L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Les grands formats de DailyNord

Réalités Par | 01 mai 2009

MER PATRIE : 24 HEURES EN MER AVEC LES PÊCHEURS D’ETAPLES

Ils s’appellent Bruno, Nicolas, Vincent, Jean-Noël, Freddy, Karl et Eric. Leur vie, c’est la mer. Celle qui sert à se nourrir. Celle qui les envoie au large des jours durant pendant que la famille les attend à la maison. A l’occasion d’un nouveau grand format, DailyNord a choisi d’embarquer sur le Nicolas Jérémy, l’un des bateaux des Coopératives maritimes étaploises. Récit en trois temps de vingt-quatre heures en mer.

Découvrir ce reportage et le diaporama photos

AU PAYS DES MIGRANTS

Chaque semaine ou presque, ils apparaissent dans les colonnes des journaux. Depuis maintenant plus de 10 ans, les migrants de Calais sont l’une des réalités les plus criantes de notre région. Ils seraient près de 1 200 sur le littoral actuellement à attendre le passage vers l’Eldorado présumé anglais. Le temps d’un reportage grand format, DailyNord est parti à la rencontre de ces Afghans, Erythréens, Irakiens, Iraniens, Soudanais qui pensent que leur vie sera meilleure de l’autre côté de la Manche. A leurs côtés, quand les pouvoirs publics ferment les yeux, des bénévoles les aident à retrouver un peu d’humanité dans un monde qui ne sait pas quoi proposer à ces hommes, femmes et enfants chassés de leurs pays par la misère ou la violence.

Découvrir nos reportages

AUTOROUTE DU NORD : DES VOITURES ET DES HOMMES

211 kilomètres, des milliers d’automobilistes qui l’empruntent chaque jour, l’A1, reliant Lille à Paris, est l’un des axes routiers les plus connus de l’Hexagone. Mais une autoroute, ce n’est pas que du bitume. Ce sont aussi des hommes et des femmes qui y travaillent quotidiennement : derrière des écrans de contrôle, dans des camions de patrouille, aux péages ou sur les aires de repos. En ce mois d’avril, DailyNord a décidé de lever le pied pour un voyage au pays de l’Autoroute du Nord. Reportages avec un patrouilleur, au péage de Fresnes-les-Montauban, à l’AutoGrill de Wancourt et au Poste Central d’Exploitation de Senlis.

Découvrir nos reportages

MICHAEL DUMONT, AGRICULTEUR D’AUJOURD’HUI

C’est un métier sans RTT, aux revenus aléatoires et aux conditions de travail difficiles. A 26 ans, Michael Dumont a pourtant choisi la profession d’agriculteur en intégrant le GAEC (groupement agricole d’exploitation en commun) familial de Sercus, en Flandre. A quelques semaines de l’ouverture du Salon de l’Agriculture parisien, DailyNord a choisi de suivre le jeune homme dans ses activités hivernales entre traite, triage de pommes de terre et travaux divers de la ferme. L’occasion, en compagnie des membres de sa famille, de découvrir un métier finalement méconnu et en pleine mutation. Grand angle loin des clichés.

Découvrir nos reportages et notre retour sur Michael Dumont à l’occasion de la colère des producteurs laitiers quelques mois plus tard

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie