INFO DAILYNORD

DailyUne Par | 09H30 | 31 mars 2015

Elvire Percheron au Louvre-Lens : cette fois, c’est la bonne !

INFO DAILYNORD. Le Percheron est buté. Quand il a une idée en tête… En 2012, le président de Région avait déjà tenté de propulser sa fille, Elvire, à la direction du Louvre-Lens. Avant de lui offrir, un an plus tard, un poste de directrice générale adjointe au sein du Conseil régional. Rebelote. Dans quelques jours, Elvire débarque au Louvre-Lens.

Un an d’abonnement gratuit à DailyNord pour qui trouve Elvire Percheron sur cette photo dans la Galerie du Temps. Photo : DailyNord.

Ce n’était donc qu’une question de temps. Au printemps 2012, Daniel Percheron avait tout fait pour que sa fille, alors sa conseillère spéciale en matière de culture au Conseil régional, devienne n°3 du Louvre-Lens, au poste d’ administratrice adjointe. Hélas, quelques fuites malencontreuses à la presse à propos du caractère népotique de la promotion – le Louvre-Lens est financé en grand partie par la collectivité régionale -, ainsi que les réserves de certains membres du conseil d’administration du musée, avaient contraint le Président à rebrousser chemin. Le poste promis à Fifille était dans la foulée « non pourvu » sur l’organigramme du musée.

C’était Elvire ou rien, fallait-il comprendre. Une Elvire qui ne restait pas longtemps sans prendre du galon. En novembre 2013, DailyNord vous révélait qu’elle était nommée cette fois-ci Directrice Générale Adjointe (DGA) au Conseil Régional – soit l’un des plus hauts postes de l’institution -, ce qui avait eu le don de fortement agacer certains fonctionnaires territoriaux.

La nouvelle DGA en charge de la mission « Attractivité et Solidarités », soit la politique culturelle, ne sera pas restée bien longtemps en poste. Dans quelques jours, Elvire Percheron rejoindra officiellement la direction du célèbre musée en tant qu’administratrice adjointe chargée de la communication et du développement des publics (le descriptif du poste par ici). Une demi-surprise tant la rumeur courait depuis des mois parmi les quatre-vingt-cinq salariés affectés autour de la Galerie du Temps.

Officiellement, le Conseil régional n’est pas intervenu dans la nomination

La nomination est défendue par Catherine Ferrar, administratrice générale et numéro 2 du Louvre-Lens, contactée ce lundi par DailyNord. « Finalement, c’est un handicap de s’appeler Percheron… Parmi les quatre à six candidatures de mémoire pour ce poste, elle était objectivement au dessus du lot. Elle a participé en amont à l’ouverture du Louvre-Lens au vu de ses fonctions au sein du Conseil Régional. Elle connaît parfaitement le dossier. » Comme les autres candidats, la fille du Président est passée devant un jury fin janvier. Celui-ci était composé des collectivités régionales partenaires, à savoir le Département du Pas-de-Calais, la Ville de Lens et la Communauté d’Agglomération Lens-Liévin, mais pas le Conseil Régional (cette collectivité n’a pas son avis à donner sur les nominations des administrateurs adjoints selon les statuts de l’établissement, voir ici l’article 13).

En revanche, le Louvre-Paris a tenu à faire partie du jury cette fois-ci pour contrer par avance les accusations de népotisme qui avaient fait grand bruit en 2012. Des accusations injustifiées selon Catherine Ferrar : si les deux postes d’administrateurs adjoints n’avaient pas été pourvu à l’époque, c’est parce qu’ils étaient « mal définis » et qu’ils ne correspondaient pas à de réels besoins en période de pré-ouverture. Trois ans plus tard, ce n’est plus le cas. A en croire la numéro 2 du musée, le succès du Louvre-Lens a rendu la création de ces deux postes indispensable à la bonne marche du musée. Au côté d’Elvire Percheron, arrive donc un administrateur adjoint chargé de la partie financière, juridique et des ressources humaines : Ludovic Vigreux, actuellement directeur général des services dans une mairie du Pas-de-Calais, choisi parmi une quinzaine de candidats (ses missions sont décrites dans cette annonce).

Une nomination qui tombe à pic

Quoi qu’il en soit, la nomination d’Elvire Percheron tombe à pic, alors que son père va quitter le Conseil régional en décembre. Au sein de la collectivité, personne n’a l’air pressé de prendre sa suite : accepter un poste aussi exposé pourrait en effet s’avérer suicidaire en cas de changement de majorité dans quelques mois. Se recaser avant cette sombre perspective est d’ailleurs l’un des sports les plus prisés en ce moment par les collaborateurs estampillés de gauche au sein des collectivités territoriales. Elvire, elle, peut souffler. Aux suivants !

