L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Lorsque les journalistes étrangers parlent de Lille

Textos Par | 14 mai 2009

Nous, on est un peu chauvin. On adore entendre parler de la région. Surtout si cela vient de l’étranger.  Du coup, lorsqu’on a vu dans les kiosques, ce jeudi matin, la Une du Courrier international, on s’est jeté dessus. Sans même l’ouvrir (vous auriez fait pareil). Titre de Une: «Lille, la presse étrangère sous le charme » . Et en plus, un titre prometteur.

Première déception, Lille a beau faire la couverture, pas une trace de la ville au sommaire. Plein d’articles intéressants, mais pas de Lille. Logique, puisque cette couverture et ce dossier de Courrier international ne sont diffusés que dans le Nord – Pas-de-Calais. Une méthode commerciale façon newsmag. Il faut plonger au cœur du magazine pour découvrir les six pages consacrées à notre région. Et là, notre impression était plutôt partagée. Il y a ceux venus dans la région pour Lille XXL, et ceux poussés par le succès du film de Dany Boon qui poursuit sa carrière à l’étranger (lire notre article sur le sujet). Deux façons diamétralement opposées de voir la région.

[singlepic id=305 w=320 h=240 float=left]Pour le journaliste espagnol (El periodico de Catalunya), rien à dire. Il évoque le passé de la ville (en remontant très très loin) et en soulignant le renouveau de la capitale des Flandres depuis trois décennies. Et pour finir, un parallèle avec Barcelone. Plutôt flatteur. Idem pour son confrère du New York Times, qui consacre un article aux créateurs de mode de la métropole (en particulier ceux de Roubaix).  Ou la Libre Belgique « séduite » par les manifestations de Lille XXL. Moins bien en revanche pour les journalistes allemands qui ne nous ont épargné aucun cliché. Maroilles, frites, Internationale et genièvre.

Morceaux choisis. Un fromage qui pue « abominablement» (le mot est peut-être un peu fort), mais néanmoins « délicieux » (pour se faire pardonner sans doute ?). Et ça continue avec un « dialecte ch’ti » tellement incompréhensible qu’il n’y a « rien d’étonnant à ce que les Français du Sud aient toujours cru que leurs compatriotes du Nord ne dessaoulaient jamais ». Etc. Etc. Un autre journaliste allemand évoque à son tour, les chicons, Germinal, le genièvre… Au rayon pittoresque, on retrouve aussi la gentillesse des gens du Nord vue par une journaliste du Guardian. Bref, pas mal de clichés. Et finalement, on essaye de se mettre à la place des lecteurs étrangers: aucune différence entre le film Bienvenue chez les ch’tis et la réalité parfois décrite par les journalistes.

Courrier international, semaine du 14 au 19 mai.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

1 Commentaire

  1. Je n’avais pas encore eu l’occasion de le dire, mais ça va mieux en le disant : Félicitations à DailyNord pour ces articles originaux qui nous en apprennent plus que la presse régionale qui pêche souvent par conformisme.

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie

AR2L - Agence Régionale du Livre et de la Lecture