DailyUne | Rebrousse-poil Par | 08H45 | 22 mars 2011

Cantonales : nos politiques ne s’abstiennent (décidément) pas

Qui dit élection, dit analyse. Et petites phrases en pagaille. Eplucher la presse, le lendemain d’une élection, on adore ça. Parce que nos élus, eux, ne savent pas s’abstenir. A qui interprétera – un peu comme ça l’arrange, disons-le clairement – les résultats de ce scrutin. Florilège des plus belles réactions régionales et analyses à chaud – trop à chaud peut-être – aperçues ici ou là. Et il faut parfois se pincer pour y croire…

Alexandra Lechner : abstentionnistes ou frontistes, tous dépressifs

Elle est présentée comme un espoir du PS dans la métropole. Et c’est vrai qu’elle a du potentiel… au rayon petites phrases. “Les dépressifs réactifs votent FN tandis que les dépressifs passifs ne vont pas voter.” Piqué chez 20 Minutes et signé Alexandra Lechner, candidate socialiste du canton Lille Nord Est. Petit calcul : 65% d’abstentionnistes en France auxquels j’ajoute 15% des 35% restant qui ont voté FN. Mon tout donne près de 70% de dépressifs en France. Et pour devenir ancien dépressif anonyme, faut voter PS au prochain tour?

Dominique Dupilet : le Front national, un danger (si si!)

Un homme politique se doit d’être clairvoyant. De voir le danger avant les autres. En la matière, Dominique Dupilet, président du Conseil général du Pas-de-Calais, surpasse tous ses petits copains. Je cite : “Le Front national devient dangereux” (lu chez Nord Littoral). Sans doute faut-il comprendre que jusque samedi, le FN, c’était de la gnognote. Dieu merci, maintenant qu’il a vu le danger, Dominique Dupilet va sans doute prendre le problème à bras le corps… D’ailleurs, il en remet une couche dans La Voix du Nord : “je comprends le désarroi de la population.” Sauvés !

René Vandierendonck : complètement siphonné

Ah, la bonne affaire… Les socialistes avaient appelé à voter Chirac au second tour de la présidentielle 2002, René Vandierendonck attend désormais un geste identique en retour. Et le maire PS de Roubaix, le dit clairement : « C’est l’histoire du siphonneur siphonné. (…) Il y a des républicains dans tous les camps. Aux présidentielles de 2002, nous avons dû choisir un candidat qui n’était pas le nôtre pour faire obstacle à Le Pen. J’espère qu’il y aura réciprocité » (piqué chez Nord Eclair).  C’est ce qu’on appelle un opportun appel du pied…

Steeve Briois : vague, déferlante, tsunami

Nos politiques adorent les métaphores. Ils en raffolent même en période électorale. Exemple ? Steeve Briois (Front national) qui emprunte au langage de la marine : “On ne parle plus de “vague bleu Marine”, mais de déferlante.” Et pourquoi pas un tsunami tant qu’on y est ? Comme ça, chacun pourra imaginer les dégâts laissés par cette “déferlante” une fois qu’elle se sera retirée…

Bernard Derosier : abstention et abstinence

En tout cas, y’en a au moins un qui conserve son sens de l’humour pendant ce scrutin. J’ai nommé Bernard Derosier, président émérite et sortant du Conseil général du Nord. “Lors des élections cantonales, j’avais pris l’habitude de voter pour moi. Mais là, je n’ai pas trouvé de bulletin de vote à mon nom » (source : La Voix du Nord). Conseiller général depuis 1973 sans interruption, c’est vrai que quelqu’un aurait pu le prévenir…

Michel Delannoy : ces électeurs un peu sceptiques sur les bords

Certains cultivent l’art de l’euphémisme. Ou l’art de minimiser leur rôle dans la (nouvelle) débâcle électorale. A l’instar de Michel Delannoy, maire socialiste de Tourcoing. « On est dans un contexte de grand scepticisme vis-à-vis de l’intérêt public et de la politique » (aperçu dans Nord Eclair). “Scepticisme”, le mot est lâché. A Tourcoing, l’abstention est tout de même passée de 48% en 2004 à 73% : il aurait même pu parler de franc désintérêt qu’on n’aurait pas jugé le mot trop fort…

Marc-Philippe Daubresse : la stratégie Daubresse pour tenir en échec le FN

Même pas embêté Marc-Philippe de Lambersart, lorsqu’on lui demande s’il va appeler à voter pour le candidat PS là où ce dernier se retrouve seul face au FN. Et l’ex ministre a un argument de choc : « Ça pouvait faire monter les voix du FN, qui pourrait parler d’UMPS tranquillement. » Et toc. Comme ça, grâce à cette stratégie, le FN ne pourra plus parler d’UMPS et il sera forcément tenu en échec. Merci qui ? Merci Ploc. (L’interview en intégralité sur Public Sénat)

Jean-Pierre Kucheida : la sémantique pour combattre l’abstention

Abstention, abstention… Et pour la combattre, Jean-Pierre Kucheida (député-maire de Liévin) témoignait dimanche soir d’une brillante idée : «  si nos prédécesseurs avaient appelé le conseil “départemental” et non pas “général”, les gens comprendraient mieux de quoi il s’agit. Il faut appeler un chat un chat. » Ça lui aurait peut-être évité d’avoir le poil qui se hérisse quand son poulain se fait doubler par le FN dans la commune voisine (Source : La Voix du Nord).

Un peu plus de DailyNord ?

Réagir à cet article

La rédaction de DailyNord modère tous les commentaires, ce qui explique qu'ils n'apparaissent pas immédiatement (le délai peut être de quelques heures). Pour qu'un commentaire soit validé, nous vous rappelons qu'il doit être en corrélation avec le sujet, constructif et respectueux vis-à-vis des journalistes comme des précédents commentateurs. Tout commentaire qui ne respecterait pas ce cadre ne sera pas publié. Evidemment, DailyNord ne publiera aucun contenu illicite. N'hésitez pas à avertir la rédaction à info(at)dailynord.fr (remplacer le "at" par "@") si vous jugiez un propos ou contenu illicite, diffamatoire, injurieux, xénophobe, etc.

Les articles de DailyNord les...

Bienvenue dans la ville la plus étrange des Hauts-de-France

L'une des avenues de la zone moderne. Photo : DailyNord

Elle pourrait loger 5 000 personnes, mais cette ville n'aura jamais d'habitants. Découvrez pourquoi.

media-contact

Les vraies raisons de la baisse de fréquentation du Louvre-Lens

louvre-lens-1

Baisse de fréquentation, impacts économiques limités sur le Lensois, DailyNord a enquêté sur le Louvre-Lens. Une enquête en trois volets à consommer sans modération.

lacompagniecrayonne

Comment le Conseil régional compte affaiblir les associations écologistes

Californie avril-mai 2016

Baisse de subventions ou coupures sans préavis, DailyNord révèle comment le Conseil régional des Hauts-de-France a l'intention d'affaiblir les associations qui gravitent autour de l'écologie et de l'environnement. Retrouvez notre enquête.

newsletter-abonnement

Pour ne plus jamais louper un excellent article de DailyNord

L’unique et le seul dictionnaire officiel du Nord – Pas-de-Calais

La madouille (et non la magouille) entre officiellement dans notre petit dico décalé du Nord-Pas-de-Calais. Crédit photo Dailynord.

Retrouvez toutes les définitions du Petit dico décalé du Nord - Pas-de-Calais

Les livres avec Eulalie

Logo CRLL

Mais qu’est-ce que vous êtes en train de lire ?

dailynord-min2

>>> Découvrez le DailyProjet

Partenaire

safetex