Un peu plus de DailyNord ?

16 Commentaires

  1. le recasage de la fille de Percheron est honteux. Ce népotisme me révulse. Comment peuvent ils être aussi inconséquents alors que le FN est réellement en situation de prendre le conseil Régional dans quelques mois? HONTE à eux!

    J’ajoute qu’Elvire Percheron a un prénom prédestiné; elle aura contribué à virer Percheron et la majorité actuelle (…).

    Je n’aimerais pas être à à place de cette fille qui n’a manifestement pas beaucoup de fierté. Cette fille hyper compétente n’aurait elle pas pu chercher à exercer son talent indispensable dans une boîte qui n’est pas sous la tutelle de papa?

  2. Et moi qui dis toujours qu’il n’y a que le travail qui paye… Il n’en rate pas une le PS pour faire monter et faire certainement gagner le FN, lui qui a juste à tendre les mains pour récolter les voix.
    Je n’ai pas fait Maths Sup mais faire pire que le socialiste pour détruire son parti, il n’y a pas!
    Pauvre France, Pauvre Nord, Pauvre de nous…
    Michel un électeur de Droite…

  3. Au moins voilà une action testamentaire que l’héritière maintenant recasée pourra apprécier. On rigole néanmoins quant à la dite non intervention du conseil régional.
    Madame Catherine Ferrar était jusqu’à l’ouverture du Louvre Lens une salariée de ce même conseil régional. Elle a été nommée au poste d’administratrice générale du musée par Daniel Percheron en personne. En accueillant Elvire Percheron voilà une manière de renvoyer l’ascenseur, de s’acquitter de sa dette et de baiser la main qui l’a , jusque dans un passé récent (grassement) nourri.
    Enfin en se comportant de manière, Daniel Percheron laisse un cadeau, un de plus, empoissonné au candidat qui sera chargée de tirer la liste socialiste aux prochaines élections régionales. Sûr que le FN saura faire fructifier ce petit souvenir que lui offre l’actuelle Président de la région Nord Pas de Calais

  4. Au moins Daniel y va franco et n’a pas peur de passer pour un gros pourri, chapeau pour cette absence totale de complexes ! Ce départ en beauté donne une toute petite idée de ce qu’ont pu être les pratiques de ce monsieur tout au long de sa longue carrière…

    Il va de soi que c’est tout le PS régional qui perd le peu de crédibilité qui lui restait avec ce genre d’histoire.
    Allez les gars, bons recasages à tous dans l’”esprit républicain” qui vous est si cher, en décembre vos futurs ex-élus se chargeront pour leur part des éternels discours larmoyants sur le FN, comme ils s’en sont chargés dimanche soir !

  5. À la lecture de cette information édifiante, comment peut-on ne pas constater le népotisme avéré de M. Percheron ?
    Mais il est manifestement appuyé par d’autres élus, puisque nous apprenons ce choix qui implique notamment le département du Pas-de-Calais, par coïncidence, au surlendemain des élections…
    Mais surtout, au final, qui décide ? Les uns donnent un avis, certains défendent une candidature, d’autres participent au jury pour s’assurer de la transparence… Mais qui décide ? Lorsque l’on sait que le conseil régional du Nord-Pas-de-Calais finance 80% du Louvre-Lens, on voit mal comment M. Percheron pourrait ne pas être celui qui acte le recrutement de fifille.

  6. Bien sur que d’autres élus ont participé à ce petit arrangement entre amis. Quand le poste a été gelé en 2012 c’est parce que Dominique Dupilet, ancien président du conseil général du Pas de Calais et Guy Delcourt, ancien maire de Lens avaient eu le courage, bien aidés par les fuites dans la presse, de s’opposer à cette décision scandaleuse.
    Leurs successeurs qui doivent l’un et l’autre beaucoup à Daniel Percheron n’ont pas eu la même position. Enfin, ce poste qui a été mis au chaud pendant près de 3 ans et qui va encore alourdir les fais de fonctionnement du Louvre Lens était il vraiment utile? Pendant qu’Elvire Percheron “travaillait” au conseil régional, le musée fonctionnait. On peut maintenant se demander si ce n’est pas sinon un emploi fictif du moins un poste de connivence?

