L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Google Street View visite désormais Calais et Dunkerque

Textos Par | 23 mars 2009

Lancé en juillet en Europe, Google Street View s’enrichit. Après Paris, Lyon, Marseille, Nice et Lille, une trentaine de villes françaises sont désormais accessibles à l’internaute-piéton. Parmi elles, Calais et Dunkerque. Description de la cité de Jean Bart réalisée par Google : « Située au bord de la mer, Dunkerque est plein d’endroits pour se promener sur les quais, observer les bateaux… ». Une véritable invitation au voyage.

Jusqu’à présent, dans la région, seule Lille (et son agglomération) était couverte depuis octobre. Explications pour les néophythes : Google Street View, initié aux Etats-Unis en mai 2007, permet une navigation à 360° dans certaines villes et à hauteur d’homme. Idéal pour se balader virtuellement lorsque la météo n’est pas clémente, pour découvrir un bien immobilier, vérifier que tel restaurant dispose d’une terrasse, etc.

Votre ville n’est pas encore accessible ? Patience. Google Street View se penche sur la Belgique et des Google cars (des Opel Astra pour ceux que cela intéresseraient) prenant des photos panoramiques, auraient aussi été aperçus du côté de Lens, Valenciennes, Douai… Faut dire que ces voitures ne passent pas inaperçues (voir à quoi ressemble un Google car). D’ailleurs, dans ces villes, certaines rues sont déjà accessibles. Qu’on se rassure, les visages et les plaques d’immatriculation sont automatiquement floutés. En théorie. De même, les personnes ne désirant pas voir leur maison apparaître peuvent demander son retrait. Ce qui n’empêche pas certains de contester vivement l’initiative aux allures de Big Brother. Entre des professionnels de l’immobilier qui craignent de voir des biens dévalorisés, ceux qui y voient une intrusion dans la vie privée ou une facilité offerte pour les cambrioleurs ou que sais-je encore. Lancé jeudi en Grande-Bretagne, Google a ainsi dû retirer quelques clichés pour le moins embarrassants : un homme ivre mort vomissant devant un pub de Londres ou un autre sortant d’un peep show.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus