L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Quatre clubs nordistes en L1 : les dix raisons de ne pas se réjouir

DailyUne | Rebrousse-poil Par | 31 mai 2009

Quatre clubs nordistes en Ligue 1 de football ? Vous en rêviez ? Lille, Valenciennes, Lens et Boulogne-sur-Mer l’ont fait. La saison prochaine, le quatuor s’offrira des joutes sportives sur les meilleurs terrains du pays. Dans la région, supporters, médias, politiques et responsables financiers des clubs se frottent les mains. Et forcément, DailyNord fait sa mauvaise tête. En cherchant les dix mauvais côtés de cette marée “footballistique”…

Les dames seront encore plus délaissées

Deux clubs de plus en Ligue 1, c’est deux chances de plus que les footeux partent au stade le samedi soir (enfin quand les clubs jouent à domicile). Surtout qu’à la place des Boulogne-Reims ou Lens-Châteauroux cette saison (désolé pour les clubs cités), désormais, en plus de Lille-Lyon et Valenciennes-PSG, on pourra même assister à des Boulogne-Bordeaux ou Lens-Marseille. Autant dire que madame risque de passer quelques soirées supplémentaires seule à la maison. A moins que le mouvement de la dernière décennie ne reprenne du poil de la bête : de plus en plus de minettes dans les stades pour admirer les virils footeux !

On ne va plus parler que de « derby »

Que c’était bien cette saison avec seulement deux Valenciennes-Lille à se mettre sous la dent en Ligue 1. On pouvait discuter d’autre chose que de foot entre collègues. Malheureusement, l’an prochain, ça va changer et “derbyser” sec. On a fait le savant calcul : Lens-Lille, Valenciennes-Boulogne, Boulogne-Lille, Valenciennes-Lens, Lille-Valenciennes, Boulogne-Lens, ça fait douze derbys régionaux avec les matchs retours. Sur 38 journées de Ligue 1, va y avoir du sport, des articles à foison et des débats enflammés… Et encore, on ne compte pas les possibles rencontres en Coupe de France ou en Coupe de la Ligue ! Du coup, il y a pas mal de conversations très intéressantes sur la politique, l’économie ou le social qui devraient passer à la trappe en fin de semaine…

Les invitations du samedi soir tombent à l’eau

Pour les incultes, les matchs de Ligue 2 se jouaient le vendredi soir ou le lundi soir en général. Ceux de Ligue 1, les samedis et dimanches. Un gros problème pour organiser ses invitations du week-ends en 2009-2010. Parce que si votre couple de copains est fondu de foot régional, il y a des chances de ne pas les voir du tout entre août  et mai prochains… Il vous reste deux mois pour les inviter.

Ça va pleurer dans les chaumières en mai 2010

Faut pas se leurrer (si on se trompe, on fera amende honorable), après les larmes de bonheur en cette fin de mois de mai, il y a de fortes chances que, dans un an, on ait quelques larmes de tristesse… Quatre clubs en Ligue 1 deux ans d’affilée, on y croit moyen. Car si Lille est armé depuis plusieurs saisons (5e encore cette année), Valenciennes qui finit 12e n’avait que 7 points d’avance sur le premier relégable. Du côté des nouveaux pensionnaires de Ligue 1, Lens affrontera d’autres calibres que Troyes ou Brest, tandis que Boulogne, avec son budget de Minipouss, risque d’avoir beaucoup, mais beaucoup de mal. En même temps, certains détracteurs positivistes diront que c’est encore plus de chances d’avoir un club nordiste champion, voire qualifié pour la Ligue des Champions suivante…

