notre site. » Ce concept hybride ne doit pas être si mauvais que ça, à en juger le développement de l’enseigne. Pas plus tard que lundi, Cashweb inaugurait une nouvelle boutique plus vaste et mieux située à Roubaix. Autre signe de cet essor, Benoît de Ruyter évoque l’ouverture de nouveaux points de vente. Où ? « Dans la région parisienne. » Secret défense, on n’en saura pas davantage. Question de stratégie.

Surfer sur les carences des sites d’enchères

Le principal atout de Cashweb est sans doute de répondre aux carences des Ebay, Leboncoin et autres Priceminister. De quoi séduire les sceptiques et rassurer les déçus de l’achat-vente en ligne. Pour le vendeur d’abord. Ici, il sera payé en sonnant trébuchant, immédiatement. Plus besoin d’attendre la fin de son enchère et son paiement. Côté acheteur enfin, le risque est aussi diminué. L’objet ne colle pas à la description ? Il est arrivé défectueux ? Retour à l’envoyeur. Comme dans n’importe quelle boutique. Autre avantage, et non des moindres, le client bénéficie d’une vraie garantie (« en dessous de 100 euros, nous garantissons l’objet 30 jours minimum ; au-delà, 90 jours minimum »). Enfin, comme Cashweb a pignon sur rue (à Lille et Roubaix), on sait chez qui aller pour témoigner notre mécontentement. Plus pratique qu’une hotline ou une boite mail. « Nous sommes clairement identifiables et nous disposons de conseillers pour rencontrer et renseigner le client. »

Un système qui n’a que des avantages, ça nous a paru forcément louche. Alors on a cherché. La question du prix, peut-être ? « Nous essayons d’être au minimum 30% moins cher que le neuf. » Comparaison effectuée entre Cashweb et Ebay, nous n’avons pas relevé de différence significative sur les quelques produits testés. Faut dire que l’enseigne sélectionne sévèrement les objets qu’elle achète. En ligne de mire, jeux, informatique, hi-fi, musique, media, produits de luxe… Des produits récents (« Nos clients nous amènent des produits âgés souvent de moins d’un an ») et en état de marche. Même si 90% de ses produits sont de deuxième main, Cashweb n’a rien d’un vide grenier. Pour la collection de pin’s ou l’intégrale de Didier Barbelivien, c’est loupé.

Consulter le site de Cashweb

Les autres articles de ce dossier :

Quand les particuliers font du bénéf’

Une petite mâchoire du puma pour vous servir ?


Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie