DailyUne | Réflexions Par | 08H40 | 14 mai 2012

Musées régionaux et multimédia : le changement, c’est maintenant?

Si la Nuit des Musées approche à grand pas (le 19 mai pour les étourdis), ce n’est pas encore tout à fait la pleine lumière pour les musées régionaux concernant le multimédia à l’extérieur de leurs établissements. Applications mobiles et visites virtuelles type Google Art Project  se font encore très – trop – rares. Question de retard culturel ou de priorités ?

Capture d'écran de la visite virtuelle du Lam.

Les musées régionaux à l’heure du numérique ? Naïvement, DailyNord pensait qu’à l’heure des applications smartphones à foison et du Google Art Project, les musées de la région étaient entrés dans la danse. Ce n’est pas exactement le cas : la culture régionale dans son salon n’a pas encore fait une percée monumentale sous nos latitudes, confirme l’association des conservateurs du Nord – Pas-de-Calais, Musénor. « Il existe peu de choses pour le moment, confie Chloé Gilleron, chargée de communication de l’association, qui avait testé en 2010 une visite virtuelle sur la Renaissance Italienne (toujours visible en suivant ce lien). « ça avait bien fonctionné : 7 700 personnes ont vu cette exposition sur le net. Pour l’opération Dessiner-tracer (en cours), nous avons pour la première fois testé une version mobile du site internet et la diffusion d’un QR code (grâce à des applications gratuites disponibles sur internet).” Quelques initiatives que l’on pourrait ajouter à cette liste non-exhaustive dénichée lors de notre tour des musées (la région en compte 45, soit la plus grande concentration de musées en France, hors Paris) : au Palais des Beaux-Arts de Lille, on trouve des applications pour les mobiles tout comme du côté du LaM à Villeneuve-d’Ascq,  qui y ajoute une visite virtuelle,  alors que du côté du Musée Matisse, au Cateau-Cambrésis, cette visite virtuelle est plus un « diaporama d’ambiance », confie le responsable multimédia qui « attend avec impatience des applications mobiles » ! Les arbres qui cachent la forêt : pour nombre d’autres musées régionaux, on ne trouve encore rien de tout ça…

Usages numériques… à l’intérieur des musées

Les usages numériques se répandent plus vite à l’intérieur-même des musées. Le Palais des Beaux-Arts de Lille vient ainsi de mettre en place des visioguides : des audioguides nouvelle génération (textes, images,
sons et vidéos) sur un iPod Touch, pour accompagner la découverte des expositions permanentes. Dix parcours  sont ainsi possibles au sein des travées du Palais des Beaux-Arts. L’une des nouvelles formes de médiations multimédias qu’évoque par exemple ci-contre, Guilaine Legeay au Louvre-Lens.

Le coût et l’ordre des priorités en première ligne

L’une des premières raisons de cette frilosité pour les nouveaux usages numériques ? Le coût, avancent la plupart de nos interlocuteurs. Mettre en place une visite virtuelle ou une appli mobile nécessite d’avoir un budget conséquent, ce que confirme Pense-Tête, PME roubaisienne, qui développe ce genre de projets : “Le ticket d’entrée est souvent d’au moins 10 ou 15 00 euros ». D’ailleurs, les références que l’agence affiche sur son site sont éloquentes : Musée du Louvre, Cité de l’Espace, Cité de l’Architecture, Musée National de la Marine… à part Musénor pour la Renaissance Italienne et la Médiathèque de Roubaix, les clients sont en dehors de la région et souvent des structures conséquentes.

Le coût n’est cependant pas la seule raison. Concernant les visites virtuelles, par exemple, il s’agit selon nos interlocuteurs d’un ordre de priorités, qui suit une évolution des mentalités. Virgile Depres, responsable multimédia au Musée du Cateau-Cambrésis : “On sent ces derniers mois que des verrous commencent à sauter concernant les possibilités multimédias. Mais au sein même du musée, nous étions déjà partants bien avant (le Musée est départemental, Ndlr) ». “Il y a bien sûr un intérêt évident à prolonger la visite physique sur des supports numériques quand on est sur son canapé, dans le métro ou sur une plage, confie Florence Raymond, chargée du XVIIIème siècle et des nouveaux médias au sein du Palais des Beaux-Arts. En plus d’un enjeu de numérisation de nos oeuvres ! Mais attention : il ne faut pas céder à des effets de modes et bien réfléchir à nos stratégies, à ce que cela apporte.” Et la stratégie n’est pas forcément de multiplier le multimédia à l’extérieur, mais peut-être à l’intérieur dans un premier temps, défend Guilaine Legeay, chargée de conception multimédia au Louvre-Lens, qui ouvrira en décembre : « Je pense plus à l’expérience in situ. En proposant au public présent de nouvelles formes de médiations multimédias à l’appui de leurs visites. » Où le multimédia directement comme expérience de visite avec des bornes interactives, des visioguides aux possibilités démultipliées (voir l’encadré concernant les visioguides du Palais des Beaux-Arts de Lille), etc.

Les réseaux sociaux plus en pointe

L’un des axes de développement sur lequel semblent insister les musées régionaux pour le moment concerne aujourd’hui un outil gratuit : les réseaux sociaux. Mais là encore, pas n’importe comment et depuis peu, précise Emeline Chartier, directrice-adjointe au Château-Musée de Boulogne-sur-Mer : « Notre page Facebook date de 2011. On a bien sûr réfléchi à une stratégie pour l’utiliser, pour être plus proche des gens. Comme sur Twitter, mais qui est moins réactif aujourd’hui ». « Nous avons pris le virage Facebook en 2011, également, reprend Florence Raymond au Palais des Beaux Arts de Lille. C’est un mode complémentaire à notre site internet qui répond à un phénomène de société, une audience importance, l’occasion de cibler le public. » Un mode de communication différent, insiste Virgile Depres : « C’est beaucoup plus souple que notre page internet, ce qui fait sa force ». Et un outil à explorer : le responsable multimédia du Musée Matisse au Cateau-Cambrésis suit avec attention le développement des réseaux sociaux et se prend à imaginer le Musée Matisse en interaction avec des médias sociaux comme Foursquare (on vous laisse découvrir le fonctionnement de celui-ci sur Wikipedia) : “Aujourd’hui, nous avons un tas de possibilités pour nos musées, que ce soit via les réseaux sociaux ou nos sites : pourquoi ne pas développer une web TV par exemple ? Faire des opérations de teasing pour les expositions ?” L’avenir numérique des musées régionaux semble donc en marche. Même s’il y a encore du boulot.

 Cet article vous a plu ? Découvrez le meilleur de DailyNord, inscrivez-vous à la newsletter hebdomadaire (envoyée le vendredi matin) ou suivez-nous sur Facebook et Twitter. Et partagez l’info !

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

newsletter-abonnement

Les articles de DailyNord les...

media-contact

En fait-on trop sur la Grande Guerre ?

14-18 Une

14-18 se conjugue à toutes les sauces ces temps-ci. Retrouvez notre enquête.

lacompagniecrayonne

“Je suis un animateur qui mobilise les ressources”

patrice-vergriete-une

Retrouvez notre interview de Patrice Vergriete, nouveau maire de Dunkerque

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

le-petit-dico

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Logo CRLL

Et si on renommait la région Nord – Pas-de-Calais ?

artois-picardie

Et si on profitait de la réforme territoriale pour renommer la région Nord - Pas-de-Calais ? Retrouvez vos propositions et votez !

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

dailynord-min2

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire

safetex

Un quinquennat à Denain et Saint-Omer

quinquennat-une

Découvrez les derniers articles