L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Ebayeurs du Nord : du jeu et du bénef’

Dossier Par | 05 mai 2009

Vendre les objets dont on n’a plus besoin sur Ebay, une nécessité en temps de récession économique ? Pour certains, oui. Mais d’autres, aux revenus plus confortables, ont aussi cédé aux sirènes des enchères. Laurent et Christiane, la trentaine, sont de ceux-là. En un an et demi, ils ont déjà engrangé près de 3 000 euros de bénéfice. Pas par nécessité, juste par jeu.

[singlepic id=205 w=320 h=240 float=right]Déformation professionnelle. Quand on lui demande ses revenus sur Ebay, Laurent parle en CA (chiffres d’affaires pour les non-initiés) : “4 000 euros. Après, une fois les frais de fonctionnement retirés, on arrive à 3 000 euros de bénéfices à peu près“.

Un meuble pour commencer

Laurent et Christiane (*). Un couple de la métropole lilloise. Lui est cadre commercial, elle est employée dans une structure bancaire. Ils ont un enfant, Romain, 3 ans, de bons revenus, une maison à eux. A l’intérieur d’une des pièces, dévolue à l’ordinateur, tout un attirail : tarifs d’expédition de La Poste, Colissimo, scotch, ciseaux, timbres, balance électronique.

On a commencé à vendre sur Ebay quand on a emménagé dans notre nouvelle maison en 2007, résume le couple. Comme tout le monde, il y avait des choses dont on ne savait plus que faire.” Un meuble Ikea notamment. Une collègue de Christiane leur conseille la vente sur Ebay : “On a suivi son conseil”. A 20 euros, ils le laissaient. Le contreplaqué suédois est parti à 70. “Un petit jeune qui avait toute la série. Il lui manquait juste celui-ci.

Vêtements, petit matériel électronique, etc.

L’adrénaline de cette première vente, le fait d’avoir un tas d’objets inutiles, un bébé qui grandit à toute vitesse, Christiane et Laurent continuent : “On est vite pris au jeu. On s’est dit  que c’était facile”. Vêtements (homme, femme, bébé), petit matériel électronique, vaisselle, revêtement de sol ( !), depuis, nos Ebayeurs nordistes ont réalisé plus de 300 transactions. Même à l’international : “On a vendu en Pologne, en Italie, en Espagne. Dans les pays nordiques aussi.” Sans souci particulier : les règlements arrivent toujours en temps et en heure, tout comme les colis.

Les conseils du couple pour devenir un bon vendeur sur Ebay

– Soigner la photo, c’est-à-dire éviter le reflet de la baie vitrée…

– Réfléchir à la date de fin de vente afin d’être devant son PC pour finaliser la transaction.

– Mettre un prix de départ à 1 euro pour appeler les foules et… les enchères

– Etre réglo et ne jamais mentir si l’objet est abîmé (le vendeur reçoit ensuite une note sur Ebay)

– Vendre pendant les périodes de vacances (les internautes sont devant leur ordinateur) et éviter la dernière semaine du mois (en attente de la paie)

– Avoir les tarifs d’expédition en tête afin de ne pas vendre un objet à perte

La petite entreprise personnelle nécessite à peu près quatre heures par semaine. “Le soir ou le week-end quand Romain fait la sieste.” Le temps de prendre en photo, peser, emballer, mettre en vente sur le site, encaisser les chèques, etc. Quand le couple ne passe pas à la vitesse supérieure : aller chiner dans les magasins de destockage ou dans les solderies. “Pour revendre. ” Avec un prix multiplié par 4 ou par 10 selon l’objet…

De belles rencontres, d’autres plus osées…

Les détracteurs se bousculent déjà au portillon. ” Oui, c’est pas très légal tout ça.” En effet, la loi est floue sur le sujet des ventes de particuliers (**). “ Et surtout, ça contribue à casser le lien social. ” Contre-exemple avec nos Ebayeurs : “Ebay nous a permis de faire des rencontres. Des gens qui viennent retirer les objets. On discute, on sympathise.” Et quand les tractations se déroulent par courrier, c’est toujours le petit mot sympa : “Je vous envoie un peu de soleil du sud avec mon chèque.” Bon, parfois, ils l’avouent, c’est un peu plus osé : ” On vendait un débardeur. Un couple de Marseillais voulait le voir porté. On prend la photo, on leur envoie. Ce n’était pas provocant, mais ils ont commencé à nous envoyer des photos où ils étaient nus !” La vente ne s’est pas conclue… Comme ils n’ont pas donné suite à cette demande, rappelant étrangement un Lu, Vu, Entendu de DailyNord : “Un monsieur nous a envoyé un mail nous demandant si on vendait des sous-vêtements… déjà portés et non lavés ! ” Mise à prix ?

(*) Les prénoms ont été changés.

(**)  Est considéré comme vendeur particulier celui qui vend des objets personnels et n’en fait pas son activité principale. En revanche, dès que l’on commence à acheter pour revendre, on devient vendeur professionnel. Et là, il faut déclarer son activité… Plus d’informations avec ce guide du vendeur professionnel, cet article “Ventes sur Ebay et impôts“, et le blog juridique de David Taté.

Les autres articles de ce dossier :

Une petite mâchoire du puma pour vous servir ?

Vendre cash en boutique, acheter en ligne

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie