“De borne en borne, road movie le long de nos frontières disparues” dès la semaine prochaine sur DailyNord

REPORTAGE. Nous vous l’avions promis : DailyNord va diffuser les aventures de deux de ses journalistes qui sont partis à la recherche de nos frontières disparues ces dernières années, deux décennies après la mise en bière des postes de douanes fixes en 1993, préfigurant la totale libre-circulation des hommes et des biens au sein de l’Espace Schengen dès 1995. Ça commence dans quelques jours et c’est bien évidemment sur DailyNord et nulle part ailleurs.

La borne frontière la plus au nord de l'Hexagone, à Bray-Dunes. Photo : Stéphane Dubromel

2 novembre 2010. Un vent humide et froid souffle sur Bray-Dunes. Les conditions météo n’ont pas découragé quelques promeneurs de ce lendemain de Toussaint dans les dunes du Westhoek. vaste réserve naturelle de 340 hectares, la plus grande ininterrompue de notre littoral. Pendant un bon quart d’heure, dans le sable, deux journalistes gambadent tant bien que mal sur la frontière : à droite, La Panne, la station balnéaire belge où les Nordistes se rendent en nombre le week-end ; à gauche, en France, le camping du Perroquet et ses mobilhomes, quasi-déserts à cette période de l’année. Au détour d’une dernière butte, alors que nous croisons un homme solidement encapuchonné, la mer du Nord se dévoile enfin. L’objet de notre marche par la même occasion : la borne frontière la plus septentrionale de l’Hexagone. A demie-ensablée, elle affiche sur l’un de ses flancs l’année 1819. Sur un autre, un F comme France. Sur un troisième, un N. comme Nederlands. Nederlands ? Un panneau explique cette étrangeté : en 1819, la Belgique n’existait pas encore. Elle faisait partie du royaume des Pays-Bas de Guillaume Ier.

Une publication en 20 actes

Nous vous proposerons ici-même à intervalles réguliers vingt reportages (comme les vingt ans de la disparition des frontières…), dans notre région bien entendu, mais également bien plus loin : en Alsace, dans les Alpes, dans les Pyrénées.

Le prolongement logique de plusieurs publications dans la presse ces derniers mois (M. Le Magazine du Monde fin décembre, Pays du Nord au printemps dernier, Let’s Motiv il y a encore quelques jours).

En attendant, la publication d’un manuscrit, prévue cette année, nous l’espérons, et le montage d’une exposition itinérante le long de notre parcours (d’ailleurs, si vous êtes intéressé, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : info(at)dailynord.fr).

A la semaine prochaine pour le premier épisode ! Un indice : ça se passe dans les Flandres…

Une démarche essentiellement guidée par le hasard des rencontres

Frontière : « Limite qui sépare deux Etats» selon le Petit Larousse 2010. C’est donc cette même année que nous avons commencé ce drôle de reportage… qui nous occupera bien au-delà du mois de novembre. A l’époque, il s’agit d’un sujet en rapport avec notre région d’exercice, le Nord – Pas-de-Calais. Notre objectif est de parcourir les frontières avec la Belgique sous forme de road-movie pour voir ce qu’il reste des confins septentrionaux près de 20 ans après 1993 et la disparition des postes de douanes fixes, parachevée en 1995 par l’application des accords de Schengen instituant la libre-circulation complète des personnes dans les pays de l’espace du même nom. L’actualité tombe à pic : quelques semaines plus tard, Maître Dany Boon, enfant chéri des Nordistes et ennemi intime du Figaro, doit sortir son premier film après le raz-de-marée Bienvenue chez les Ch’tis, Rien à déclarer, tourné à Macquenoise, à la frontière entre l’Aisne, le Nord et la Belgique. Là, où notre road-movie aurait dû logiquement s’arrêter. Sauf qu’à force d’avancer, dans une démarche essentiellement guidée par le hasard des rencontres, nous nous rendrons compte que 20 ans après 1993, la frontière a bien plus de choses à raconter qu’il n’y paraît.

