Lire cet article" />

DailyUne | Réflexions Par | 22H59 | 15 février 2009

Bienvenue chez les Ch’tis en tournée mondiale

Un an après sa sortie, le film de Dany Boon s’exporte aux quatre coins du globe. D’Australie au Québec, de la Pologne au Liban, plus de quatre millions de spectateurs à travers une bonne vingtaine de pays ont déjà découvert les Ch’tis. Et ce n’est pas fini : le film est prochainement annoncé sur les écrans argentins, israéliens ou sud-africains.

Jeszcze dale niz Polnoc ? Ça vous dit quelque chose ? Non, bien sûr. Et Giu’al Nord ? Non plus ? Willkommen bei den Sch’tis ? Welcome to the sticks ? Ou Bienvenidos al norte, Velkommen til Chti’ene… Pas besoin d’être polyglotte pour reconnaître les diverses déclinaisons linguistiques de Bienvenue chez les Ch’tis. Après sa sortie dans l’Hexagone (20 et 27 février 2008) où il est resté à l’affiche jusqu’au cœur de l’été, le film de Dany Boon a poursuivi une carrière internationale. Oui, internationale! Non seulement en Europe et en francophonie, mais aussi un peu partout à travers les cinq continents.

La bande annonce en espagnol




Les Belges adorent, les Anglais boudent

Question fréquentation, on est encore loin du score national avec 20,4 millions de spectateurs. Mais tout de même : 4,2 millions d’entrées hors Hexagone ! Bienvenue chez les Ch’tis figure ainsi parmi les premières exportations du cinéma français en 2008. En tête du palmarès : l’Allemagne avec son 1,6 million d’entrées, la Belgique avec 1,13 million (le plus gros succès du cinéma français outre-Quiévrain!), la Suisse avec 750 000 visiteurs… Sorti outre-Rhin le 30 octobre, Willkommen bei den Sch’tis a enregistré 150 000 spectateurs en l’espace d’un week-end et décroché une deuxième position au box office germanique. Même engouement en Italie où le film sorti le lendemain a enregistré 207 000 spectateurs le premier week-end et raflé la troisième place du podium. Parmi les grosses entrées, on peut aussi évoquer la Pologne (88 000) et, plus surprenant, l’Australie avec plus de 100 000 spectateurs ! (voir ci-dessous les chiffres de la fréquentation internationale). Autre accueil favorable, le Québec avec 200 000 tickets vendus. On a même vu des journalistes de la Belle Province faire le voyage jusque Bergues, histoire de voir si les gens d’ici parlaient réellement comme “cha” (découvrir l’article de La Presse).
Forcément, la mayonnaise ne pouvait pas prendre partout. Par exemple, la vague Ch’ti n’est pas parvenue à franchir le Channel. Sorti dès avril au Royaume Uni, le film plafonne à 26 000 entrées. Perfide Albion… Même accueil mitigé de l’autre côté de la Méditerranée, au Maroc avec (seulement) 14 000 entrées. Une question de copies, selon Pathé international: 319 en Allemagne contre quelques-unes en Angleterre. Forcément, si on donne pas sa chance au produit…

Version allemande




Comment dit-on biloute en allemand ?

Sans doute, cette différence d’accueil s’explique aussi par les traductions. Pas évident de restituer le sel du chti’mi. Espagnols, Italiens ou Portugais paraissent d’ailleurs un tantinet embarrassés : les Ch’tis ont carrément disparu du titre remodelé en « Bienvenue dans le Nord ». Plus classique, plus compréhensible. Idem dans la langue de Shakespeare, les Ch’tis se sont transformés en « sticks ». A traduire par « ploucs », «bouseux », etc. Le chti’mi semble bien avoir donné du fil à retordre aux interprètes. Au moment de sa sortie en Suisse alémanique, une traductrice évoquait ainsi un vrai casse-tête (lire l’article de swissinfo.ch). Pour s’en sortir, les traducteurs ont parfois puisé dans les patois locaux. Quitte à s’autoriser quelques petites infidélités de traduction afin de préserver un jeu de mots. Exemple ? Cet échange entre Kad Merad et Dany Boon (Les « chiens » ? Non, les « siens » !) : en Suisse alémanique, les chiens deviennent des cochons (« schweine ») proches du pronom possessif « seine ». La traduction n’est pas forcément correcte, mais le jeu de mots est sauvé. Le fameux biloute s’est aussi mué en « zipfeli » (qui évoque à peu près la même chose). Le « vin’dious » est devenu « gopfriedstutz »… Etc. Qui sait, on mesurera peut-être un jour l’apport du film à la réhabilitation des dialectes locaux à travers le monde. Forcément, puisque tous les patois ne sont pas aussi riches que notre chti’mi (sans être chauvin), le film perd parfois de son sel en chemin : le familier « tiot café » s’est ainsi transformé en fort académique « kleine kaffe ».

Sauce américaine

En revanche, aucun souci du côté des remakes annoncés en Italie ou aux Etats-Unis. Qui dit remake, dit texte remanié de fond en comble, mais aussi quelques aménagements dans le scénario. Par exemple, en Italie, le héros ne montera pas vers le froid, mais descendra vers l’aride sud (logique, c’est là qu’on est censé trouver les arriérés). Pour la version américaine (produite par Will Smith avec Steve Carell et Nick Schenk), Dany Boon garde la main puisqu’il est conseiller artistique. Là encore, l’histoire a été quelque peu chamboulée : Steve Carell (dans le rôle de Kad Merad) campe un salarié overbooké d’une multinationale (et non la Poste) muté dans un trou perdu, à deux pas de la frontière canadienne.
Enfin, on peut aussi évoquer certaines versions non officielles et parfois inattendues. Avec quelques libertés prises sur le scénario original. Un exemple au hasard : Bienvenue chez les Ch’tites coquines. Là pour le coup, aucune traduction n’est nécessaire.

LES ENTREES PAR PAYS*

Belgique (27 février 2008) 1 066 000 entrées; Suisse francophone (27 février 2008) 394 000 entrées; La Réunion (27 février 2008) 39 000 entrées; Luxembourg (28 février 2008); Antilles (mars 2008) 22 000 entrées; Maroc (mars 2008) 14 000 entrées; Nouvelle Calédonie (mars 2008) 20 000 entrées; Royaume Uni (1er avril 2008) 26 000 entrées; Polynésie française (avril 2008) 2 500 entrées; Pologne (6 juin 2008) 88000 entrées; Suisse alémanique (26 juin 2008) 267 000 entrées; Québec (25 juillet 2008) 200 000 entrées; Pays-Bas (11 septembre 2008) 75 000 entrées; Portugal (18 septembre 2008) 38 000 entrées; Australie (septembre 2008) 107 000 entrées; Liban et Moyen orient (25 septembre 2008) 5 000 entrées; Singapour (9 octobre 2008) 1 400 entrées; Suisse italienne (octobre 2008) 2 500 entrées; Allemagne (30 octobre 2008) 1 643 904 entrées; Italie (31 octobre 2009) 460 000 entrées; Autriche (14 novembre 2008) 110 876 entrées; Canada anglophone (janvier 2009) N. C.; Espagne (9 janvier 2009) 370 000 entrées; Grèce N. C.

A venir…
Hongrie en février 2009; Israël le 19 février 2009; Argentine en mars 2009; Afrique du Sud en mai 2009

(*) Chiffres fournis par Pathé international et arrêtés au mois de février 2009.

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire