DailyUne | Petite histoire Par | 08H20 | 11 octobre 2011

Bleus : l’autre Président, c’est Yannick Vanhée !

Ce soir, l’équipe de France de football est de sortie pour le compte des éliminatoires de l’Euro 2012 (contre la Bosnie). On verra bien si Nasri, Lloris, M’Vila et consorts iront en Ukraine et en Pologne cet été. En compagnie d’un Bray-Dunois : Yannick Vanhée. L’homme, passionné de ballon rond, est le président de la récente Fédération des sections nationales de supporters des Bleus (FANS).  Et que ce fut compliqué…

yannick-vanheeCommençons tout de suite par la question qui fâche : honnêtement, ce n’est pas trop dur d’être supporter de l’équipe de France de football après les fiascos à répétition ? Cri du coeur de Yannick Vanhée : « Non, bien au contraire, c’est une fierté. » Et d’ailleurs, le Bray-Dunois, papa d’un petit garçon de 7 ans, a quelques autres idées reçues à dézinguer : « Domenech, on lui a tout mis sur le dos. Moi, je considère qu’il n’est pas l’unique responsable. Il nous a quand même emmené en finale du Mondial 2006. Alors, après, oui, il aurait dû démissionner. Ou se faire démissionner. »

Voilà pour les préliminaires. Vous l’aurez compris : Yannick Vanhée est un mordu de ballon rond. Un mordu de l’équipe de France. Au point que depuis des années, il suit dès qu’il le peut ce qu’il reste du mythe Blacks-Blancs-Beurs aux quatre coins de la planète. Corée, Norvège, etc. Afrique du Sud ? « Non, là, c’était trop cher. » Au moins, il n’a pas perdu grand chose. Et finalement peut-être gagné au change.

“Le Stade de France n’est pas un cimetière”

Parce que l’un des grands projets du bonhomme depuis quelques années déjà, c’était de redonner vie à un vrai club de supporters des Bleus. Motif ? Simple, comme une parole : « Vous trouvez normal que quand on accueille l’Irlande à Paris, il y a 60 000 supporters irlandais et 3 000 supporters français, en dehors de ceux qui sont au théâtre ? Le Stade de France n’est pas un cimetière ! » Alors, celui qui est l’un des fondateurs de la section des supporters des Bleus de Dunkerque en 1996 – qui est d’ailleurs l’une des plus importantes de France – a décidé de se battre depuis quelques années pour créer un vrai club France. Parce qu’il n’y avait pas de club ? Si, il y a bien eu une tentative en 1998 avec un club, sponsorisé par Havas, mais qui a coulé en 2004. Et justement, depuis 2004, question supporters, la Fédération n’était pas très chaude. Plus d’accès aux joueurs  et aux entraînements, quasiment plus de places pour les supporters lors des matchs (à moins qu’ils ne se débrouillent par leurs propres moyens), bref, pour apercevoir le bout du doigt de pied d’un Ribéry ou Benzema, c’était Fort Alamo. Yannick Vanhée, fort de sa position au sein de l’appareil dunkerquois, tente bien de contacter les caciques de la Fédé pour faire renaître un club, mais les hommes en place font les morts.

Oslo, Norvège, 2010 : et Yannick Vanhée peut enfin parler de son projet…

stadeJusqu’à août 2010. Le Mondial sud-africain est passé par là. La Fédération est exangue, l’équipe de France aussi. Laurent Blanc et l’intérimaire berckois Fernand Duchaussoy reprennent les choses en main. Supporter jusqu’au bout des ongles, Yannick Vanhée prend sa journée pour aller à Oslo voir le premier match de l’ère du Président. Et là, surprise : l’équipe de France est d’un seul coup, redevenu accessible. Le Nordiste et ses comparses arrivent même à rencontrer Henri Emile, puis Fernand Duchaussoy. Une discussion s’engage : « Ce serait bien que l’on crée enfin un club de supporters national avec le soutien de la FFF », lui propose Vanhée. Duchaussoy, trop heureux de voir qu’il existe encore des gens pas rancuniers du bus, lui propose de le recontacter. Le mois d’octobre arrive, Yannick Vanhée monte donc à Paris. Et explique son projet : « En gros, on n’est pas là pour gratter des thunes. Juste avoir un soutien logistique quand il y a des déplacements à l’étranger, des places quand il y a des matchs, etc. Et notre souhait, c’est de créer une marée bleu-blanc-rouge. » Réponse de l’alors président : « Ok. On vous soutient. Mais à vous de le faire. »

15 à 16 000 supporters pendant l’Euro 2016 ?

La Fédération des sections nationales de supporters des Bleus (FANS) est donc née, Yannick Vanhée, propulsé président. Fin de l’histoire ? yannick-vanheePas exactement : car entre temps, les élections à la tête de la Fédé  sont tombées, boutant Fernand Duchaussoy hors jeu et remettant Noël Le Graet dans le rond central. Mais en un an, Yannick Vanhée s’est fait quelques contacts. Et il devrait rencontrer la Fédé mi-novembre pour avoir un peu plus que des promesses orales et remplir la coquille. Objectif : qu’enfin la Fédération respecte ces supporters. « Aujourd’hui, quand vous avez un déplacement à l’étranger, chaque supporter se démerde. On prend Ryan Air. La Fédé a, certainement, comme les autres fédérations, les moyens de nous aider à réserver un autre avion. Comme ça, les supporters passent leur journée ensemble, peuvent rencontrer les supporters adverses, etc. » Affaire en cours donc. Sauf que la Fédé n’a pas intérêt à trop tergiverser sous peine de mettre à mal le rêve de Yannick Vanhée : « Qu’à l’Euro 2016, qui est organisé en France, il y ait 15 à 16 000 supporters français. » Aujourd’hui, la FANS n’en compte qu’un millier. Mais vu l’obstination du bonhomme, y’a peut-être des chances de revoir un jour des marées bleues au Stade de France…

Photos : Yannick Vanhée à l’Euro 2008 (Suisse-Autriche). Photo de Une : Yannick Vanhée en Norvège en 2011.

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

L'une des avenues de la zone moderne. Photo : DailyNord

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

media-contact

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

louvre-lens-1

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

lacompagniecrayonne

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Californie avril-mai 2016

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

newsletter-abonnement

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

La madouille (et non la magouille) entre officiellement dans notre petit dico décalé du Nord-Pas-de-Calais. Crédit photo Dailynord.

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Logo CRLL

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

dailynord-min2

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire

safetex