REBOND DU SAMEDI

Réflexions Par | 09H34 | 18 octobre 2014

« Bassin miné », un autre regard sur la méthode Briois

Revenir sur la victoire du Front national à Hénin-Beaumont ne peut se résumer au prisme du cirque médiatique qui a accompagné son avènement. Un film, fruit de 12 ans de tournage, propose un autre regard sur le phénomène. Sauf que vous ne le verrez jamais sur votre écran plasma ou au Pathé du coin. Bassin miné s’est toujours cassé les dents sur la frilosité ou l’indifférence des décideurs. C’est pour cela qu’on vous en parle.

Ce Front national qui se plaignait tant d’être ignoré médiatiquement se refait la cerise ces derniers temps. En deux semaines, le service public via France 3 et France 2 mardi dernier a proposé une revue des Le Pen père et fille. À quand le tour de Marion Maréchal-qui vous savez ? On n’omettra pas le gros dossier de la VDN s’intéressant aux premiers mois des maires FN dont bien sûr celui d’Hénin-Beaumont. Le FN semble désormais plus bankable que repoussant. Plus respectable si on ose dire et surtout traité avec moins de pincettes. Mais après tout, les derniers résultats des européennes et municipales plaident pour cet intérêt, non ?

La caméra comme une arme de combat

Nous sommes le 21 avril 2002. Devant son poste, Édouard Mills-Affif est atterré. La trame historique de ce premier tour des présidentielles agit comme un électrochoc chez ce réalisateur parisien qui constate l’incroyable score réalisé par le candidat d’extrême-droite dans l’agglomération d’Hénin-Carvin. C’est le point de départ de Bassin miné ou, selon l’auteur, « le parallèle entre l’histoire d’une conquête et celle d’un naufrage ». Édouard Mills-Affif découvre alors la personnalité d’un jeune élu d’Hénin-Beaumont en mal de notoriété… du nom de Steeve Briois. Ce dernier accepte au début d’être suivi par le réalisateur avant de se raviser.

Trop tard, Mills-Affif a découvert toute une stratégie marketing servie par une communication, réglée comme du papier à musique, des termes plutôt incongrus car on parle là de politique. Illustration par l’exemple où l’on peut constater toute la méthodologie frontiste faite de rigueur et surtout d’une présence, d’un quadrillage du terrain sans relâche.


Au cœur du laboratoire du FN par bassinmine

Le réalisateur utilise alors sa caméra comme une arme de combat, sauf que chaînes et producteurs se défilent face au projet. Pas de télés pour diffuser égale pas de financements, alors une souscription sera lancée* et des amis du métier travailleront bénévolement sur le film.

Au final, Bassin miné est un film achevé mais un film nomade puisque hors-jeu des programmations cinématographiques et télévisuelles. En collaboration avec l’association Droit de Cité, il a trouvé un port d’accueil au cinéma d’Avion, près de Lens, la semaine dernière, le temps d’une projection. Et l’échange public-réalisateur qui s’en suivit a démontré que les projets de conquête de l’extrême-droite sont un débat qu’on ne peut faire semblant d’ignorer, un investissement des forces d’opposition qu’elles ne pourront plus économiser, le film se clôturant sur cette citation de Blum : « Les seuls combats perdus d’avance sont ceux que l’on refuse de mener ». Bande annonce d’un film qui affiche quelques carences dans sa conception certes, mais qui a le mérite de n’être porté que par de simples souscripteurs. Hénin n’est plus la simple vitrine, le laboratoire, du FN mais peut-être aussi le point de départ d’un cinéma de résistance.


Bande Annonce Bassin miné par bassinmine

D’autres extraits de Bassin miné ici, ici ici et enfin là.

* Toujours en cours sur le site officiel du film : www.bassinmine.com

Un peu plus de DailyNord ?

1 Commentaire

  1. C’est vraiment “un ciel où un canard s’est pendu…”

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

L'une des avenues de la zone moderne. Photo : DailyNord

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

media-contact

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

louvre-lens-1

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

lacompagniecrayonne

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Californie avril-mai 2016

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

newsletter-abonnement

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

La madouille (et non la magouille) entre officiellement dans notre petit dico décalé du Nord-Pas-de-Calais. Crédit photo Dailynord.

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Logo CRLL

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

dailynord-min2

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire

safetex