Les stades vont encore être au centre des débats

Le stade de la Libération à Boulogne est-il homologué pour la Ligue 1 ? Avec moins de 9 000 places, l’enceinte, vétuste, ne peut normalement pas suffire aux joutes de Ligue 1. Les Boulonnais espèrent donc obtenir une dérogation de la LFP (Ligue de football professionnel) pour l’installation d’une nouvelle tribune afin d’augmenter la capacité du stade (réponse dans la semaine, mais ça devrait passer aisément). En attendant une enceinte flambant neuve un de ces jours (c’est prévu) à moins que des riverains ou la justice ne mettent leur grain de sel : comme à Valenciennes, où le permis de construire du stade de Nungesser 2 risque d’être annulé (voir La Voix des Sports sur le sujet). Ou à Lille, qui attend son grand stade depuis le début des années 2000 et dont les travaux devraient (on dit bien « devraient » parce que le stade, c’est une espèce particulière) débuter à l’automne…

La Ligue 2 et le National désertés

Ah, c’est bien de tous monter en Ligue 1 la même année. Mais, et on en a moins parlé, pendant que Boulogne et Lens fanfaronnaient au deuxième échelon national, Calais (oui, l’équipe qui a fait une finale de Coupe de France) s’est fait flingué en National et retrouve sa chère CFA. De ce fait, que ce soit en Ligue 2 ou en National, plus aucun représentant nordiste. Et quant à tous ceux qui avaient l’habitude d’écouter la radio le vendredi soir pour suivre les résultats, faudra supporter quelqu’un d’autre (et ça sera même pas possible de soutenir un Picard, Amiens et Beauvais sont en National)…

Les autres clubs de sports vont être étouffés

Du foot, du foot et du foot… Avec quatre clubs en Ligue 1, on ne va parler que de ça pendant la pause sportive du café-clope ou le repas frites-entrecôte. Les médias régionaux vont eux aussi en faire leurs choux gras. Résultat, quid des autres pointures régionales, mais qui n’ont pas la chance de savoir enchaîner trois jongles avec les deux pieds ? Genre le BCM (Gravelines) en basket, le TLM (Tourcoing) en volley ou l’USDK (Dunkerque) en handball… Sincères condoléances médiatiques…

Des choix cornéliens pour les supporters

C’était l’époque dorée : 1998, Lens remportait son titre de champion de France aux dépens de Metz. Et régnait seul sur le Nord – Pas-de-Calais. Lille était encore en Ligue 2, Valenciennes était sacré champion… de CFA, et Boulogne-sur-Mer, qui fêtait son centenaire, finissait juste derrière Valenciennes. Forcément, les  supporters allaient tous à Lens pour voir des vrais matchs de foot… Mais depuis, ça a bien changé et désormais, les supporters ont l’embarras du choix. Alors, quel club supporter l’an prochain ? Lens remplira-t-il encore son stade avec trois concurrents sur la scène nationale ? Et surtout quelle panoplie acheter alors que les euros se font rares en temps de crise ? Les vendeurs de maillots, fanions, casquettes, etc. eux, se frottent les mains…

Prises de tête en perspective pour les cafetiers

Les cafés lillois, lensois, valenciennois et boulonnais ne sont a priori pas concernés. S’ils sont chauvins, ils retransmettront les matchs de leur équipe locale sur leurs écrans. Mais les autres ? Tous ces cafés de la région qui faisaient défiler sur leurs écrans des matchs de foot le samedi soir ? Va falloir qu’ils fassent preuve de pédagogie pour contenter tous leurs habitués. Leur dire que cette semaine, ils ont choisi telle équipe ou telle équipe. Avec le risque que certains clients tournent les talons… vexés.

Quatre risques d’avoir des banderoles ou des polémiques sur des matchs arrangés

Allez, vraiment du mauvais esprit, juste pour avoir cette dixième raison qui nous faisait tant défaut… Quatre clubs en Ligue 1, c’est quatre risques d’avoir une banderole anti-chti dans les tribunes du Parc des Princes à Paris… Ou quatre fois plus de débats sur des matchs prétendumment arrangés entre clubs nordistes en fin de saison…

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES MUNICIPALES 2020

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX MUNICIPALES 2020 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

Abonnez-vous à notre newsletter

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les tops DailyNord

Les Livres avec Eulalie