L'autre information du Nord – Pas-de-Calais

Vendre ses petites culottes pour affronter la crise

Lu, vu, entendu Par | 03 février 2009

Besoin d’un revenu complémentaire ? Mesdames et mesdemoiselles, revendez vos petites culottes ! Seule condition pour gagner de l’argent – environ 300 euros par mois selon Nikita P., une étudiante de 21 ans -, les porter avant de les expédier aux demandeurs. Une manière comme une autre d’affronter la crise et un article très intéressant à lire dans son intégralité sur Rue 89.

Ce contenu est © DailyNord. Si cet article vous intéresse, vous pouvez reprendre un extrait sur votre site (n’excédant pas la moitié de l’article) en citant bien évidemment la source. Si vous désirez publier l’intégralité de l’article, merci de nous contacter »

3 Commentaires

  1. Une drôle d’idée pour gagner de l’argent facile ! Attention à ne pas être en relation avec des pervers ou autres malades qui, pour réaliser la transaction, ont besoin de votre adresse afin de vous envoyer le paiement ! Cela me semble un peu dangereux, non ?
    Petite réflexion personnelle : la vente de dessous fonctionne jusqu’à quelle taille ? Et pour les gaines ?

  2. Bonjour.
    J’ai lu la même chose dans le dernier livre de David Lodge: La vie en sourdine.
    L’un des personnages y évoque une amie dont le principal revenu vient de ses petites culottes…
    Un assez bon livre, bien que déprimant dans l’ensemble. A ne pas lire ces temps-ci.

  3. Bonjour,
    Il semble que cette histoire de vente de petites culottes inspire les auteurs. En lisant cette brève, je me suis souvenu d’un bouquin que je venais de lire: Père au foyer désespéré de David Angevin paru au mois de janvier 2008 aux éditions Pascal Galodé.
    Un des protagonistes du roman fait fortune en revendant sur internet les petites culottes de ses voisines puis de ses voisins et enfin de n’importe qui. Je crois me souvenir qu’il est russe et locataire du héros du roman. Comme le livre de David Lodge est antérieur à celui de David Angevin, je pose la question à mille euros: lequel des deux David a piqué l’idée à l’autre?
    Petite précision, David Angevin est écrivain, journaliste à Rock&Folk et accessoirement beau-frère de Philippe Djian.
    Plus d’infos:
    http://philippedjian.free.fr/divers/angevin.htm
    http://www.decitre.fr/livres/Pere-au-foyer-desespere.aspx/9782355930065

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

POLITIQUE

EN ROUTE VERS LES DÉPARTEMENTALES ET RÉGIONALES

INFORMATIONS ESSENTIELLES, ANECDOTIQUES, DÉCRYPTAGES, ENQUÊTES, RÉVÉLATIONS, INDISCRÉTIONS, REBONDS DÉCALÉS... TOUS NOS ARTICLES S'INTÉRESSANT AUX FUTURES RÉGIONALES ET DÉPARTEMENTALES 2021 SONT PAR ICI ! ACCÉDER AU DOSSIER

NEWSLETTER DAILYNORD

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les + lus