  7. on est abasourdi par cette information. Cette nomination (il n’y avait pas quatre candidats contrairement à ce qui est affirmé) semble un véritable déni de réalité de la part d’un président cacochyme. Comment ensuite parler aux gens qui n’ont pas de boulot à ceux dont les enfants ne trouvent pas de travail? Ils ont transformé le Le Nord Pas de Calais en région bananière sans le soleil. Jaurès réveille toi ils sont devenus fous. Bon courage à Pierre de Saintignon car, avec de telles pratiques, pour le FN, la région n’est plus à prendre, elle est à ramasser.

  8. À la lecture de l’article de la Voix du Nord, on a le plaisir d’apprendre que outre l’aval de Xavier Dectot, directeur du Louvre-Lens, celle-ci a reçu l’accord incontournable (sic) du PDG du Louvre, M. Martinez.
    De mieux en mieux. Que n’oserait on pas dire pour justifier le népotisme. Je pense qu’on va aussi solliciter l’avis de Fleur Pellerin et François Hollande pour le recrutement d’un emploi fictif.
    Si la procédure est si transparente, que l’on communiqué les noms des autres candidats. Ils n’étaient apparemment pas bien nombreux. 4 à 6. Étonnant pour un poste aussi stratégique.

  9. @Victor N : Quand nous précisons que le Louvre-Paris a fait partie du jury, nous voulions également dire que le Louvre-Paris avait donné son aval.

  10. Quelle tristesse! La route de Mlle Percheron n’est pas semée d’embûches: tout le monde sait dans le milieu culturel que ce poste lui est réservé (des candidats bien plus expérimentés ont été écartés, tout en douceur! depuis quelques années, les autres n’ont même pas postulé). Et dans les couloirs du conseil régional, son manque de compétences n’est pas non plus un secret (mails émaillés de fautes…). Après Mme Ferrar, voilà un cadeau de choix pour le vaisseau amiral de la culture dans le Nord! Qui mérite mieux…

  11. Scandaleux !
    Ce sentiment d’impunité chez certains politiques prend une ampleur folle.
    Hélas, cela devient leur principal point commun, ce qui explique que sortis des plateaux de télé, rares sont ceux qui agissent pour mettre un terme à ces pratiques.

  12. L’abolition des privilèges! mais ça n’a jamais été une revendication des élus, enfin peut être que je me trompe mais il me semble que je n’ai jamais vu ça …

  13. Oui décidément les socialos ont tous le sens de la famille dans le nord . DELEBARRE à DUNKERQUE qui a casé les siens, BATAILLE qui a fait de sa fifille une sénatrice j’en passe et des meilleurs tout ce petit monde dans le népotisme , le copinage , pour s’attribuer postes prébendes, sinécures
    Marine LE PEN peut être reconnaissante pour tous ces caciques qui lui offrent sur un plateau la région elle n’a pas besoin de faire campagne .
    C’est de salubrité publique de virer de la politique tous ces magouilleurs même et y compris au profit du front national, la faute à qui,? même s’il ne faut reine attendre de la gestion frontiste

  14. Daniel Percheron pourvoit aux besoins de ses femmes avant de se retirer forcé de la vie politique et de laisser un champ de ruines derrière lui.
    Après sa fille,Elvire, il va s’occuper de sa compagne, Régine.
    Actuellement cette dernière a pour vivre une retraite de professeur, ses indemnités au Conseil Régional, au Comité Régional du Tourisme et à la mairie de Boulogne. Elle touche en plus un salaire d’assistant parlementaire de M Percheron qui écrête en plus sur elle son trop perçu …. Pauvre Régine !
    Trouvons ui vite un musée.
    Pourquoi la région ne financerait-elle pas une antenne du musée Galliéra? Cette femme élégante pourrait être nommée à la direction du nouveau ” Musée de la mode, Belle Otero”.. Et pour finir pourquoi pas un poste de Numéro 2 pour l’ex Christiane Percheron qui n’a que sa retraite de proviseur poursue vivre?
    Il faudra ensuite s’occuper de la soeur, Maryvonne.
    Ah Daniel et ses femmes…. toute une ambition culturelle pour le Nord Pas de Calais

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

L'une des avenues de la zone moderne. Photo : DailyNord

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

media-contact

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

louvre-lens-1

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

lacompagniecrayonne

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Californie avril-mai 2016

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

newsletter-abonnement

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

La madouille (et non la magouille) entre officiellement dans notre petit dico décalé du Nord-Pas-de-Calais. Crédit photo Dailynord.

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Logo CRLL

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

dailynord-min2

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire

safetex