De Bray-Dunes à Hendaye

Alors pourquoi ne pas continuer la route, d’abord vers le Luxembourg, l’Allemagne, la Suisse, l’Italie, Monaco, Andorre et l’Espagne ? Pourquoi pas ? Nous l’avons fait. Par étapes successives, durant deux ans pour finalement arriver à Hendaye en septembre 2012. Le long de la route, qui ne s’est jamais éloignée de plus d’une dizaine de kilomètres des frontières, nous avons multiplié les arrêts et les rencontres. Nous avons interrogé les frontaliers : Français, mais aussi Belges, Luxembourgeois, Allemands, Suisses, Italiens, Monégasques, Espagnols, Andorrans. La plupart du temps surpris que l’on s’intéresse à leur vie, leur rapport à la frontière, à l’Europe, Pino, René, Sandra, Jon, Arnaud et les autres nous ont confié leurs histoires de frontières, leur rapport avec l’identité européenne, les changements depuis 1993. Parallèlement, nous avons exploré les restes du patrimoine frontalier, en bien mauvais état. Observé les différences également : car la frontière franco-belge n’a rien à voir la frontière franco-italienne par exemple. Et ce n’est pas forcément la seconde, montagneuse, qui sépare le plus les hommes. Bien au contraire.

En route ?

Ces promeneurs savent-ils qu'ils marchent sur la bande frontalière la plus au nord de l'Hexagone? Photo : Stéphane Dubromel

En attendant, à Bray-Dunes, aux prémices de ce reportage, nous refaisons le chemin dans l’autre sens, Belgique à gauche, camping du Perroquet, le plus au Nord de l’Hexagone donc, à droite. Arrive la première zone de vie entre France et Belgique, entre Bray-Dunes et sa rue Albert Ier (roi des Belges au début du XXème siècle) et De Panne et sa Duinhoekstraat. Au milieu de la route, ce que l’on imagine être l’ancienne guérite des douaniers est devenu une chocolaterie Léonidas. Vérification faite auprès de la gérante, c’est bien le cas. C’est d’ailleurs un atout pour attirer le chaland. Sur le trottoir qui fait face aux dunes, les enseignes criardes annoncent du tabac à bon prix, de la bière belge et du diesel qui coûte encore 1,1 euros le litre. Nous sommes côté belge. Côté français, les commerces sont plus rares. On trouve quelques cafés, dont un seul ouvert à cette heure-ci où nous nous réfugions pour se réchauffer quelques instants. Alors que la nuit tombe, le bus 3B Frontière, estampillé Dunkerque Grand Littoral, est à l’arrêt. Autour, les voitures ralentissent à peine au passage d’une frontière qui n’en est presque plus une. Pas de trace de douanier et, en plus, on a nos papiers. Le périple le long des 2889 kilomètres de frontières terrestres françaises peut commencer. Vous venez avec nous ?

 Tous les reportages seront accessibles via cette page : Le long de nos frontières disparues

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

newsletter-abonnement

Les articles de DailyNord les...

Votez pour le meilleur nom !

artois-picardie

La région Nord - Pas-de-Calais pourrait fusionner avec la Picardie. DailyNord vous propose de voter pour le nouveau nom. A vous de jouer !

media-contact

En fait-on trop sur la Grande Guerre ?

14-18 Une

14-18 se conjugue à toutes les sauces ces temps-ci. Retrouvez notre enquête.

lacompagniecrayonne

“Je suis un animateur qui mobilise les ressources”

patrice-vergriete-une

Retrouvez notre interview de Patrice Vergriete, nouveau maire de Dunkerque

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

le-petit-dico

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Logo CRLL

Et si on renommait la région Nord – Pas-de-Calais ?

artois-picardie

Et si on profitait de la réforme territoriale pour renommer la région Nord - Pas-de-Calais ? Retrouvez vos propositions et votez !

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

dailynord-min2

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire

safetex

Un quinquennat à Denain et Saint-Omer

quinquennat-une

Découvrez les derniers articles